NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Olivet : le contrat de l’eau fait plouf pour Veolia!

Veolia Environnement, autrefois Vivendi Environnement et précédemment Générale des eaux, est une multinationale française, leader mondial des services collectifs.

Elle propose aux collectivités locales et aux entreprises la gestion du cycle de l’eau, la gestion et valorisation des déchets, la gestion de l’énergie et le transport des personnes. Elle emploie 317 034 salariés dans 77 pays.

Son capital est détenu à 9,6 % par la Caisse des dépôts et consignations qui est son premier actionnaire devant Groupama (5,7 %), Groupe Industriel Marcel Dassault (5 %), Natixis Asset Management (5 %), Qatari Diar (5 %), Amundi (4,6 %) et auto-contrôle (3 %).

Veolia Environnement est le numéro un mondial des services de l’eau. Veolia Propreté est le numéro deux mondial de la gestion et de la valorisation des déchets.

On retrouve dans son conseil d’administration une sacrée brochette de gros capitalistes tels qu’Henri Proglio, président-directeur général d’EDF ; Louis Schweitzer, vice-président du conseil d’administration, président du conseil d’administration d’AstraZeneca (Royaume-Uni) ; Jean Azéma, directeur général de Groupama ; Daniel Bouton, président de DMJB Conseil et de Rothschild & Cie Banque ; Jean-François Dehecq, président du conseil d’administration de Sanofi-Aventis ; Baudouin Prot, administrateur directeur général de BNP Paribas ; Georges Ralli, vice-président directeur exécutif de Lazard Frères SAS ; Paolo Scaroni, directeur général d’ENI ; Olivier Costa de Beauregard, directeur général délégué du Groupe Industriel Marcel Dassault ; Yousef Ahmad Al Hammadi, représentant de la société Qatari Diar Real Estate Investment Company (Qatar) ; Pierre-André de Chalendar, directeur général de la Compagnie de Saint-Gobain.

Dans le Loiret, Veolia s’est taillée une grosse part du gâteau dans la gestion de l’eau, des déchets, des transports. Face à cet ogre capitaliste, les usagers des communes ont souvent du mal à comprendre le prix de l’eau qu’ils doivent payer, les surcoûts sont extravagants !

Des usagers organisés dans une association Initiative Citoyenne pour l’Eau à Olivet, viennent de remporter une première victoire en imposant, au conseil municipal d’Olivet de retirer en 2015 la gestion de l’eau de la commune à Veolia.

Par un vote unanime, le conseil municipal a démontré que l’on peut et doit chasser les pieuvres capitalistes comme Veolia dans les compétences réservées aux municipalités, comme l’eau, les pompes funèbres, les cantines scolaires, etc.

Cette décision d’Olivet doit montrer la voie à d’autres communes du Loiret pour dénoncer leur contrat avec les grands groupes capitalistes. Mais, cette décision doit aussi aider à faire réagir les usagers des autres communes dont les municipalités veulent se lier les mains avec Veolia et autres brigands…

Qu’une municipalité de droite montre la voie doit nous interpeller, alors que des municipalités comme St-Jean-de-la-Ruelle et autres socialistes veulent faire le contraire! Veolia a plus d’amis dans ces communes roses qu’à Olivet, c’est lamentable!

Maintenant, à Olivet, la bataille doit être menée sur le nouveau mode de gestion: la municipalisation de la gestion est et restera la moins coûteuse et la plus facile à contrôler par les usagers.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 4 mars 2012 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, écologie, local, partis.