NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

22 Mars : 4 000 manifestants à Orléans, 800 à Montargis et 200 à Pithiviers

Journée d’action contre les réformes de la Fonction Publique. Comme partout en France, un énorme succès qu’il faut amplifier et faire converger !

En Région Centre Val de Loire, plusieurs milliers de personnes étaient dans les cortèges pour cette journée de mobilisation. A Orléans, 4 000 personnes ont  manifesté pour la défense des services publics, du statut mais aussi du pouvoir d’achat. Il est consternant de voir que, contrairement à l’appel le matin même de Philippe  Martinez, Secrétaire de la CGT, acceptant le soutien des organisations politiques mais leur demandant de rester à l’écart ou en queue des cortèges syndicaux, à Orléans les JC et le PCF ont pris directement la tête de la manifestation !

Manif Orl 22-03-18 Sud.JPG

Le gouvernement ayant décidé, entre autres, de maintenir le gel de la valeur du point d’indice, de rétablir le jour de carence, sans oublier la hausse de la CSG mal compensée, les coupes budgétaires et les suppressions d’emplois confirmées la colère n’a fait que monter chez les diverses catégories de fonctionnaires.

Pour Bruno Chirouse, secrétaire départemental de la FSU Loiret, enseignant à l’école primaire et présent à la manifestation orléanaise : « Préserver le statut de fonctionnaire c’est aussi préserver les services publiques rendus aux usagers ». En matière d’éducation toujours, ce jeudi en fin de journée, il était encore difficile d’avoir des chiffres très précis sur le suivi du mouvement social. Selon les équipes de l’académie Orléans-Tours, on enregistrait principalement sur la Région Centre près de 12% d’enseignants grévistes.12,7% dans le second degré,12,5% dans le 1er degré et un peu plus de 5% pour le personnel non enseignant.

22 mars.jpeg

Le secteur médical est également touché par les réformes du gouvernement. Dans le cortège aussi ce jeudi Véronique Moreau, syndiquée CGT, aide à domicile à la Ferté Saint Aubin (Loiret) déplore le manque de moyens et de reconnaissance : « Auxiliaire de vie un travail usant physiquement, psychologiquement et peu lucratif ». Un peu plus loin dans la foule, même ressentiment du côté de Jean-Marie Delannoy membre CFDT et travaillant au sein d’un EHPAD à Châteauneuf-sur-Loire (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) où l’on craint de plus en plus le manque d’effectif : « Au niveau de la prise en charge des résidents on est déjà en sous-effectif et là ce que l’on nous propose c‘est encore une diminution de personnel, là c’est pas possible, on peut pas laisser passer ça! » ajoute Jean-Marie en colère.

Les Cheminots étaient présentEs  à la manif d’Orléans mais le gros des mobilisées était monté à Paris pour rejoindre la grande manifestation nationale et ce dés l’aurore de nombreux trains étant supprimés, quelquefois à tort, par la direction de la SNCF s’appuyant sur un préavis de grève SUD et UNSA. La forte mobilisation des Cheminots et leur colère laisse présager des greves dures dés le 03 Avril

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 mars 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, services publics, SNCF, SOCIAL ?, SOCIETE.