NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La France insoumise appelle à renforcer l’armée !

Par A. L.
20 février 2018

Ces forces petites-bourgeoises qui soutiennent le militarisme et étouffent l’opposition populaire à la montée vers la guerre. C’est ce que démontre le soutien accordé par La France insoumise (LFI) à la Loi de programmation militaire (LPM) de Macron, qui dépenserait 300 milliards € sur l’armée avant 2024.

Tandis que Macron menace de bombarder la Syrie, l’Allemagne se remilitarise et Washington menace la Russie et la Chine, LFI appelle à la construction de la machine de guerre française. Lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale, Mélenchon et deux autres députés du LFI se sont fait l’écho de l’armée, qui exige davantage de dépenses militaires. Leurs déclarations reflétaient les points de vue des sections de l’industrie de la défense et des élites dirigeantes qui veulent bâtir une alliance militaire avec Berlin, financée sur le dos des travailleurs.

Applaudissant les guerres néocoloniales françaises en Afrique, le député LFI Bastien Lachaud a dit: «L’état des armées est déplorable parce qu’il y a eu un sous-investissement chronique sous les précédents quinquennats. On a eu une perte de nombre de soldats, on a eu un matériel qui a vieilli et qui aujourd’hui n’est plus utilisable… Donc oui, aujourd’hui il faut réinvestir dans du matériel».

Les députés LFI ont gardé le silence sur les conséquences des guerres en préparation et sur l’impact social de de telles dépenses militaires sur les travailleurs. Macron impose une austérité budgétaire stricte et donne des cadeaux fiscaux aux riches; il veut donc trouver les milliards pour financer ses guerres en piochant dans les budgets sociaux et dans les poches des travailleurs. Mais Lachaud ne l’a critiqué que parce que Macron ne le fait pas assez vite à son goût.

«Ce que nous reprochons à cette Loi de programmation militaire», a-t-il ajouté, «c’est qu’elle essaie de faire plaisir à tout le monde… Et je rappelle que le général de Villiers (l’ancien chef des armées, NDLR) a démissionné en juillet en expliquant qu’il avait besoin d’une augmentation immédiate de ces moyens, et donc d’une courbe qui monte tout de suite et qui se stabilise vers la fin.»

Le député LFI Alexis Corbière a ensuite pris la parole pour soutenir l’appel de Macron à rétablir le service militaire. Il est membre de la commission parlementaire chargée par Macron de planifier la réimposition du service militaire.

Sur l’appel de Macron à un service universel de 3 à 6 mois, il s’est plaint d’un traitement désinvolte de son comité parlementaire par Macron et a ajouté vaguement qu’il y avait «beaucoup de contradictions entre ce qui sera fait et ce qui a été annoncé».

Il a ensuite exigé un service militaire plus long, prétextant que cela réconcilierait le peuple et l’armée: «Je rappelle pour notre part ce qui était dans le programme “l’Avenir en commun” que nous avons porté avec notre candidat à l’élection présidentielle. Nous sommes favorables à un service citoyen obligatoire de neuf mois, qui serait le socle d’une Garde nationale citoyenne qui permettrait de recréer ce lien entre l’Armée et la Nation.»

. Mélenchon, Corbière et Lachaud approuvent le militarisme français; ils acceptent d’utiliser des millions de jeunes comme chair à canon dans de nouvelles guerres.

La spécialité de Mélenchon, en particulier, est de minimiser le danger de guerre et de couvrir sa politique militariste avec des attaques populistes réactionnaires contre l’Amérique.

Il a ajouté: «Il y a une montée des tensions qui a été planifiée et organisée par les États-Unis d’Amérique et la coalition militaire qu’ils dirigent, qui est l’OTAN, sur laquelle nous avons alerté ici à plusieurs reprises. La logique de la Loi de programmation militaire et de la pensée de tous les dirigeants politiques français actuels s’inscrit dans les pas du trumpisme.»

Ici, Mélenchon minimise le danger de la guerre, alors même que son organisation se précipite pour financer l’armement des forces armées françaises.

La tâche qui est posée est d’alerter la classe ouvrière à l’imminence du danger de guerre et d’unir les travailleurs – en Amérique, en Europe et à travers le monde – en lutte contre ce danger. La question qu’il faudrait poser à Macron et aux autres chefs d’État de l’OTAN est: quelles sont les conséquences des guerres que vous préparez? Si, comme l’a dit François Hollande en 2015, une «guerre totale» avec la Russie est désormais possible, combien de bombes nucléaires pourraient exploser dans les grandes villes européennes, et combien de millions de morts y aurait-il?

Quand Mélenchon exige des liens plus étroits avec Moscou et Pékin et une politique indépendante, il reprend les appels de Macron à un rapprochement avec la Russie, son voyage cordial en Chine en janvier, et sa tentative de construire une armée européenne indépendante autour de l’axe Berlin-Paris. Cela a provoqué des remarques inquiètes de la part des responsables américains, selon lesquels les projets militaires de l’UE pourraient «scinder» l’alliance entre l’Amérique et l’Europe.

Selon Corbière, «Nous… sommes pour sortir de l’OTAN, plus que jamais. Car nous ne partageons pas les intérêts des États-Unis. Et ce sont les États-Unis qui dominent cette alliance militaire. Ils ont, comme vous le savez, un budget de 600 milliards de dollars, qui constitue leur budget de la défense, 700 bases militaires à travers le monde, et en vérité le complexe militaro-industriel est au volant de l’économie américaine».

Et, juste après la vibrante dénonciation par Corbière de l’immoralité du complexe militaro-industriel américain, Lachaud a insisté sur l’idée que l’armée française devrait acheter le Rafale, fabriqué par Dassault, qui est selon Lachaud «plus efficace que l’Eurofighter».

Nous laissons à leurs souplesses politiques ceux qui ont quitté le NPA pour « se noyer enfin dans les masses » et acceptent de tels dirigeantEs  !Une opposition profonde à la guerre existe parmi les travailleurs à travers l’Europe et le monde, et particulièrement aux États-Unis. En France, l’opposition se développe rapidement face aux attaques contre les acquis sociaux grâce auxquelles Macron veut financer son développement militaire. Il va falloir nous mobiliser pour empecher ces dépenses et la guerre !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 février 2018 par dans anticapitalisme, armée/police, partis, POPULISME.