NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Obsèques de Xavier Beulin: hommages du « monde politique et agricole » à un industriel de l’agriculture !

Les obsèques du président de la FNSEA Xavier Beulin ont réuni plus de 3.000 personnes pour un dernier hommage vendredi dans la cathédrale d’Orléans, en présence de François Hollande, François Fillon et Emmanuel Macron, a constaté l’AFP.

Aux côtés du président de la République François Hollande, on pouvait voir au premier rang le Premier ministre Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, ses prédécesseurs Bruno Le Maire, Henri Nallet et Michel Barnier, ainsi que le commissaire européen à l’Agriculture Phil Hogan.

Etaient aussi présents Nicolas Sarkozy, François Fillon, Emmanuel Macron, François Bayrou, Manuel Valls, Claude Bartolone, Gérard Larcher, Valérie Pécresse, François Baroin, Xavier Bertrand et Jean-Louis Borlo

La messe était retransmise sur écran géant sur le parvis, suivie par 200 à 300 personnes massées derrière des barrières, faute d’avoir pu entrer dans la cathédrale. Un important service d’ordre avait été déployé et la presse a été tenue à distance de la cérémonie.

« Xavier Beulin était un homme engagé, passionné, qui avait le désir du bien commun », a déclaré dans son homélie l’évêque d’Orléans Mgr Jacques Blaquart, saluant son « charisme et sa volonté à toute épreuve, toujours à fond, prêt à servir la cause qu’il croyait juste ». « Ses amis comme ses opposants reconnaissaient ses capacités d’écoute et de respect de l’autre, il n’était jamais méprisant, il s’est brûlé à vouloir trop faire », a ajouté Mgr Blaquart.

 

Patron du 1er syndicat agricole français depuis 2010, Xavier Beulin était céréalier dans la Beauce et présidait depuis 2000 le groupe industriel Avril, colosse de l’agro-industrie centré autour de la filière oléagineux.

Un mélange des genres qu’il assumait mais qui lui a souvent valu l’image d’un homme d’affaires autant que d’un syndicaliste, bien qu’il soit engagé dans la défense des agriculteurs depuis plus de 25 ans.

Photos AFPB2.jpg

Il comptait se représenter pour un troisième mandat à la tête de la FNSEA.  M. Beulin s’était notamment illustré pendant l’été 2015 en tentant de canaliser les fortes mobilisations d’éleveurs en colère contre la chute des prix du lait, du porc et l’effondrement de leurs revenus. Il appelait à « privilégier une agriculture restant à taille humaine, tout en regroupant les moyens de production »,  bref tout et son contraire, pour rester « compétitifs » face à nos voisins européens. Une vision basée sur de grandes exploitations , qui ulcérait ses détracteurs parmi les syndicats de gauche, les mouvements écologistes et qui permit la fin de dizaines de milliers de petits paysans !

 

Représentant des industriels de l’agriculture X. Beulin était bien loin du monde de la majorité des paysans qui passe son temps à compter pour terminer les mois et payer les emprunts au Crédit Agricole !
Ces mêmes paysans que les différents patrons de la FNSEA ont laché contre la PAC (Politique Agricole Commune) qui soit disant les ruinaient alors qu’ils n’étaient qu’une poignée de gros céréaliers connus à en bénéficier !
Dans ce monde capitaliste les dirigeants politiques et syndicaux qui servent au mieux les intérêts des patrons et des actionnaires savent se congratuler et se rendre hommage !
Ce ne sont pas les nôtres ni ceux de l’agriculture et il faudra bien les virer !
A. R.

Le TRUST AVRIL, Président Xavier BEULIN

En 2014, le pôle végétal du groupe Avril a généré un chiffre d’affaires de 4,58 milliards d’euros.

Alimentation humaine
Le groupe Avril est le principal producteur d’huiles de table en France (Lesieur, Puget, Solèou, Guénard), au Maroc (Lesieur, Cristal) et en Roumanie (Bunica). En contribuant au conditionnement de 1,2 millions de tonnes d’huile en 2014, le groupe Avril a participé à l’approvisionnement journalier de 75 millions d’individus. Le groupe confectionne également des sauces et des condimens, à base d’huile, de tomates, etc.

Énergies renouvelables
Avril produit sous la marque Dister, un cinquième des 11 millions de tonnes de biodiesel consommés annuellement par l’Union européenne. Il est le premier producteur européen de biodiesel. Incorporé au diesel à hauteur de 8 %, le Diester est distribué dans toutes les stations-services françaises. Diester est un biocarburant dit de première génération. Il est issu d’huile végétale colza et tournesol.

