NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa45@npa-mail.org

PAS QUESTION QUE 4 JEUNES SOIENT JETES A LA RUE PAR LE CONSEIL GENERAL !

Pièce jointe Mail

Rassemblement ce lundi 18 février à 11h devant l’hôtel « Jackotel » Place du Cloître St Aignan à Orléans

Site national RESF : http://www.educationsansfrontieres.org/
Blog du RESF 45 : http://resf45.hautetfort.com/
Permanence du RESF 45 : Tous les jeudi de 18h à 20h au local de la FSU 10 rue Molière à Orléans

17.02.2013

L’Aide Sociale à l’Enfance, qui dépend du Conseil Général, a décidé de mettre à la rue 4 jeunes mineurs isolés étrangers ce lundi 18 février 2013 à midi.

Jusque là ces jeunes de 16 et 17 ans étaient logés à l’hôtel. Cette prise en charge est déjà largement insuffisante puisqu’ils devraient être accueillis  en foyer avec des éducateurs pour les aider dans toutes leurs démarches concernant leur santé, leur scolarisation, leur situation administrative, etc.

Suite à une ordonnance de non ouverture de tutelle, contre laquelle ces 4 jeunes ont fait appel, l’ASE a décidé de les jeter à la rue.
Or cet appel est suspensif. C’est-à-dire que, jusqu’à preuve du contraire, ces jeunes doivent être considérés comme des mineurs puisque leurs attestations de naissance le stipulent. Ils doivent être protégés comme tels.

Le Conseil Général doit donc poursuivre sa prise en charge et les jeunes doivent rester où ils sont logés aujourd’hui. C’est ce qu’ils veulent. Et c’est leur droit puisque leur chambre d’hôtel est devenue de fait leur domicile, qu’on ne peut les obliger à quitter que par une ordonnance d’expulsion.
Pour faire respecter leurs droits, les jeunes ont besoin de vous et de votre soutien.

  C’est pourquoi nous vous appelons, associations, syndicats, partis politiques, simples citoyens à vous rassembler :ce lundi 18 février à 11h devant l’hôtel « Jackotel » Place du Cloître St Aignan à Orléans, où 2 des 4 jeunes sont hébergés.          Avec eux et leurs copains logés dans différents hôtels de la ville nous exigerons qu’ils gardent leurs chambres et ne soient pas jetés à la rue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 février 2013 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, expulsions, local.