NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits!

Agde : condamné à de la prison pour le vol… d’une canette à 80 centimes

U n SDF, originaire de République tchèque, a été condamné à deux mois de prison pour avoir volé une bière dans une grande surface d’Agde. Montant du préjudice : 80 centimes.

Un homme de 38 ans, SDF, originaire de République tchèque, a été condamné à deux mois de prison pour avoir volé une bière dans une grande surface. Sous le coup d’un sursis de quatre mois, ce dernier a été révoqué. Il est donc parti en prison pour une durée de six mois pour un préjudice de 80 centimes d’€. Un préjudice tel que la victime n’a pas jugé bon de se porter partie civile et donc de demander réparation.

Il aurait menacé le vigile armé d’un couteau

Le jour des faits le mis en cause faisait la manche devant le commerce à Agde. Puis, il a importuné des clients qui se sont plaints au vigile. Ce dernier a calmé la situation, mais le SDF, saoul, est entré dans le magasin et s’est servi une bière. Le vigile s’est interposé car l’homme partait sans payer. Là, l’homme aurait montré un couteau.

« Moi ce que je veux, c’est rentré en Espagne, insiste le prévenu. Je n’ai menacé personne avec ce couteau. Je l’ai toujours sur moi. J’ai une copine qui peut m’héberger là-bas. »

« Il ne faut pas rêver, lui a rétorqué la présidente Sylvie Duez. Vous ne rentrez pas en Espagne. Où avez-vous vu qu’on se servait une bière et que l’on partait sans payer ? »

« Tout ça pour une bière »

« Tout ça pour une bière, enfonce le vice-procureur Xavier Sicot. Mais le code pénal ne distingue pas le vol d’un bijou, une bière ou autre chose. Il retient si c’est avec violence. Vous n’avez pas non plus retenu l’avertissement que vous a déjà envoyé la justice. Aujourd’hui, il doit être jugé pour son comportement. Il ne faut pas banaliser cet acte d’avoir montré ce couteau. Pour moi il y a l’agression du vigile avec cette arme. Il faut lui dire stop. » Il va requérir deux mois de prison et le mandat de dépôt.

« Je m’interroge sur l’intérêt des poursuites, du moins en comparution immédiate, assure Me Cindy Frigerio pour la défense. Dans ce dossier, nous sommes sur un préjudice de 80 centimes d’euros. Et pour tout ça, on a réquisitionné, un interprète, le tribunal, une escorte et un avocat. Combien tout cela va nous coûter alors que même la victime ne se dit pas victime et que le vigile assure ne pas avoir été menacé. On demande deux mois de prison. Cela vaut-il le coup… le coût ? On pourrait le laisser repartir en Espagne et arrêter les frais. Je vous demande de ramener les réquisitions à de plus justes proportions. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 juin 2017 par dans anticapitalisme, JUSTICE, LIBERTE, PRISONS, SOCIETE.