Avril investit dans la recherche pour développer les biocarburants de deuxième génération capables de valoriser les parties non comestibles des plantes et les déchets agricoles (lignines, celluloses). L’idée étant de permettre de produire, sur une même surface, des aliments et de l’énergie. Le groupe s’est lancé en 2013 dans la production de biodiesel à base de graisses animales et d’huiles usagées. Le groupe participe ainsi au programme BioTfueL qui vise à produire du biodiesel et du biokérosène à partir de résidus agricoles et de déchets forestiers (paille, bois, etc.). Avril a également initié l’Institut PIVERT, en Picardie, le premier centre européen de valorisation de la plante oléagineuse entière en produits chimiques et en énergie. L’Institut PIVERT fait collaborer une centaine de chercheurs.

Oléochimie et chimie renouvelable
Grâce à la création de Novance en 1996 et le rachat d’Oleon en 2008, Avril domine le marché européen de l’oléochimie. L’oléochimie est une branche de la « chimie du végétal » développant des molécules chimiques, communément appelées molécules biosourcées. Avril fabrique et commercialise une gamme de molécules biosourcées à partir d’huiles végétales (colza, tournesol, palme, soja, coco). Entre autres molécules, Avril produit du glycerol, un coproduit de la fabrication du biodiesel. La glycérine est un liquide non toxique, au goût sucré, utilisée dans de nombreuses compositions pharmaceutiques, cosmétiques ou alimentaires.

Avril, à travers Lesieur Cristal, produit des savons au Maroc commercialisés sous les marques Taous et El Kef.

Pôle animal
En 2014, le pôle animal du groupe Avril a généré un chiffre d’affaires de 1,82 milliard d’euros.

Nutrition et productions animales
Via les entreprises Sanders ou Adonial, Avril produit et commercialise des tourteaux de colza et de tournesol. Ces résidus solides issus de l’extraction de l’huile sont riches en protéines. Broyés et mélangés à d’autres ingrédients (protéagineux, céréales, vitamines…), ils sont destinés aux animaux d’élevage comme les porcs, les bovins, les volailles ou les lapins. Cent millions de poulets sont nourris chaque année par le groupe Avril. Les tourteaux européens de colza et de tournesol sont des substituts aux tourteaux de soja américain.

Avril commercialise également sous la marque Sopral des produits spécifiques à la nutrition des animaux domestiques : le chien, le chat et le cheval.

Biosécurité et spécialités nutritionnelles
La biosécurité recouvre l’ensemble des méthodes d’hygiène préventive qui permettent de limiter l’introduction et la diffusion des maladies dans les élevages. En 2014, le groupe crée les sociétés Mixscience et Theseo dans le but stratégique de développer son expertise en France et à l’international sur le marché des produits et services pour l’hygiène des bâtiments et des animaux, le matériel d’élevage et le traitement de l’eau, de l’air et des surfaces.

Transformation et distribution de produits alimentaires
Depuis 2005, Avril produit et commercialise des œufs notamment sous la marque Matines et élabore avec les entreprises Ovoteam et 3 Vallées des produits à base d’œufs à destination de la restauration collective et de l’industrie agro-alimentaire.

Avec Abera et Porcgros, Avril est également engagé dans la filière porcine, via des opérations d’abattage et de découpe de viande de porc.

Métier d’investisseur : Sofiprotéol
Sofripotéol accompagne via des prêts et des prises de participation plus d’une centaine de sociétés représentant environ 80 000 emplois dans l’agro-industrie, l’agro-alimentaire et des secteurs connexes comme la transformation laitière . Sofiprotéol s’engage auprès de ses partenaires de façon pérenne. La société renforce les capitaux propres des entreprises, les accompagne dans leurs décisions stratégiques et leur modernisatio.

À la suite de la restructuration entérinée en 2015, Sofiprotéol connaît une plus grande implication de ses actionnaires – Crédt Agricole, Natixis, Unigrains – et des interprofessions. Avec une dotation en fonds propres qui passe de 70 à 330 millions d’euros, Sofiprotéol entend élargir son champ d’intervention à de nouveaux secteurs des filières agricoles et agroalimentaires.

Les activités dans lesquelles Sofiprotéol est engagée sont:

  • l’amont végétal
  • l’amont animal
  • la collecte
  • la transformation agricole et agro-alimentaire
  • la mise sur le marché des produits alimentaires de grande consommation
  • l’innovation sur l’ensemble de ces domaines.

Un commentaire sur “Obsèques de Xavier Beulin: hommages du « monde politique et agricole » à un industriel de l’agriculture !

  1. insolent45
    1 mars 2017

    Quand on fait la liste de toutes les entreprises dont Xavier Beulin était le dirigeant, on s’aperçoit qu’elles participent à la « mal-bouffe », qui fait d’énormes dégâts dans nos assiettes. Si Xavier Beulin ne mangeait que ses produits, il n’est pas étonnant qu’il en soit mort. Encore une victime de la mal-bouffe, donc!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 février 2017 par dans AGRICULTURE, anticapitalisme, Paysans.