NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Le NPA présent à Élection législative de la 1ère circonscription de l’Essonne

Contre le gouvernement du Medef et des riches

Contre la caste des politiciens

Avec Michèle Fédérak et Stéphane Legruel

Une voix anticapitaliste et révolutionnaire,

la voix des travailleurs et de la solidarité internationale

Les électrices et électeurs de la 1ère circonscription

de l’Essonne sont appelés aux urnes le 18 novembre. Et

cela parce que Manuel Valls a décidé d’une tentative de

relance de sa carrière bien mal partie sous d’autres

cieux, de l’autre côté des Pyrénées, à Barcelone. Il y va

pour se faire le champion des anti-indépendantistes au

côté de l’État espagnol !

Manuel Valls est un résumé de cette caste des

politiciens qui se battent pour les places, les postes et

autres sinécures, tous rivaux pour se mettre au service

des financiers, des gros actionnaires, du patronat et des

plus riches. Hier il se disait socialiste. Après avoir

liquidé avec Hollande et d’autres son propre parti et en

se mettant sans vergogne au service des puissants contre

les travailleurs et les classes populaires, il a rallié

Macron et sa clique pour se faire élire député. Le titre de

maire d’Evry n’était pas suffisant pour ses ambitions

personnelles ! Il n’a pas hésité à rallier à lui toute une

partie de la droite pour y parvenir ! Et maintenant, il

court derrière des châteaux en Espagne…

Personne ne le regrettera même pas celles et ceux qui

ont construit leur carrière dans son sillage et qui peuvent

espérer de nouveaux horizons pour eux. C’est le cas de

Francis Chouat, candidat qui lui aussi à le soutien des

amis de Macron, et espère rallier à lui la droite sans

attendre les prochaines municipales pour pouvoir là

aussi partager les postes….

Nous sommes candidats contre cette caste des

politiciens méprisants et arrogants à l’égard des classes

populaires, serviles à l’égard de leurs commanditaires,

les puissances de l’argent.

Nous voulons être les porte-parole du monde du

travail, de la jeunesse.

Nous dénonçons ces politiciens de droite ou de

gauche ou, aujourd’hui, macroniens. ce vieux monde de

privilégiés qui se succèdent, alternent au gouvernement

pour mener, poursuivre et aggraver la même politique

vouée aux intérêts des capitalistes. Ils s’attaquent à nous

par leurs mesures antisociales contre les étudiants, les

jeunes en recherche d’emplois et de logements, les

chômeurs et ceux qui peinent de plus en plus du fait de

conditions de travail et de vie de plus en plus dégradées.

Ceux qui les emploient et ceux qui votent des lois de

casse du code du travail ne se soucient pas de la manière

dont ils vivent. Pas plus que des retraités, qui parce

qu’ils ne sont plus exploitables, sont maintenant

considérés par les mêmes comme une charge sociale que

l’on maltraite, alors qu’ils ont bien mérité leur repos.

Pour notre part, nous voulons au contraire qu’ils

bénéficient enfin de conditions de vie satisfaisantes pour

profiter de ce repos.

Jamais la concentration des richesses et les

inégalités n’ont été aussi grandes.

Pour l’immense majorité de la population, le progrès

social est étouffé par la masse des capitaux et les dettes

gigantesques qui exigent toujours plus de profit au prix

d’une exploitation de plus en plus inhumaine,

insupportable, des travailleurs et des peuples. La crise

écologique prend une dimension menaçante.

Les guerres qui provoquent l’exode de populations

entières sont l’expression de la barbarie de la

domination du capitalisme.

Le drame des migrants abandonnés à leur sort,

montre le cynisme et la cruauté des autorités

européennes et françaises, des Macron et autres Salvini

qui jouent avec des vies humaines alors que l’ouverture

des frontières et l’accueil de toutes et tous est tout à fait

possible.

L’offensive des classes dominantes pour défendre

leurs profits et leur pouvoir s’accompagne d’une

offensive politique réactionnaire, nationaliste,

xénophobe et raciste dont l’extrême droite bénéficie

avec dans son ombre des mouvements fascistes.

Le gouvernement remanié, comme le précédent,

c’est le gouvernement du Medef et des riches

Macron a prétendu dépasser le clivage droite gauche,

il a surtout été commandité par le patronat pour recycler

une partie du personnel des vieux partis qui ont alterné

au pouvoir et continuer leur politique antisociale. La

farce du remaniement ministériel est celle d’un

politicien arrogant et isolé cherchant à imposer son

pouvoir. Mais pour la population, le nom des ministres

n’a pas grande importance. Elle sait que les uns et les

autres sont au service de la même politique ; ils sont là

pour mettre en musique les volontés du Medef.

Nous portons, nous, une toute autre politique en

rupture avec leur monde.

Seule la mobilisation du monde du travail et de la

jeunesse pourra enrayer cette régression sociale et

politique, renvoyer la droite extrême et l’extrême droite

dans les cordes.

Il faut mettre un terme au chômage et à la précarité.

Plutôt que de faire cadeau de milliards au grand

patronat, il faut embaucher dans les services publics,

interdire les licenciements et répartir le travail entre

toutes et tous, augmenter les salaires.

Défendre nos droits sociaux et démocratiques, faire

reculer le gouvernement et les patrons c’est affirmer

clairement la nécessité de rompre avec le piège du

dialogue social pour préparer une lutte d’ensemble des

salariés, des chômeurs, de la jeunesse, sans craindre de

contester la domination de la finance, le « droit » des

actionnaires à décider de nos vies !

C’est pour permettre aux travailleurs, aux classes

populaires et aux jeunes de dire leur rejet de cette caste

politicienne, de ces petits marquis locaux ou de leurs

monarques arrogants, comme de leurs commanditaires

capitalistes, que le NPA sera présent lors de l’élection

législative partielle du 18 et 25 novembre.

Le 19 octobre 2018

Michèle Fédérak et Stéphane Legruel seront dans ces élections

la voix des travailleurs, des classes populaires.

C’est pour défendre cette politique afin d’inverser le rapport de force, pour une démocratie associant

véritablement le plus grand nombre aux décisions, pour une redistribution des richesses en faveur de

ceux qui les produisent, qu’ils se présentent.

Meeting

Jeudi 15 novembre à 20h30

« La voix des travailleurs et de la solidarité

internationale »

Avec

Michèle Fédérak, Stéphane Legruel

Candidats anticapitalistes et révolutionnaires

Yvan Lemaitre

Membre de la direction du NPA

Salle de la Mairie annexe

4 place du général De Gaulle

Evry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 octobre 2018 par dans anticapitalisme, ELECTIONS, FRANCE, LEGISLATIVES.