NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Fessenheim : Perte de confinement des locaux du bâtiment des auxiliaires nucléaires.

Le 7 décembre 2017, l’exploitant de la plus vieille centrale du parc français a déclaré un nouvel évènement : la perte de pression entre les locaux du bâtiment des auxiliaires nucléaires. Ce qui signifie en réalité une perte du confinement de certains de ces locaux, la différence de pression entre les zones permettant d’éviter une dispersion de la radioactivité et une contamination radioactive de zones normalement non exposées. Classé au niveau 1 pour non respect des règles d’exploitation, si l’évènement n’a eu selon l’exploitant « aucun impact sur la sûreté de l’installation », quid de l’impact sur les travailleurs ?

 

Les problèmes s’enchainent à la centrale de Fessenheim. Peu de temps après avoir annoncé que le réacteur 1 a fonctionné plusieurs mois sans qu’il soit détecté qu’une de voie qui surveille la température et la pression de l’eau du circuit primaire ne fonctionnait plus, ce sont les opérations de remplacement des filtres du système de ventilation du bâtiment des auxiliaires nucléaires qui ont posé problème début décembre 2017. Dans les 2 cas, l’exploitant n’a pas été capable de respecter les règles d’exploitations et les spécifications techniques.

Ce que dit EDF :

Le 08/12/17

Absence de différence de pression entre certains locaux

Le 5 décembre 2017, le remplacement de filtres situés sur un circuit de ventilation du bâtiment des auxiliaires nucléaires (BAN) est en cours. Pour la réalisation de ces opérations, des systèmes de ventilation sont mis à l’arrêt conformément aux prescriptions.

La différence de pression entre certains locaux n’est alors plus assurée. Les systèmes de ventilation sont remis en service par les équipes de la centrale et les valeurs de pression redeviennent conformes.

Cet événement n’a eu aucun impact sur la sûreté des installations.

Néanmoins, il constitue un non respect aux règles d’exploitation de la centrale. Il a donc été déclaré le 7 décembre 2017 à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 décembre 2017 par dans anticapitalisme, nucléaire.