NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Lagarde. Coupable, condamnée, mais exemptée de peine. C’était pas de sa faute…

Justice de classe !

La farce continue. Le réquisitoire de la Cour de justice de la République, qui demandait la relaxe, avait du mal à passer dans l’opinion publique. Les douze juges (et pairs) de Christine Lagarde ont donc choisi, lundi, de désigner l’actuelle directrice du FMI en tant que coupable… mais en l’exemptant de toute peine. L’effet pourrait être encore plus dévastateur.

Corinne Rozenn

C’était également le procès des grands absents. L’ancien directeur de cabinet de Lagarde, quand elle était en poste à Bercy, entre 2007 et 2011, ne s’est jamais présenté devant les juges. Il avait plus important à faire, on se l’imaginera. Stéphane Richard est l’actuel directeur général d’Orange. Lagarde, de son côté, était retenue à Washington par des obligations professionnelles. Dans la foulée, ou presque, le board du FMI a réaffirmé sa complète confiance en son actuelle directrice.

On ne sait trop s’il faut rire ou pleurer d’un tel jugement. La « négligence » pour laquelle Lagarde a été reconnue coupable dans le cadre de l’arbitrage de l’affaire Tapie a coûté la bagatelle de 400 millions d’euros au contribuable, et c’est pourtant des individus capables de telles étourderies qui nous dirigent. Et lorsqu’ils se font prendre la main dans le sac, ils sont jugés par leurs pairs… qui se gardent bien de leur frapper trop fort sur les doigts.

Pour les délinquants en col blanc, donc, ou les délinquantes en tailleur Chanel, il y a deux poids et deux mesures. Comme le disait La Fontaine, à l’époque du Roi Soleil : « Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.Sous la monarchie républicaine, l’adage n’a pas pris une ride. »

Christine Lagarde confirmée à la tête du FMI

Réuni d’urgence hier à Washington, le conseil d’administration du FMI lui a apporté un net soutien, exprimant sa «pleine confiance» dans sa capacité à assurer ses fonctions.

voleurs

Entre  copains et coquins pas de problème !

Christine Lagarde reste directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). Le conseil d’administration de l’institution monétaire en a décidé ainsi après avoir été informé du verdict embarassant dont l’ancienne ministre fait l’objet. Le FMI a en effet pour mission de donner des leçons de gouvernance à ses 147 pays membres. Or la Cour de justice de la République établit que Christine Lagarde, il y a huit ans, s’est rendue coupable d’une négligeance qui a coûté 404 millions d’euros aux contribuables français.

Pour autant, les 24 membres du conseil qui représentent les pays actionnaires du fonds expriment de nouveau leur «pleine confiance dans la capacité de la directrice générale de continuer de s’acquitter efficacement de ses fonctions». «Le respect» et «la confiance largement accordée dans le monde» à Christine Lagarde sont cités dans le communiqué du «board» qui s’est réuni spécialement lundi après-midi à Washington pour trancher de l’avenir de l’ancienne ministre française.

Lagarde soutenue depuis 5 ans

En fait, il aurait été particulièrement délicat pour le fonds d’en décider autrement. Les pays européens collectivement pèsent encore lourd au sein du conseil d’administration. Poussés par les efforts de la France qui ne représente à elle seule que 4% du capital du FMI, ils continuent de soutenir Christine Lagarde. Cette dernière, en place depuis 2011, a vu son mandat de cinq ans renouvelé par avance en février. Une décision prise alors que depuis son acte de candidature à la direction du FMI, la grande dame a fait preuve d’une totale transparence avec les administrateurs sur cette vieille affaire. Voilà donc au moins cinq ans que les administrateurs jugent que l’implication de Christine Lagarde n’est pas de nature à l’empêcher de faire son travail. Ils n’ont pas changé d’avis depuis hier. «Sa carrière est maintenant entâchée d’une marque grise. Pour ceux qui ne l’aiment pas, la question pourra être soulevée…Mais je pense qu’elle reste très respectée» résume Edwin Truman du Peterson Institute for International Economics.

Rien à voir donc avec les faits scabreux reprochés à son prédecesseur, l’autre ministre français, Dominique Strauss-Kahn qui fût emprisonné à New York en 2011 et dû démissionner, faute de pouvoir concrètement remplir sa tâche.

 

Risque d’instabilité

Mais même si le conseil avait jugé la condamnation de Christine Lagarde suffisamment infamante pour demander à cette dernière de mettre un terme à son second mandat, son remplacement rapide aurait posé beaucoup de problèmes. D’abord parceque les pays émergents exigent que l’un des leurs accède au poste de directeur général du FMI. Depuis la création de l’institution monétaire, des européens ont en effet exclusivement occupé la fonction. Et les gouvernements de pays jeunes et industrialisés ont cru comprendre en 2011 qu’on leur promettait que Christine Lagarde serait la dernière européenne à faire respecter cette tradition qui leur paraît relever d’un âge colonial.

Ensuite parceque la crise financière est loin d’être résolue, surtout pour la zone euro. Le FMI ne peut se permettre quelques mois de flottement, alors que le système bancaire italien est fragile, tandis que la Banque centrale européenne est obligée de pratiquer une politique ultra-généreuse pour éviter une rechute en récession.

Enfin parceque la question de la sélection d’un successeur se serait posée au pire moment: c’est-à-dire alors que Donald Trump, nouveau leader populiste et protectionniste, arrive à la Maison blanche. La philosophie nationaliste du futur président américain est peu compatible avec la tradition multilatéraliste et libre-échangiste du FMI. La question du soutien financier des États-Unis au FMI va donc se poser de manière encore plus grave au cours des prochains mois. Dans ce contexte, il vaut mieux pour la direction du fonds soit solidement en place.(sic !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 décembre 2016 par dans anticapitalisme.