NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits!

Disparition de Simone Veil Communiqué du NPA 45

Après son décès, Simone Veil est saluée par un concert de louanges unanimes, à commencer par ceux (anciens dirigeants du RPR et de l’UDF, du FN ) qui l’ont combattue de la plus indigne des manières, lorsqu’elle a défendu la loi de légalisation de dépénalisation de l’IVG en 1974.

Le NPA ne participe pas à cette unanimité même si nous respectons le courage de cette survivante des camps nazis qui a eu le cran de défendre une loi qu’aucun dirigeant de son parti ne voulait assumer et qu’à peu près tous combattaient. Mais le courage de Simone Veil ne nous fait pas oublier que cette loi de légalisation de l’IVG, nous la devons à une mobilisation des femmes et des hommes qui organisaient des manifestations de masses pas seulement en France mais partout en Europe, aux Etats Unis et en Amérique Latine pour le droit des femmes à disposer de leur corps.

On ne doit pas non plus oublier le courage des signataires du Manifeste dit « des 343 Salopes » déclarant avoir avorté, les pétitions de médecins ayant pratiqués des avortements, les comités de soutiens à des femmes poursuivies pour avoir aidé ou subi un avortement comme le procès de Bobigny, la dénonciation des centaines de milliers d’avortements clandestins pratiqués chaque année et la mise en danger de la vie des femmes.

C’est cette vague de mobilisation bouillonnante et multiforme qui a imposé au gouvernement Giscard-Chirac qui n’y était pas du tout favorable une loi de légalisation de l’IVG en 1974. Et le respect pour son engagement commence par ne pas travestir le combat qui a été le sien : ce n’est pas en tant que féministe défendant les droits des femmes à disposer de leur corps que Simone Veil a défendu cette loi mais en tant que ministre de la Santé refusant les risques sanitaires que l’interdiction de l’avortement faisait courir aux femmes. Sur le plan social, les personnels ont arraché par la lutte, particulièrement les hôpitaux d’Orléans et de Romorantin, les « 13 h » que Veil a fini par accepter après des mois de grève. Elle nous l’a annoncé lors de sa venue à Orléans pour l’inauguration de l’ancien hôpital de La Source.

Localement il fut constitué un trésor de grève en subtilisant tous les bons de facturations des soins bloquant les rentrées financières du CHR et dispensant de fait des soins gratuits. Une époque bien lointaine mais qui a permis l’alignement de tous les hôpitaux de province sur les établissements parisiens en avance socialement.

Il faut, aussi, se rappeler qu’elle manifesta aux côté des plus réactionnaires contre le « mariage pour tous ».

Alors pour nous saluer le courage avec lequel Simone Veil a affronté le déchainement misogyne des députés, de son propre parti, c’est aussi nous souvenir que lorsqu’un mouvement social utilise toutes les ressources créatrices de la mobilisation il peut s’imposer et trouver des relais, y compris parmi celles et ceux qui ne partagent pas ce combat.

Avortement, les femmes décident !

Avortement les femmes décident

Le NPA est signataire de la campagne pour un droit à l’avortement garantit partout en Europe, initié par la MMF, le MFPF, la CADAC.. Un collectif unitaire de préparation se réunit à Paris depuis environ deux mois.

L’objectif est une mobilisation dans tous les pays d’Europe pour obtenir un vrai droit à l’avortement en Europe, harmonisé sur les législations les plus

favorables aux droits des femmes.

Deuxième objectif : inscrire le 28 septembre comme journée internationale pour le droit à l’avortement à l’égal du 8 mars et du 25 novembre, comme

un rendez-vous annuel jusqu’à ce que ce droit fondamental des femmes soit reconnu partout.

La mobilisation européenne vient d’être officiellement annoncée par un communiqué de presse. Un « Appel » est d’ores et déjà signé dans plusieurs

pays d’Europe, notamment en France, par de nombreuses associations féministes, des syndicats, des partis politiques.

Vous trouverez l’Appel, la pétition, du matériel à reproduire (dont une affiche) et d’autres informations sur le site à l’adresse suivante : http://avortementeurope.org/

Les échéances sont des mobilisations fortes partout en France autour du 28 septembre et l’envoi de délégations à la manifestation déjà prévue par

les Belges à Bruxelles le 28 septembre 2017 (attention c’est un jour de semaine). Les délégations remettront la pétition -qui devrait être signée

massivement- au Parlement Européen.

Des modèles de lettres à adresser aux députés européens et aux députés français avant l’échéance seront disponibles sur le site.

D’ores et déjà, nous savons que la mobilisation est lancée unitairement dans plusieurs villes : région parisienne, Grenoble, Toulouse, Marseille, etc.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 juillet 2017 par dans anticapitalisme, femmes.