NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Les salariés des Ehpad, en colère, dénoncent leurs conditions de travail et l’état fait aux personnes âgées, devant le conseil départemental du Loiret

À l’occasion de la journée nationale d’action pour l’augmentation des effectifs, des salaires et une amélioration des conditions de travail dans les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), un rassemblement était organisé, ce lundi 1er juillet, aux portes du conseil départemental. Une cinquantaine d’agents ont répondu à l’invitation des syndicats CGT et Sud-Solidaires.

Aux yeux de Sandrine, ex-aide soignante en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), « on fait de l’abattage. Ce qui est imposé aux résidents, je ne l’aurais pas accepté pour mes propres parents. Dire que ces générations-là ont connu la guerre, se sont battues pour notre liberté. La reconnaissance dans tout ça ? », s’interroge-t-elle.

Dix minutes chrono pour une toilette

Et, lasse de pareille impasse, Sandrine a opté pour la carrière de secrétaire médicale, toujours pour le compte du CHRO. « Les conditions de travail des soignants sont tellement tendues que nombre de collègues choisissent la voie du reclassement. On a réussi à dégoûter les plus volontaires. Comment attirer des jeunes dans pareilles conditions ? », questionne Sandrine. Elle participait, ce lundi matin avec une trentaine de collègues, au rassemblement organisé par la CGT et Sud-Santé-Sociaux-Solidaires, aux portes du conseil départemental, à Orléans.

Et quand on invite cet agent à évoquer les dysfonctionnements dus au manque de personnel, elle reçoit le soutien de Zahra, elle aussi membre de Sud-Santé-Sociaux-Solidaires. Toutes deux égrènent les exemples : « Proposer une douche par semaine dans le meilleur des cas. Dix minutes, au mieux, pour une toilette. Et par souci de gain de temps, mélanger dans le bol du p’tit déj’ chocolat, pain, confiture et beurre, proposés à la petite cuillère. Sans parler de ceux laissés au lit, levés un jour sur deux, par manque de bras ».

Dommage que les salariéEs ne se soient pas sentiEs plus mobiliséEs !!!!

Promesses non tenues des gouvernements successifs

Les deux évoquent des suppressions de lits en milieu hospitalier et se disent « inquiètes pour l’avenir. Tous les gouvernements qui viennent de se succéder ont fait des promesses. Non tenues ! ».

Côté politique, Marc Gaudet, président du Département, n’a pas hésité à venir rencontrer les manifestants avant d’en recevoir une délégation. L’élu a rappelé que les financements pour les postes d’infirmière relèvent de l’État. Pour ce qui est des fonds portés par le conseil départemental, il a souligné les efforts déployés dans le plan « Loiret bien vieillir », favorisant les travaux de rénovation des infrastructures. « Proposer une salle de bain par chambre, là où il n’en existait qu’une par étage, c’est un “plus” pour les résidents comme pour les personnels ! Ceci n’a rien d’une obligation légale, nous le faisons par choix. » . Il oublie simplement de dire si les effectifs vont être augmentés, si le nombre d’EHPAD va lui aussi augmenter pour permettre de recevoir dignement tous les postulantEs ET SURTOUT SI LE PRIX HONTEUX DES SÉJOURS DANS CES HÉBERGEMENTS VA, LUI, BAISSER SENSIBLEMENT ?

Interrogé sur les mesures à l’initiative de l’État, « ce qui est proposé va dans le bon sens mais cinquante millions à l’échelle nationale, ce n’est pas à la hauteur des enjeux », selon Marc Gaudet.

Pour le Conseil Général il ne faut surtout pas se mouiller en critiquant les copains qui gèrent l’Etat !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 juillet 2019 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, EHPAD, LOIRET.