NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Ils vivent à 9 dans des box, rue Guillaume-Budé à Orléans. Les faits parlent d’eux mêmes : c’est la France sociale du XXI siècle!

2327356
Trois familles vivent dans ces garages
                individuels, aux Acacias.
(La République du Centre du 27-10-2015)

Trois familles de sans-abri vivent dans ces garages individuels. Elles occupent depuis plusieurs semaines des garages pour voitures, dans le quartier des Acacias.

Elles occupent, avec leurs enfants, quatre box, sans eau courante ni chauffage, appartenant à un propriétaire privé.

« Il y a des enfants en bas âge, confie Maryline, une riveraine. Ils ne dégradent pas, mais ce n’est quand même pas normal qu’on les laisse vivre là-dedans ! »

Ils occupaient auparavant un commerce vide  à Coligny.
Des box, « où il y a simplement la place pour mettre une voiture », ajoute Laurent Blanluet, adjoint au maire chargé du secteur Nord, qui a avisé le cabinet du maire dès qu’il a été mis au courant. « Je me suis rendu sur place, j’ai pris des photos. De ce que j’en sais, il s’agirait de trois familles de Roms, avec trois enfants, qui occupaient auparavant un commerce vide, non loin de là, à Coligny. Il fallait intervenir rapidement, car apparemment, ils commençaient à faire du feu à l’intérieur des garages, pouvant provoquer à tout moment un incendie. »

« Ce n’est pas possible de vivre comme ça, témoigne encore un retraité, figure du quartier. Ils vont chercher l’eau dans les bassins de la place Gaspard-de-Coligny! C’est à ça que sert le charriot notamment. Des habitants leur donnent parfois quelques provisions… Mais ils ne sont jamais présents pendant la journée. »

En accord avec le propriétaire (que nous avons cherché à joindre hier, sans succès), une procédure d’évacuation a donc été lancée par la mairie d’Orléans. En lien avec les services de l’État et les associations spécialisées, des solutions de relogement devraient leur être proposées rapidement. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils seront évacués.

Car, bien évidemment, les conditions de sécurité et de salubrité n’étaient pas réunies pour qu’ils puissent demeurer là plus longtemps.

MIS A JOUR le 28/10/2015, à 17h30

Le propriétaire des garages a finalement répondu à nos sollicitations. Il réfute avoir donné son accord pour l’ expulsion de ces familles, installées là depuis juin. « J’attends toujours des nouvelles de la mairie et de la préfecture pour leur trouver des solutions de relogement. Il est hors de question que je les mette dehors s’ils ne savent pas où aller. Aujourd’hui, ce n’est pas la solution idéale, j’en conviens, mais ils n’ont rien d’autres.  »
Nous pouvons nous interroger sur quelles seront les dispositions que vont prendre les autorités municipales ou préfectorales non pas pour expulser ces personnes mais pour leur trouver un logement décent ???!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s