NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Le bénéfice d’Air France-KLM s’envole au 3ème trimestre !!!

Capture d’écran 2015-11-02 à 18.15.08

Air France-KLM a vu son bénéfice s’envoler au troisième trimestre mais la direction continue d’insister sur la nécessité de réaliser des efforts de productivité, en plein conflit social à Air France! …

Le groupe aérien a enregistré un bénéfice net trimestriel de 480 millions d’euros, contre 86 millions un an plus tôt, a-t-il précisé dans un communiqué. Outre la grève très suivie des pilotes qui avait plombé l’an dernier les comptes de l’entreprise, les bénéfices ont été dopés cet été par la chute des prix des pétroles, et une forte demande. Le PDG Alexandre de Juniac a salué dans le communiqué cette amélioration spectaculaire des résultats de l’entreprise, mais estime qu’elle « ne permet cependant ni de combler le différentiel de compétitivité avec [ses] concurrents ni de disposer des moyens de financer la croissance du groupe ». Hors impact de la grève de l’an dernier, le résultat d’exploitation du groupe ressort à 898 millions d’euros au troisième trimestre, en hausse de 321 millions d’euros, tandis que le chiffre d’affaires augmente de 4,2%, à 7,2 milliards!

Malgré ce redressement, le groupe souligne que « le déséquilibre entre l’offre et la demande se poursuit sur plusieurs marchés importants, se traduisant par une pression durable sur les recettes unitaires ». En outre, du fait notamment « du retard pris dans l’application des dernières mesures du plan Transform 2015 (ce plan de restructuration vise à « améliorer l’efficacité économique » du groupe Air France de 20 % en réduisant notamment les effectifs de 10% , NDLR) et de l’absence de contribution significative des nouvelles mesures Perform 2020 chez Air France », le groupe dit tabler sur une moindre amélioration de son coût par passager en 2015, un de ses principaux critères de performance.

En clair, tout est bon pour remplir les poches des actionnaires et il n’y a pas un mot de « l’actionnaire principal », l’État qui, au travers du gouvernement aux ordres du patronat, vient soutenir le cadre à la chemise déchirée….

Et pas un mot sur les 2900 suppressions d’emplois !!!! Si, ils regrettent le retard pris dans leur plan de restructuration…

Craignez la colère des salarié-e-s!!!!  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s