NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

A la Réunion, les Gilets Jaunes obtiennent le gel de la taxe carburant pour 3 ans !

Après 3 jours de mobilisation, les Gilets Jaunes de la Réunion obtiennent le gel pour 3 ans de la taxe sur les carburants. Un encouragement à poursuivre la lutte, malgré la répression du mouvement.

A La Réunion, île des colonies françaises où la vie est particulièrement chère et 42% des ménages vivent sous le seuil de pauvreté, la mobilisation des Gilets Jaunes a pris une ampleur inédite. L’île a été paralysée par les manifestants, avec de nombreux blocages de routes mais aussi, et surtout, autour des points stratégiques que sont l’aéroport Roland Garros de Saint-Denis et le port de commerce. Deux usines sucrières de l’île sont également à l’arrêt depuis samedi.

La réaction, qu’elle soit médiatique ou policière, a été bien plus sévère qu’elle ne l’est pour l’instant en métropole. Un couvre-feu a été instauré dans quatorze communes de l’île par la préfecture, interdisant toute sortie de la population entre 21 heures et 6 heures du matin et la préfecture a appelé des renforts policiers de Mayotte. Sur les chaînes d’information en continue, les « gilets jaunes » réunionnais sont traités avec beaucoup moins de sympathie que leurs congénères en métropole. Le terme de « casseur » tourne en boucle à leur sujet, tandis qu’il épargne encore en partie les manifestants hexagonaux.

Conscientes de l’impact économique que sont en train d’infliger les manifestants réunionnais, les autorités de l’île commencent à reculer. Didier Robert, président de la région, membre des Républicains jusqu’en 2018, vient de revenir sur sa décision d’augmenter la taxe spéciale sur le carburant : en décembre dernier, la région avait voté, à la demande de l’Etat, l’augmentation de cette taxe et son alignement sur la Taxe Intérieur de Consommation sur les Produits Energétiques (TICPE). Ce mercredi, le président de région vient d’annoncer le gel de cette hausse pour trois ans après une « vraie négociation » avec l’Etat entamée depuis samedi dernier, a-t-il précisé. Une manière de s’attirer les lauriers là où cette victoire est uniquement à mettre sur le compte de l’exceptionnelle mobilisation des réunionnais.

Mais les revendications contre la vie chère des gilets jaunes réunionnais ont déjà largement dépassé la demande d’un simple gel de l’augmentation des taxes sur les carburants : suppression de la CSG sur les petites retraites et leur revalorisation, des taxes sur les produits de première nécessité, augmentation du SMIC de 20% et le rétablissement de l’Impôt sur La Fortune pour les 1% les plus aisés, forgent un programme déjà cohérent pour rétablir le pouvoir d’achat des plus modestes.

tract gilets jaunes à la Réunion 24-11-18

Tract de revendication distribué par les Gilets Jaunes à La Réunion

Le recul de Didier Robert, et avec lui du gouvernement, sur la hausse de la taxe carburant imposée à la Réunion est une première victoire qui peut en amener d’autres. Elle devrait également encourager les gilets jaunes et manifestants hexagonaux pour eux aussi arracher au gouvernement une baisse de taxes indirectes (TCIPE, TVA, CSG) qui impacte terriblement les ménages modestes, et le rétablissement d’une justice fiscale par le retrait du CICE, cadeaux fiscaux au grand patronat, et le rétablissement de l’ISF pour les plus aisés.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 novembre 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, GILETS JAUNES, LA REUNION.