NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Formons 200 médecins de plus par an en région Centre-Val de Loire !

La région Centre-Val de Loire est celle qui a la plus faible démographie médicale de toute la France et un assuré sur cinq n’a plus de médecin traitant. Elle est la seule région qui n’a qu’un Centre Hospitalier Universitaire (CHU), celui de Tours, où sont formés les futurs médecins. Son chef-lieu de région, Orléans, est la seule métropole française sans CHU. Dans un communiqué du 28 septembre dernier, le Conseil Économique, Social et Environnemental du Centre-Val de Loire (CESER) indiquait que « quinze universités, dont celle de Tours, n’ont pas suffisamment augmenté leurs capacités d’accueil en 2ème année ».

Avec le soutien de l’Association des Médecins Urgentistes de France (AMUF) et du Collectif national PASS-LAS,une pétition en ligne demande la formation de 200 étudiants supplémentaires en deuxième année des études de médecine en région Centre-Val de Loire, dès 2022-2023. C’est une des mesures vraiment efficaces pour combattre la désertification médicale galopante qui y sévit.

Urgence : formons 200 médecins de plus par an en région Centre-Val de Loire !

La population de la région Centre-Val de Loire ne parvient plus à accéder aux soins.

La concertation régionale de décembre 2020 sur les objectifs pluriannuels de professionnels de Santé à former constate les éléments suivants, et n’en tire hélas pas les conclusions nécessaires à la survie de notre population :

La démographie médicale de notre région a la plus faible densité nationale (13e région métropolitaine) en nombre de médecins pour 100 000 habitants, pour la médecine générale comme pour les spécialités.

La démographie médicale de notre région est très vieillissante – généralistes comme spécialistes.

Et ça va encore empirer ! La projection de densité médicale d’ici à 2035 est en baisse (médecine générale et spécialités confondues).

Les médecins sont inégalement répartis dans la région : l’Indre-et-Loire (37) conserve une immense quantité des médecins qu’elle forme – alors que l’Indre (36) est le 95e et dernier département de France hexagonale !

Notre région a besoin de médecins maintenant.  En formant 200 étudiants en médecine de plus dans nos territoires dès la prochaine rentrée universitaire, ce seront autant d’internes dans 5 ans, et de médecins sur nos territoires ensuite !

Depuis des années, on n’y forme pas assez de médecins. Cette pénurie orchestrée dans l’idée de faire des économies de santé a dépassé ses objectifs et induit l’effondrement de notre système de santé, mettant en situation de danger les habitants de cinq départements sur six de la région Centre-Val de Loire. Il faut en grande urgence rattraper et compenser le retard cumulé de notre territoire.

La région Bourgogne-Franche-Comté est de taille comparable à la nôtre, sa démographie médicale est moins sinistrée que la nôtre, mais ses deux universités s’engagent à former presque deux fois plus de médecins !

Les patients ne bénéficient plus de la prévention ni des soins nécessaires quand plus d’un quart des loirétains n’a pas de médecin traitant !

Les services d’urgence sont malheureusement le plus souvent le seul accès aux soins, ce qui participe grandement à leur saturation dangereuse.

Le déficit régional actuel est de 2355 médecins en rapportant notre population à la démographie de Paris Ile de France détaillée dans le rapport de l’ONDPS.

Par cette pétition, nous demandons, pour rattraper notre retard, la formation de 200 étudiants supplémentaires en deuxième année des études de Médecine répartis en région Centre – Val de Loire dès 2022-2023, pour au minimum une dizaine d’année.

Les centres hospitaliers publics et privés, les cabinets médicaux de notre région ne demandent qu’à accueillir en formation les médecins de demain.

Tous les partis politiques semblent d’accord sur ce constat depuis des décennies mais pourtant rien ne change ! Les citoyens que nous sommes devons nous mobiliser et revendiquer notre droit à un médecin. Pour que la médecine ne se déroule pas en visio (en low cost) dans une « cabine d’essayage » avec un médecin à des centaines de km !

Soutenez cette pétition pour former votre médecin traitant de demain ! Signez et partagez ! De votre mobilisation dépend l’accès aux soins en région Centre-Val de Loire des vingt prochaines années !

Avec le soutien de l’AMUF et du Collectif national PASS-L.AS 

Les documents annexes sont publiés dans les mises à jour de la pétition.

Le collectif #200medecins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 novembre 2021 par dans CRISE SANITAIRE, CRISE SOCIALE, ETAT POLICIER, FRANCE, MEDECINE.
%d blogueurs aiment cette page :