NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La fonderie Sifa, à Orléans, placée en redressement judiciaire

Sifa (Société industrielle de fonderie d’aluminium)   placée en redressement judiciaire. Une décision prise par le tribunal de commerce de Paris

 

La fonderie de la rue des Montées, à Orléans, emploie 135 salariés qui fondent et transforment, jour et nuit, jusqu’à 15 tonnes d’aluminium par jour.
Mercredi 3 février devait se tenir un comité d’entreprise (CE) extraordinaire. Contre toute attente sur l’avenir de l’entreprise et des emplois
« La question principale est de savoir quand est ce qu’on va être payé », souligne Loïc Beury, secrétaire du CE à la presse !
« L’entreprise s’est présentée au tribunal en cessation de paiement pour demander une période d’observation de six mois. »
Ce n’est pas la première fois que l’entreprise a des difficultés. À son heure de gloire, elle a compté jusqu’à 600 salariés. Un dépôt de bilan avait eu lieu en 2003.
Le groupe de sous-traitance automobile Arche avait acquis la fonderie en 2004. Il y a eu la crise en 2008.
L’effectif était alors réduit de 200 à 140 personnes, et du chômage partiel mis en place.

Pourtant, l’an dernier, Patrick Bellity, PDG du groupe Arche, avait annoncé un investissement de 3,5 millions d’euros pour son usine orléanaise.

« On n’a pas vu ça venir », reconnaît Joël Madre, responsable syndical chez FO Métaux Loiret dans une interview à la presse. « On savait qu’il y avait des difficultés mais les comptes étaient à l’équilibre en 2013 et 2014 (17,5 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2014). On ne s’attendait pas à une décision aussi brutale. »
Toutefois, la société FVM Technologies (Meurthe-et-Moselle), une fonderie qui appartient au même groupe, avait été placée en redressement en décembre dernier.
Elle éprouvait visiblement des difficultés à payer ses fournisseurs !

La crise de l’automobile, mais surtout la valse des sous traitants qui sont toujours les parametres d’ajustement des profits vont encore laisser sur le carreau des salariés ! C’est, encore, une entreprise du secteur industriel qui risque de disparaître dans le LOIRET !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 février 2016 par dans anticapitalisme.