NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Hong Kong : les manifestants bloquent une artère principale près du Parlement

Les manifestants protestent depuis plusieurs semaines contre un projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine continentale. 

Des centaines de manifestants ont bloqué vendredi une artère principale devant le Parlement local de Hong Kong pour exiger la démission de la cheffe du gouvernement pro-Pékin, nouvelle étape de la plus grave crise politique dans  l’ex-colonie britannique depuis plusieurs décennies.

Les manifestants ont envahi le macadam de cette route qui traverse le coeur de la ville en scandant des slogans hostiles au gouvernement. Ils avaient laissé libre une voie de circulation dans les deux sens.

Les manifestants réclament la démission de la cheffe de l’exécutif

Ce nouveau rassemblement intervient après plusieurs manifestations historiques organisées pour protester contre un projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine continentale. La cheffe de l’exécutif Carrie Lam a annoncé la suspension du texte, mais les contestataires réclament sa démission ainsi que le retrait définitif du projet de loi.

Les manifestants, qui ont commencé à se diriger vers le centre-ville autour de 7 heures locales vendredi (01 heure jeudi en France), étaient pour beaucoup vêtus de noir, la couleur choisie pour le rassemblement de dimanche dernier qui a rassemblé des millions de personnes, selon ses organisateurs, ce qui en ferait la plus grande mobilisation de l’histoire de Hong Kong.

La crainte des violences policières

Les protestataires sont censés « organiser des pique-niques » devant le Parlement. Les organisateurs ont également appelé à une manifestation lente sur les routes et les transports en commun, et ont exhorté les habitants à se rassembler ailleurs dans la ville pour signifier leur soutien. Certains manifestants portaient des pancartes demandant à la police de ne pas leur tirer dessus, en référence aux violences sporadiques la semaine dernière entre les forces de l’ordre et les protestataires.

Outre le retrait de la loi et de la cheffe de gouvernement, les manifestants demandent également la libération des personnes détenues à l’occasion de ces affrontements, et une enquête sur les violences policières.

Mêmes violences mêmes polices !

21 juin 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s