NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Contre la casse de l’Hôpital public !

Appel à la grève à la Maternité de l’Hôpital d’Orléans

 

L’inter syndical (SUD CFDT CGT FO ) du CHRO vous informe qu’un préavis de grève a été déposé à compter du lundi 23 octobre pour une durée indéterminée.

Ce préavis concerne les services de Maternité et de Gynécologie suite à la réduction des personnels dans un projet de restructuration

Pour information un rassemblement est prévu dans le hall d’accueil du NHO à partir de 9 heures le lundi 23 octobre 2017.

Soirée de défense de l’hôpital de TOURS le 20 octobre

Le collectif 37 « Notre santé en danger » organise une soirée informative et festive pour défendre l’hôpital public.

Avec la fermeture d’ici 2026 de l’hôpital pédiatrique de Clocheville, si emblématique et nécessaire pour toute la région, ainsi que celle de l’Ermitage et de la Clinique Psychiatrique Universitaire, la situation est grave pour la santé dans la région et exige la mobilisation de tous. Le CHU de Tours concentre l’offre de soins publique de la région mais il est lui-même l’objet de restructurations avec plusieurs centaines de suppressions de postes et de lits.

Le collectif 37 « Notre santé en danger » appelle usagers, personnels de santé et organisations associatives, syndicales et politiques à venir à la soirée de défense de l’hôpital le 20 octobre. Elle aura un caractère festif, informatif, de débat et de réflexion.

Au programme : projection de film et débat, animation musicale et accueil dss enfants, buvette et buffet. Entrée libre. Le 20 octobre 2017 à 18h, salle de la Médaille à Saint-Pierre-des-Corps (6 avenue de la République).

Le 14 octobre a eu lieu un rassemblement de soutien au centre de périnatalité d’Amboise

 

Le centre de périnatalité d’Amboise risque de fermer. Ce centre d’hébergement de proximité et à taille humaine avait été maintenu suite à la fermeture de la maternité il y a quelques années. Il permet d’accueillir dans de bonnes conditions les femmes et leurs enfants après l’accouchement. Ce service donne entière satisfaction auprès des personnes accueillies et il est souhaité par la population qui le juge fondamental et indispensable.

La fermeture de cet hébergement entrainerait la suppression d’un accueil public de qualité pour l’ensemble de la population de ce secteur ainsi que la suppression d’une dizaine d’emplois.

Il est donc impossible d’accepter cette fermeture. L’agence régionale de santé se défausse d’une importante partie de son financement pour faire des économies, renvoyant la responsabilité au CHU de Tours de financer cet hébergement dans le cadre du groupement hospitalier de territoire (GHT). Alors que le CHU est en pleine phase de restructurations pour faire également des économies au détriment de la qualités des soins et des conditions de travail.

Nous assistons à un exemple concret de plus de la casse de l’hôpital public et notamment de ses structures de proximités, dans la continuité des plans d’austérité imposés par le gouvernement actuel et ses prédécesseurs.

Un rassemblement pour défendre le maintien du centre de périnatalité dans son intégralité fut organisé par les personnels, soutenus par les syndicats SUD et FO le samedi 14 octobre à 16h devant l’hôpital d’Amboise.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21 octobre 2017 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, EMPLOI, HÔPITAL.