NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

GRÈVE AU CENTRE RTE (réseau de transport de l’electricité) GMR Sologne à Ingré  

Le site est toujours bloqué, ils ne lâchent RIEN !

397 millions d’euros seront versés aux actionnaires en 2022 sur les 661 millions d’euros de bénéfices. Pour les agents : + 0,3% au 1er janvier 2022, alors que le Salaire National de Base stagne depuis 10 ans et que l’inflation a bondit à 3,6% en février sur 12 mois !

Les transporteurs déterminés dans la grève, pour leurs revendications : Les conditions de travail, la reconnaissance des métiers, le gréement des postes vacants sont aussi au cœur de cette mobilisation collective depuis 4 semaines. Une forte mobilisation dans la grève qui s’enracine aussi, depuis plusieurs semaines, dans plusieurs GMR au Centre Maintenance Nantes.

Fidèles au manuel patronal, les directions multiplient intimidations, pressions multiformes et individuelles ou comme hier AM, la visite au GMR Sologne d’une huissière profitant de cette journée clémente de printemps.

L’UD CGT LOIRET appelle tous les militant.e.s à venir exprimer leur solidarité de lutte, apporter leur soutien sur place aux grévistes qui restent résolument mobilisés.

 
LA DÉTERMINATION DES AGENTS FACE AU MÉPRIS DE LA DIRECTION
La grève se poursuit depuis plusieurs semaines au Centre Maintenance Nantes. Les agents revendiquent 2 NR pour compenser la diminution de leur pouvoir d’achat.
L’inflation a bondit à 3,6% en février sur 12 mois alors que le Salaire National de Base stagne lui depuis 10 ans : +0,3% au 1er janvier 2022 !
La direction nationale refuse le dialogue au motif qu’un accord salarial a été signé avec les 3 autres syndicats. Mais le taux d’avancement négocié de 50% est une arnaque : l’enveloppe globale de NR (avancement au choix + mobilité + changement PO&GF) est inférieure aux dernières années (sauf 2021 la pire de l’histoire de RTE !) alors que l’inflation était moindre.
C’est simple, moins les agents gagnent, plus les membres du Directoire gagnent ! Le 1er critère de leur part variable est le montant du résultat financier : jusqu’à 100.000€ de prime annuelle. Voilà pourquoi le Directoire choisit de gonfler le
résultat au détriment de ceux qui créent les richesses : 397 Millions d’€ seront versés aux actionnaires en 2022 sur les 661 M€ de bénéfices.
Les grévistes sont aussi mobilisés sur leurs conditions de travail, la reconnaissance des métiers, le gréement des postes vacants. Même sur ces questions, les directions locales n’apportent pas de réponses ou si peu.
Cette attitude méprisante est un manque de respect envers les agents qui assurent le service public y compris dans des conditions très dégradées comme pendant la pandémie.
Au lieu de chercher une issue au conflit, la direction joue le pourrissement et saisit le tribunal pour demander la levée des piquets de grève. Force est de constater qu’à RTE, le « dialogue social » n’existe plus.
Les collègues de l’Ouest nous montrent le chemin, tous ensemble nous pouvons
obliger la direction à ouvrir des négociations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :