NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

NE LAISSONS PAS FAIRE LA MISE A LA RUE DE 150 JEUNES !

MONTRONS NOTRE SOUTIEN, MANIFESTONS NOUS :
RASSEMBLEMENT LE 24 JUILLET 2019 A 17 H 00 DEVANT LE CONSEIL
DEPARTEMENTAL
NOUS IRONS A LA PREFECTURE OU NOUS DEMANDONS A ETRE REÇU·E·S
AVEC DES JEUNES POUR REPRESENTER LEURS CAMARADES

La date du 31 août approche ainsi que la double
infamie prévue par le Conseil Départemental du Loiret et la préfecture :
sortie sèche de près de 150 jeunes isolé·e·s étrangers/étrangères tout juste
majeur·e·s et non reprise de leur hébergement par les services de l’État.
À cette date, elles et ils seront donc sommé·e·s de quitter leur
hébergement. Il en sera de même pour les jeunes Français·e·s.
Le préfet, représentant de l’Etat, ayant annoncé qu’il n’assurera pas la
reprise en charge financière de ces hébergements cautionne donc la mise à
la rue de 150 jeunes scolarisé·e·s.
IL Y A URGENCE
Le préfet ne veut plus assurer l’hébergement social qui permettait aux
jeunes isolé·e·s majeur·e·s de poursuivre leur scolarité dans des
conditions à peu près correctes, puis d’accéder à un logement et à un
emploi après la régularisation de leur situation administrative.
Le préfet n’ignore bien sûr pas que la situation est plus que dramatique
pour ces jeunes à leur majorité. Car en plus de la rue qui les attend, la
plupart d’entre eux et d’entre elles se rendront le ventre vide au lycée,
n’auront pas les moyens de financer leur carte de bus, leur produits
d’hygiène, leur vêtements, etc…
C’est dans ces conditions que le personnel enseignant devra accueillir ces
jeunes scolarisé·e·s…
Les titres de séjour qui sont actuellement délivrés aux jeunes sont très
précaires, n’ouvrent que très peu de droits et surtout ne leur permettent pas
de trouver un emploi stable et à temps complet, ni d’accéder au logement.
Ils ne leur permettent pas de devenir indépendants et autonomes.
C’est pourquoi, en plus d’un geste d’humanité pour l’hébergement, nous
attendons du préfet qu’il respecte le cadre réglementaire prévu et délivre à
ces jeunes des titres de séjour pérennes, car ils et elles ont des droits
reconnus par le fait d’avoir été pris·e·s en charge par l’aide sociale à
l’enfance : c’est la seule manière pour que ces jeunes puissent s’assumer
financièrement et soient accompagné·e·s par les services sociaux pour
sortir du dispositif d’hébergement d’urgence.
Si nous ne faisons pas revenir le préfet sur sa décision inique ces jeunes
seront maintenu·e·s dans des situations de non droit et de misère.
MONTRONS NOTRE SOUTIEN, MANIFESTONS NOUS :
RASSEMBLEMENT LE 24 JUILLET 2019 A 17 H 00 DEVANT LE CONSEIL
DEPARTEMENTAL
NOUS IRONS A LA PREFECTURE OU NOUS DEMANDONS A ETRE REÇU·E·S
AVEC DES JEUNES POUR REPRESENTER LEURS CAMARADES

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s