NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Montpellier : les Gilets Jaunes font une haie d’honneur à la manif contre les violences faites aux femmes !

Scène inattendue place de la Comédie à l’arrivée de la manifestation contre les violences faites aux femmes : près de 200 « gilets jaunes » les attendaient, formant une haie d’honneur.

Dès le matin, à Montpellier, les « Gilets jaunes » se sont mobilisés : le rendez vous était donné au rond-point près d’Arènes : de la cinquantaine rassemblés vers 8h, ils étaient 200 quelques heures plus tard. Finalement, ils ont convergé vers la célèbre place de la Comédie, lieu où la manifestation contre les violences faites aux femmes, à l’appel du collectif « Nous Toutes », devait arriver. Vers 16h, la manifestation arrive et, à la grande surprise des manifestantes, trouve une haie d’honneur formée par les « Gilets Jaunes ». Rapidement, des slogans communs fusent, comme « Solidarité avec les femmes du monde entier ».

#Montpellier #NousToutes #NousAussi Les #GilletsJaunes font une haie d’honneur au cortège de la manifestation des femmes. pic.twitter.com/Dr6XEL6nfY

— Stephane Ortega (@ortega_stef_) 24 novembre 2018

Cette convergence des luttes était pour le moins inattendue comme nous le confie Cléo, étudiante à l’université Paul Valéry : « personne dans la manif féministe ne s’attendait pas à ce que les Gilets Jaunes soient sur la place de la Comédie, et on a été agréablement surpris. On a tous crié “Gilets Jaunes avec nous“ : c’était spontané et inattendu ». Derrière cet accueil, il faut voir que le mouvement des Gilets Jaunes est aussi très féminin : comme l’explique Bernadette, 74 ans, interrogée par Révolution Permanente plus tôt dans la journée, « il y a beaucoup de femmes. Quand les femmes sortent dans la rue, croyez-moi c’est qu’il y a un grand malaise et un grand désespoir. C’est de la base que viennent les révolutions, s’il y en a une Macron sera entièrement responsable ».

Bernadette, 74 ans #GiletsJaunes à Montpellier : “Il y a beaucoup de femmes. Quand les femmes sortent dans la rue, croyez-moi c’est qu’il y a un grand malaise et un grand désespoir. C’est de la base que viennent les révolutions, s’il y en a une Macron sera entièrement responsable » pic.twitter.com/Wx1PjlXvzj

— RévolutionPermanente (@RevPermanente) 24 novembre 2018

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 novembre 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, FRANCE, GILETS JAUNES, LUTTES DES FEMMES.