NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Les urgences d’Orléans en grève totale le 06 juin !

Le centre hospitalier régional d’Orléans-La Source n’échappe pas à la grève nationale des urgentistes : 47 membres du personnel se sont déclarés grévistes ce jeudi 6 juin.

 

Les 47 grévistes déclarés se sont réunis en Assemblée Générale devant les urgences durant la matinée où ils ont écouté l’appel national et les revendications (appel SUD Santé ci-dessous) .   Les banderoles fleurissent devant les urgences, à Orléans (photo Alban Gourgousse).

Urgences Orl 2

Comme de nombreux autres services d’urgence actuellement en grève en France, le personnel gréviste à l’hôpital d’Orléans réclame des moyens supplémentaires. « Urgences saturées. Patients et soignants en danger », peut-on lire sur une banderole déployée devant les urgences du CHRO.

SUD Santé

Le 25 mai 2019, la 1 ère Assemblée générale nationale des collectifs Inter Urgences a voté une manifestation nationale des services d’accueil des urgences pour le jeudi 6 juin 2019.

Alors que l’extension de la grève continue sur l’ensemble du territoire et dans les DROM, Sud Santé Sociaux soutient cette initiative.

Urgences Orl 3

Les revendications portées par les collègues grévistes exigent un niveau de négociation qui dépasse la direction d’établissement et même les agences régionales de santé.

C’est bien la ministre et le gouvernement qui doivent négocier pour une augmentation de salaire de 300 euros. C’est bien eux aussi qui peuvent prendre le virage politique à 180° qu’exige la création de lits à hauteur des besoins et le maintien de toutes les structures d’urgence (SAU et SMUR) H24 et aux plus près de la population.

Est-ce là la problématique des seules urgentistes ?

Urgences Otl 4

Sud Santé Sociaux ne le croit pas, les urgences montrent la voie, leurs revendications sont les vôtres à tous les hospitalier-es…

Cette main tendue, saisissons là…

urgences-en-greve_4368167

Revendications

Augmentation de salaire de 300€ nets mensuels soit 80 points d’indice pour chacun des hospitaliers.

Augmentation des effectifs par stagiairisation de tous les contractuels, rattrapage à hauteur des besoins remontés, acter le principe d’une augmentation annuelle des effectifs en fonction de l’augmentation de l’activité pour l’application du référentiel Samu-urgences de France comme objectif cible.

Augmentation de l’offre structurelle par l’arrêt des fermetures de lits d’aval et au-delà la création de lits nécessaire pour éradiquer « l’hospitalisation brancard » et l’arrêt des fermetures de services d’urgences et de ligne de SMUR, y compris la nuit maintenant une activité 24h/24.

Tous Ensemble…
Nous sommes plus forts !

Jeudi 6 juin, toutes et tous dans la rue
Et le 11 juin, on continue…

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 juin 2019 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, FRANCE, HÔPITAL, santé, URGENCES.