NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La mobilisation pour les EPHAD à ORLEANS : NOS MAMIES ET NOS PAPYS VALENT MIEUX QUE LEURS PROFITS !

Plus de deux cents personne ont répondu à l’appel unitaire à manifester lancé par la CGT, FO et Solidaires à 10h30 devant l’Hôtel du Département. Absence totale, par contre, de la CFDT qui donnait pour consigne dans les établissement à ne pas manifester ! Parmi eux, des infirmiers et des aides-soignants, dont certains à la retraite. Mais aussi des étudiants infirmiers et des familles de résidents, venus apporter leur soutien. Tous réclament que plus de moyens soient alloués aux Ehpad, les Établissements d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes. Plus de moyens financiers, mais aussi de moyens humains, alors que les réductions d’effectifs et les baisses des budgets pèsent de plus en plus sur le personnel médical et sur les familles !

« Le personnel est à bout, » déplore Pascal Sudre, éducateur spécialisé et secrétaire de l’union locale CGT d’Orléans « les plannings ne sont pas respectés, ce qui a des conséquences énormes sur la santé et la vie privée des soignants ». Un constat que fait également Stéphane, aide-soignant à l’hôpital de Beaugency (45) : « À cause du coût psychologique et physique, il y a beaucoup d’arrêts maladie. » Il craint qu’avec les nouvelles mesures, « les collègues vont changer de métiers. » Des conditions de travail difficiles, qui entraînent une baisse de la qualité des soins aux personnes âgées.

« Il s’agit de maltraitance institutionnelle, » lance Pascal Sudre, « le personnel parle aujourd’hui de prise en charge VMC : visage, mains, cul. Ils doivent se résoudre à faire le strict minimum car ils n’ont pas le temps de faire plus. » Des pratiques « inadmissibles et odieuses » pour Sandrine, infirmière au Centre Hospitalier de Fleury-les-Aubrais (45), « l’humain est devenu une marchandise. » 

« Ce n’était pas comme ça quand j’ai commencé il y a 42 ans », témoigne Thérèse, aide-soignante maintenant à la retraite, « aujourd’hui, certains résidents prennent des douches que tous les 15 jours. La mission de prendre soin a été perdue. »

« Entre nous, on doit être solidaires, » insiste Christine, également aide-soignante à Beaugency, « il y a beaucoup d’entraide, car la mission est importante. On ne veut rien lâcher. »

Un peu avant midi, les manifestants défilent vers le siège de la Sécurité sociale d’Orléans, place de Gaulle. Un message fort, car comme le rappelle une infirmière en s’adressant à la foule : « La Sécu, c’est grâce à la Résistance et la lutte de nos aînés qu’on y a droit. Maintenant c’est à nous de nous battre pour eux. »

En France on ne compte, en EHPAD, 55 professionnels pour 100 résidents. Alors que ce taux est de 100% en Allemagne en Suisse et en Europe du Nord.
L’enquête parlementaire sur les EHPAD souligne :
• des conditions de travail « particulièrement préoccupantes tant d’un point de vue physique que psychologique ».
• «un taux d’absentéisme moyen de 10 % et un taux d’accident du travail de deux fois supérieur à la moyenne nationale, plus important que dans le secteur du BTP».
• Une grande majorité des EHPAD n’ont pas d’infirmier de nuit.
Mais pour Macron et le gouvernement : la priorité c’est la baisse des dépenses publiques, des budgets de l’Assurance Maladie et des Conseil Départementaux qui contribuent au financement des EHPAD.
• Ils appliquent la réforme précédent gouvernement qui favorise le secteur privé commercial (ORPEA, KORIAN etc) au détriment du public (200 Millions d’€ en moins).
• Ils suppriment les «contrats aidés», mais bien sûr sans les remplacer par de vrais emplois.
Au cours des derniers mois, malgré la répression, les luttes se sont multipliées dans les EHPAD publics et privés. Elles ont eu souvent le soutien des résidents et des familles qui doivent payer des sommes considérables (voir encart) pour des soins souvent peu satisfaisants, dans un contexte ou les retraites sont en berne et où Macron s’apprête encore à les baisser avec ses nouvelles réformes.
Le 30 janvier soutenons les personnels des EHPAD qui exigent :
• La présence effective d’un agent ou un salarié par résident.
• l’Abrogation de la réforme de la tarification des EHPAD
• L’Arrêt des baisses de dotations et le maintien de tous les effectifs des EHPAD y compris les contrats aidés, qui doivent être intégrés et sécurisés.
DES TARIFS PROHIBITIFS…
1740€ c’est la moyenne du coût moyen mensuel d’un hébergement en EHPAD, pour le résident et sa famille
2620€ c’est le coût moyen de l’hébergement dans les EHPAD privés (Korian, Orpea, DomusVi..) ces tarifs peuvent s’élever 5 000 voire 8 000€.
…DES PENSIONS EN BERNE
1376 € c’est le montant moyen des pensions de retraites.
993€ c’est le montant moyen des retraites des femmes qui sont la grande majorité des résidents en EHPAD
803€ c’est le montant du minimum vieillesse
«L’OR GRIS», ÇA RAPPORTE !
Les grands groupes qui ont investi dans «l’or gris», c’est à dire l’industrie de la dépendance se portent bien. Les deux groupes qui dominent le secteur en France, Korian et Orpea prévoient une forte hausse de leur chiffre d’affaire et de leurs bénéfices.
Korian prévoit pour 2017 un marge brute d’exploitation (bénéfices avant impôts et versement des intérêts) de +13,5%
Pour le premier semestre 2017 Korian a dégagé 38 Millions d’€ de bénéfices net contre 32 un an plus tôt.
ORPEA a dégagé un excedent brut de 17,4% au premier semestre , soir 258,8M d’€.
Un renforcement de son patrimoine immobilier de 545 Millions d€ , pour atteindre 4,6 Mrd.
Il confirmait en fin d’année 2017 son objectif d’un chiffre d’affaires de 3,125Milliards d’€ (+10%) et une progression de sa rentabilité.
Des profits qui sont le résultat de l’exploitation des salariés des EHPAD , et des tarifs prohibitif ponctionnant les revenus des résidents et de leur famille.

Correspondant Jean Delhosto

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s