NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Bruno Le Maire contesté à Orléans par l’Internationale d’un Gilet Jaune !

Devant environ 120 personnes venues salle Eiffel, dont un bon tiers de Gilets Jaunes, Bruno Lemaire a tenté lundi 06 mai, de défendre la politique de Macron et ses idées sur l’Europe…. En vain les convaincus étaient de son camp et parmi eux de nombreux « notables » et les autres n’ont rien appris de positif !

 

Olivier Carré, qui était déjà là en 2016 -Le Maire était son candidat- arrive très en retard, fêtes Johannique obligent. Une place au chaud lui a été réservée au premier rang, près du trio des députés de la majorité, Caroline Janvier, Stéphanie Rist (LREM) et Richard Ramos (MoDem). Pas trace de Nathalie Kerrien, donnée pourtant possible candidate marcheuse aux municipales. Pas de Béatrice Ondulami non plus mais deux élus d’Orléans quand même, Mathieu Langlois et Jean-Michel Vinçot. Voilà tous les « notables » présents pour faire la claque !

Et alors les Gueux se montrèrent !!

Après avoir tiré la couverture à lui (sous entendu vers la France !). Le ministre n’a été capable de parler d’Europe qu’en ce qu’elle apporte de « positif » « Si vous voulez parler des élections européennes, parlez de la France et montrez que l’Europe renforce la France », avait lancé Bruno Le Maire en attaque de sa démonstration. Cinq exemples d’Europe bienfaitrice nationale plus tard, il lance, poète européen, « il ne faut pas aller chercher l’Europe dans les étoiles ». Pas un mot sur l’injonction de l’Europe pour que la France privatise ses barrages hydro-électriques !

C’est alors qu’au deuxième rang, à la gauche de l’arc de cercle, un homme se lève, ceint d’un gilet jaune et entonne, poing levé, l’Internationale. Tendu, Bruno Le Maire interloqué lui fait face et le laisse aller au bout. Des vigiles interviennent et expulsent en douceur le perturbateur. Là où Emmanuel Macron aurait tenté d’entamer un dialogue, Bruno Le Maire s’est crispé. Juste après l’Internationale, le local de l’étape, Olivier Carré fait son entrée…

Un peu plus tard face à une enseignante qui estime que « le gouvernement veut détruire le statut des fonctionnaires », le ministre de l’Economie argumente et échange cette fois  “ce que nous souhaitons c’est que l’enseignant puisse avoir une deuxième carrière ». Bref l’enseignant devra aller gratter du papier aux impôts ou aux douanes …pourquoi pas s’il est volontaire ! Mais là n’est pas la question pour Bruno Lemaire !

Faire barrière à la Chine et aux USA ?

Pour Bruno Lemaire les USA et la Chine sont les cibles. Dernière exemple en date, Ascoval« Pour la première fois  depuis dix ans la France recrée des emplois industriels….Croyez-vous que la France, à elle seule, aurait pu faire des barrières tarifaires contre la Chine ? ». C’est l’Europe qui a décidé de mesures de rétorsion afin d’augmenter les taxes sur l’acier chinois ! Rapidement oublié la fusion Siemens-CGE stoppée par l’Europe sous prétexte de position dominante !

Bruno Le maire, classé centre droit et libéral sur l’échiquier politique n’hésite pas à défendre les aides publiques comme l’ont fait les Chinois pour les panneaux solaires et les américains en faveur de leur politique de l’espace….la dégradation des services publiques laissés à l’abandon et privatisés est bien une politique demandée par l’Europe et avalisée par le pouvoir en place !

L’Europe du Capital en décrépitude !

Bruno Lemaire et ses copains nous avaient vendu « l’Europe Libérale » comme le plus de la démocratie voire du bonheur ! Tirons les bilans de leur Europe :

  • Après avoir déglingué la Grèce en mettant son économie sous tutelle des banquiers européens et avoir détruit tous les acquis sociaux au prétexte que les grecs vivaient au dessus de leurs moyens voilà qu’aujourd’hui ils ont permis, par la ruine de ce pays, l’entrée massive des chinois par l’achat du port du Pirée, et la vente de tout leur patrimoine national (Parthénon, Aéroports, etc.=
  • La Grande Bretagne après quelques années de participation reprend « sa liberté » et c’est la France qui exige son départ sans concession supplémentaire !
  • Les ex-pays de l’Est situés au Nord reçoivent le maximum d’aides pour des conditions sociales totalement dégradées et la création de véritables paradis pour les investisseurs capitalistes grâce en particulier aux délocalisations !
  • L’Europe ressemble de plus en plus à une forteresse assiégée avec la construction de murs entre les pays pour empêcher les arrivées de migrants !

Contre leur Europe du capital battons-nous pour une Europe des travailleurs éco-socialiste et solidaires !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s