NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Celio la honte…. ! La réalité du système capitaliste !

Après la publication samedi sur les réseaux sociaux d’une photo montrant des vêtements lacérés et jetés aux ordures par un magasin Celio à Rouen, France Bleu Normandie a recueilli le témoignage de sans-abri, las et écœurés. « Je suis moi-même dans la galère et quand je vois ça, ça me dégoûte. Je suis estomaqué », lâche Bob, sans-abri dans les rues de Rouen. La photo postée samedi 3 février par une Rouennaise a fait le tour des réseaux sociaux : des lambeaux de vêtements de la boutique Celio, retrouvés par des passants dans une poubelle en face du magasin samedi soir. Des passants qui, pour dénoncer cette pratique, ont décidé de les accrocher sur les grilles du magasin.

Les uns dénoncent, indignés, un gâchis, d’autres une honte. À nos confrères de France Bleu Normandie, les sans-abri rouennais, eux, expriment leur écœurement et leur lassitude. « J’aurais forcément été fouiller, bien sûr, pour récupérer deux trois trucs », poursuit Bob. Je n’ai pas trouvé de vêtements d’enseigne. A chaque fois, c’est jeté, c’est arraché, ce n’est plus portable. »

Célio 3

Une initiative anti sans-abri ? Manu, à la rue depuis quinze ans, n’est pas étonné. « Beaucoup de commerçants n’aiment pas les personnes qui font la mendicité, affirme-t-il. Alors elles sont peut-être capables de faire cela pour qu’on ne puisse pas les récupérer. Pourtant, un jour comme celui-là, cela nous aurait permis d’avoir chaud, d’être propre sur soi. »

Cette « anecdote » est à rapprocher des promotions à 70% de réductions pratiquées par Intermarché sur le Nutella et les couches Pampers. Dans ces deux cas les médias se sont déchainées contre le « populo » se battant pour ces produits ! Quel manque de « dignité » ont-ils dit regardant comme d’habitude par le petit bout de la lorgnette ! Résultat fini les promotions pour les pauvres ! Les magasins resteront raisonnables (sic !).

Bien peu de « politocrates » et éditorialistes de journaux et de chaines de télé, quasi toutes aux mains de milliardaires, n’ont eu le courage ou l’audace de dénoncer la misère touchant une partie de plus en plus importante de la population. Au royaume de MACRON les sourds et les aveugles sont rois par contre la brosse à reluire est largement utilisée pour astiquer le roi et ses barons …on a les larbins qu’on mérite !

La gabegie du système capitaliste est généralisée à côté des magasins Célio combien d’autres marques inabordables pour le commun detruisent leurs articles fabriqués en Asie par des mains d’œuvres sous payées pour le plus grand profit de leurs patrons et actionnaires de plus en plus avides ?

 A la sortie de chaque grande ville vous pourrez voir d’immenses parking où croupissent des centaines voire des milliers de voitures neuves qui attendent là d’hypothétiques acheteurs avant d’être dépassées par les nouveaux modèles sortis des usines ! Idem pour les dizaines de machines électriques et les centaines de wagons qui stagnent dans les triages attendant la casse à peu de frais !  ALORS OUI CE SYSTEME, EN FIN DE COURSE, ACCUMULE LE GASPILLAGE QU’IL SOIT MATERIEL OU HUMAIN : Carrefour moins 2500 emplois, PSA moins 2000 emplois, SNCF moins 2000 emplois, Hôpitaux, La Poste, l’Education Nationale, l’Agriculture, etc .  VITE, VITE DEBARRASSONS NOUS DE CE SYSTEME ET DE LEURS VALETS !

NPA Orléans le 07 février 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 février 2018 par dans anticapitalisme, capitalisme, COMMERCE, SDF, SOCIAL ?, SOCIETE.