NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

600 personnes manifestent à Orléans pour le pouvoir d’achat : la CGT défile avec peu de gilets jaunes !

Jeudi 29 novembre 2018

Bien peu de « gilets jaunes » ont répondu à l’invitation de la CGT, qui leur avait proposé de se joindre à sa manifestation en faveur du pouvoir d’achat et d’une augmentation des salaires. Ils étaient plusieurs à considérer que le combat est le même que celui du syndicat

C’est au son de la Carmagnole, « ah ça ira, ça ira », que se sont rassemblés les militants CGT appelés à manifester pour défendre le pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires. Revêtus de leur traditionnel gilet rouge, et armés de leurs drapeaux, ils se dirigent vers la permanence de la députée LREM Caroline Janvier, rue de Patay. L’élue ne descend pas, ou n’est pas là, ils remettent donc à son assistante la motion rédigée par le syndicat, dans laquelle on retrouve les revendications habituelles, l’augmentation des salaires, la défense des retraites, etc.

Parmi les rangs rouges des manifestants, quelques tâches jaunes, parmi lesquelles il faut faire le tri : il y a des gilets jaunes frappés d’un autocollant CGT, mais quelques uns de ceux qui manifestants depuis le 17 novembre contre la hausse des taxes sur le carburant sont venus participer au défilé. Eux n’ont pas suivi ceux qui ont choisi de refuser l’invitation du syndicat. « Quand on a demandé aux autres, en sortant de notre réunion avec la CGT mercredi soir, il n’y avait vraiment pas de majorité pour aller manifester avec eux, alors on n’y est pas allés » explique Charlène, une « gilet jaune » qui jusqu’à dimanche soir occupait le rond-point Gérondeau à Saran, avant d’en être délogée par la police.

Il faut s’unir pour arriver à quelque chose

Laurette, elle, est venue : « moi je suis une vraie gilet jaune, et je pense que pour y arriver il faut qu’on arrive à s’unir. Embêter les citoyens qui vont faire leurs courses, je vois pas l’intérêt, il faut bloquer le système économique, plutôt. Il faut que tout le monde soit ensemble. Il faut être 100, 200, et bloquer un seul point sur Orléans ! » Même analyse du côté de Louis et Martine, qui avaient manifesté le 17 novembre : « Moi je ne suis pas à la CGT, je n’ai jamais été syndiqué, mais si c’est le même combat que nous, je ne vois pas pourquoi on ne participerait pas. Moi je n’aime pas qu’on me raconte des salades, c’est ce qu’a fait le gouvernement ».

Une nouvelle manifestation samedi 1er décembre ?

Evelyne, une orléanaise, est venue, elle, avec sur le dos un gilet jaune marqué : « non à Notre Dame des Landes ». Une militante écolo dans une manifestation CGT, aux côtés de quelques gilets jaunes ? « L’exploitation des gens, c’est comme l’exploitation de la planète, c’est pareil ! Le pognon et toujours le pognon, y a pas que ça dans la vie. Moi j’ai été longtemps chez les Verts, et le point commun, c’est que les gens n’ont plus d’argent. C’est pas le fait de payer des impôts, c’est que c’est toujours les mêmes qui les paient ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30 novembre 2018 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, CETA, MANIFESTATIONS, POUVOIR D'ACHAT.