NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Issy-les-Moulineaux : après 10 mois de grève, les négociations avec La Poste sont au point mort

Les postiers des Hauts-de-Seine, en grève depuis 10 mois pour défendre l’emploi, ont envahi mercredi le siège de La Poste à Issy-les-Moulineaux. Ils ont été évacués vers 20h00.

Dans les Hauts-de-Seine, les postiers en colère ont mené une action mercredi au siège de la Poste à Issy-les-Moulineaux. Ils sont en grève depuis 10 mois et les négociations sont au point mort. Ils réclament un « réel service postal et luttent contre les suppressions d’emploi et la précarité« . Les grévistes ont été évacués vers 20h00.

Une bataille pour l’emploi

Xavier Chiarelli, secrétaire départemental adjoint du syndicat SUD poste 92, était en direct sur France Bleu Paris ce jeudi matin. Il rappelle que les postiers demandent que « notre charge de travail ne soit pas doublée, que le courrier ne soit pas distribué par des intérimaires, des précaires et du coup que le travail puisse se faire dans de bonnes conditions pour la population ».

Communiqué de presse de Sud Poste 92

La Poste du 92 : les grévistes plus déterminés que jamais ! Deux jours, deux occupations : en ce moment à la direction nationale de la Banque Postale ! La Poste doit négocier MAINTENANT

En deux jours, c’est la deuxième occupation effectuée par les postiers et postières du 92. Ce soir, en ce moment même, ils occupent la direction nationale de la Banque Postale à Issy-les-Moulineaux. La répression brutale dont a fait preuve la direction de La Poste hier ne les ont pas stoppés au contraire : la direction de la plus grande entreprise du pays n’a pas hésité à faire appel à des vigiles privés et aux CRS armés de LBD pour déloger les occupants du siège national du Groupe hier, mais les grévistes et leurs soutiens restent plus déterminés que jamais.

10 mois de grève : ça suffit ! La direction de la Poste doit ouvrir de réelles négociations sur la base de propositions écrites ! Les occupants ne quitteront pas les lieux sans que des négociations n’aient lieu.

 

Pas de négociation prévue

Le syndicaliste s’est insurgé contre l’intervention policière. Selon lui, les policiers sont entrés de force dans le bâtiment qu’ils occupaient en défonçant les portes « à coups de béliers » et ils les ont évacués « manu militari« . La direction de La Poste précise qu’une cinquantaine de personnes étaient entrées « par effraction«  dans le siège de La Poste et occupaient une salle.

Aucune négociation n’est en vue, « 10 mois de grève, c’est la grève la plus longue qu’on n’ait jamais connu à La Poste » indique le syndicat SUD qui assure qu’il n’y a de la part de la direction « aucune volonté de faire un compromis« .

Il affirme que les postiers sont prêts à discuter et que des propositions écrites ont été faites.

La Poste pointe du doigt l’attitude des grévistes

De son côté, La Poste affirme avoir fait « _56 propositions de rencontres depuis le début du mouvement_, dont la dernière le 15 janvier 2019… et que les grévistes ne se sont présentés qu’à sept d’entre elles« . La Poste indique également que « 94% des postiers de la direction Services-Courrier-Colis des Hauts-de-Seine travaillaient mercredi « soit « 2129 sur un effectif de 2253« .

31-01-2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s