NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Le tribunal de Bobigny a donné raison aux cheminots !

Les cheminots, engagés dans un combat judiciaire avec la SNCF, concernant le décompte des jours de grève, viennent de se voir conforter, ce 21 juin, par le tribunal de grande instance de Bobigny. Les juges ont estimé qu’il ne s’agissait pas d’un seul et même mouvement social mais de plusieurs petits mouvements successifs. En conséquence, la direction a eu tort de décider de faire payer comme jour de grève les repos inclus dans la période.

Rappelons la situation souhaitée par l’entreprise où, par exemple, un salarié qui aurait fait grève les 3-4 avril, le 8 avril, et les 13 et 14 avril, et qui était en repos le 9 avril, se voyait retenir six jours sur sa fiche de paie au lieu de cinq ! le repos du 9 avril comptant comme un jour de grève.

La direction a immédiatement annoncé dans un communiqué qu’elle fera appel de cette décision.

Cet appel n’étant pas suspensif, la SNCF devra appliquer la décision du TGI et rendre les sommes volées aux cheminots en grève.

Dores et déjà plusieurs cheminots ont attaqué la SNCF aux Prud’hommes et obtiennent à chaque de fortes réparations pécuniaires. La SNCF étant toujours condamnée lourdement  !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 juillet 2018 par dans anticapitalisme, JUSTICE, SNCF, SOCIAL ?, SOCIETE.