NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Extrême droite au service du capital

sécurit

Les nervis du capital en action

Souvent pour dénoncer l’extrême droite, en Allemagne comme en France, on pointe les dérives nationalistes, identitaires, voire racistes et à raison!

Mais ce qui vient d’être dénoncé dans un documentaire en Allemagne par la chaîne de télévision ARD dans la région de Hesse, doit nous alerter bien plus encore. Nous ne parlons pas d’un fait historique pour expliquer la montée des fascistes, mais d’un fait qui est arrivé en 2013.

En quoi, pour les capitalistes, l’extrême droite existe et doit les servir?

Le but premier reste la suppression, la destruction du mouvement ouvrier organisé, de l’esprit collectif d’acquisition et de défense des droits sociaux.

Prenons une petite entreprise, modeste : Amazon, le géant américain du commerce en ligne en Allemagne.

Elle emploie cinq milles employés temporaires immigrés qui travaillent dans les centres allemands de conditionnement et de distribution de l’entreprise, dont de nombreux Espagnols et Polonais, logés dans des villages de vacances surpeuplés, payés moins qu’annoncé et devant faire des heures de navette pour atteindre leur lieu de travail.

Jusqu’à présent rien d’exceptionnel dans l’exploitation capitaliste. Mais, on découvre que les employés d’Amazon sont surveillés, intimidés, harcelés et espionnés par des vigiles recrutés sous contrats d’une entreprise de sécurité du doux nom de Hensel European Security Services (H.E.S.S.), ce qui n’est pas sans rappeler celui de Rudolph Hess.

Le directeur de la société est connu des services de police pour son adhésion aux idées néo-nazies. Les vigiles sont vêtus d’uniformes noirs, de bottes militaires et tous sont coiffés comme des soldats.

La ministre allemande du Travail a demandé que la lumière soit faite sur les conditions de travail chez Amazon et a menacé les agences d’intérim collaborant avec le libraire de retirer leur licence.

L’émotion est grande en Allemagne et certains appellent à boycotter “Amazon » car les violentes critiques ne suffiront pas à faire changer le libraire en ligne américain dans ses pratiques sociales exécrables.

Le mouvement associatif, syndical, politique doit être attentif à toutes les dérives du capital dans la remise en cause des droits des salariés. Les capitalistes, pour imposer l’exploitation maximale, auront toujours l’extrême droite à leurs cotés pour détruire le monde organisé du travail.

Cela touche Amazon en Allemagne mais qu’en est-il en France où Amazon est implantée? Les militants syndicalistes, les salariés, doivent s’assurer que de telles dérives n’arrivent pas aussi ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 mars 2013 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, international, national, partis, syndicats.