NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La SNCF veut confier à des facteurs de La Poste la surveillance de certaines gares (Gag ?)

SUD-Rail a dénoncé, ce jeudi 20 décembre, le projet qu’a la SNCF de confier la surveillance de gares à des facteurs de La Poste. Ce projet, baptisé « Vigie gares haltes », prévoit de confier aux facteurs « une mission de surveillance dans des gares sans personnel SNCF ».

« Ce sont près de 2 000 gares qui seront éligibles à ce dispositif dans un premier temps », indique dans un communiqué le troisième syndicat de la SNCF. SUD-Rail a dénoncé, jeudi 20 décembre, un projet de la SNCF qui veut confier à des facteurs de La Poste la surveillance de « gares haltes », où il n’y a pas de personnel du groupe ferroviaire.

Ce projet, baptisé « Vigie gares haltes », prévoit de confier aux facteurs « une mission de surveillance dans des gares haltes sans personnel SNCF », ce que La Poste qualifie de « prestation de vigie à l’adresse ».

Des facteurs pour « vérifier qu’il n’y a pas d’anomalies »

« Seules les gares haltes placées sur le trajet d’une tournée » de facteur « pourront faire l’objet d’une mission de vigie par La Poste », précise ce document. Le facteur ne se rendra « que dans les zones accessibles au public » et devra « vérifier qu’il n’y a pas d’anomalies », en fonction d’une liste établie. Les « gares haltes » ont « rarement plus de deux quais » et contiennent des équipements « limités au strict nécessaire », note le document.

Les éventuelles anomalies, comme un éclairage défectueux, seront photographiées et signalées via le smartphone Facteo des facteurs, la durée de « cette prestation » étant « estimée à 15 minutes », selon le document. Une formation aux risques ferroviaires est prévue. Ces surveillances devraient être lancées en mars prochain.

SUD-Rail s’insurge dans son communiqué contre cette externalisation « du travail des cheminots auprès de prestataires extérieurs », alors que la SNCF prévoit de supprimer plus de 2 000 postes en 2019.

« Les métiers de la SNCF nécessitent une technicité »

Le syndicat « ne remet pas en cause l’expertise des salariés de La Poste en matière de distribution de courrier, mais les métiers de la SNCF nécessitent une technicité à mettre en œuvre dans un milieu particulier qui nécessite une formation aux risques ferroviaires », souligne-t-il.

 « La Poste a doté ses facteurs de smartphones, propose déjà toute une batterie de services, comme la collecte d’offres d’emploi, la visite à des personnes âgées, le relevé de compteurs d’énergie, etc. », rappelle SUD-Rail, qui « restera attentif quant à ces dérives ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 décembre 2018 par dans anticapitalisme, ANTISOCIAL, CONDITIONS DE TRAVAIL, EMPLOI, FRANCE, LA POSTE, SNCF.