NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La mort d’Adama Traore : Ni oubli ni pardon !

La mairie de Beaumont-sur-Oise annule le conseil municipal et évoque des questions de sécurité

 En dépit de l’annulation, la famille Traoré a annoncé dans un communiqué qu’elle tiendra une « conférence de presse » devant l’Hôtel de ville à 20h00 et appelé ses « soutiens à l’y rejoindre ».

Dans son nouveau message, elle dénonce « la tentative de criminalisation de notre famille et du combat que nous menons pour que justice soit faite », après le décès en juillet d’Adama Traoré au cours d’une interpellation par les gendarmes.

De crainte de débordements dans cette commune de près de 10.000 habitants d’où était originaire Adama Traoré, la mairie de Beaumont-sur-Oise a décidé mardi l’annulation de son conseil municipal, qui n’avait déjà pu se tenir le 17 novembre.

Plusieurs dizaines de personnes avaient alors voulu assister au conseil, qui devait se prononcer sur la prise en charge des frais de justice de la maire, Nathalie Groux, régulièrement mise en cause par la famille Traoré, qui lui reproche notamment de mépriser sa douleur et de s’être rangée du côté des forces de l’ordre dans cette affaire.

Des heurts avaient éclaté près de l’Hôtel de ville, puis dans le quartier de Boyenval, où vit une partie de la famille du jeune homme décédé le 19 juillet.

Une information judiciaire est ouverte pour faire la lumière sur ce décès. L’enquête a récemment été dépaysée à Paris à la demande de la famille, qui n’a de cesse de dénoncer une « bavure ».

Dans un communiqué annonçant le report « à une date ultérieure » du conseil municipal du 22 novembre, la mairie explique privilégier « le maintien du calme et de l’ordre public ».

« Nous souhaitons ne pas mettre en danger les Beaumontois et les personnels municipaux en raison des évènements extrêmement graves survenus lors du conseil municipal du 17 novembre 2016 et suite aux menaces avérées circulant actuellement sur les réseaux sociaux », est-il indiqué.

La mairie ajoute vouloir éviter « que les passions vives engendrées par le contexte local actuel créent de nouveaux troubles pouvant porter atteinte à l’intégrité physique des personnes amenées à se déplacer au conseil municipal ».

Le dispositif de sécurité a été maintenu, avec plus de 100 gendarmes mobilisés !

NPA 22 novembre 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 novembre 2016 par dans anticapitalisme.