NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Changements d’horaires, suppressions de postes… Pour les factrices et les facteurs de l’agglo d’Orléans, c’est non !

faujour_poste-tri-postal-liberalisme

Les factrices et facteurs de l’agglomération orléanaise sont en grève à partir du lundi 13 octobre, à l’appel du syndicat Sud PTT. L’ensemble des centres de distribution du courrier de l’agglo seront restructurés d’ici juin 2015 (novembre 2014 pour le centre d’Orléans Sud). Ces nouvelles réorganisations s’inscrivent dans un véritable cycle infernal mis en place par les directions de La Poste, afin de supprimer des postes et d’augmenter le taux de productivité de chaque agent. La dernière trouvaille pour arriver à leurs fins, c’est un changement des horaires de travail. Les facteurs travaillent traditionnellement le matin, et bénéficient d’une pause de 20 minutes comprise sur le temps de travail. La Poste veut les faire commencer plus tard, avec une pause en milieu de journée de 45 minutes, mais non comprise sur le temps de travail. Mine de rien, à ce jeu là, c’est une position de travail supprimée pour 20 postes qui changent d’horaire. Cela s’ajoute aux chiffres de baisse de trafic du courrier largement pipeautés, à des exigences commerciales croissantes, aux conditions de travail qui se détériorent et à une pression de l’encadrement (et sur l’encadrement !) qui ne cesse de s’accentuer.

Les dirigeantEs de La Poste n’ont aucune limite dans leur chasse aux profits, tant il est important que l’entreprise soit la plus attractive possible (et donc plus rentable) pour les futurs actionnaires privés.

La seule limite, c’est celle que les travailleuses et les travailleurs sauront leur poser en construisant eux-mêmes, le plus massivement possible et de façon coordonnée, un rapport de force à la hauteur. C’est tout l’enjeu de cette grève, dont on ne sait, à l’heure où nous écrivons, à quel point elle sera suivie (cela est d’autant plus difficile que c’est la première fois que les bureaux de l’agglo se mobilisent en même temps), mais qui trace au moins une partie du chemin à parcourir pour bloquer le véritable rouleau compresseur qu’est la politique actuelle de La Poste.

Le NPA d’Orléans soutient les factrices et les facteurs dans leur lutte contre les suppressions de postes et les nouveaux horaires, et demande dores et déjà que la Direction territoriale du Courrier réponde à leurs revendications.

Orléans, le 12 octobre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 octobre 2014 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, économie, local, services publics, syndicats.