NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Jeunes Majeurs en danger encore une manifestation réussie !

Bonsoir,

Vous étiez encore nombreuses et nombreux à être venu-e-s, ce mercredi 24 juillet, soutenir les jeunes menacés d’une mise à la rue au 31 août prochain.

Merci à toutes et tous.

Vous savez que la préfecture avait finalement accepté la présence de 2 représentants des jeunes, dans la délégation, avec 2 soutiens.

Nous avons été reçus par Stéphane Perrin-Boisson directeur de la sécurité publique (qui était auparavant directeur de cabinet) et M. Galice, un de ses collègues.
Ces deux personnes ont été très cordiales, mais nous ont dit ne pas avoir autorité pour prise de décision. Elles ont été à l’écoute de l’ensemble de nos revendications, que nous avons résumées ainsi :

  • Que la préfecture use de son influence auprès du Conseil Départemental pour obtenir :

– Le retour des APJM (Accueils Provisoires Jeunes Majeurs, possibles pour les jeunes de 18 à 21 ans) par le Conseil Départemental

– Si les APJM ne sont pas rétablis, faire en sorte que l’AJIL (Allocation Jeunes Insertion Loiret) soit possible au-delà du premier diplôme professionnel obtenu (exemple : laisser la possibilité à un jeune de pouvoir faire un Bac Pro après un CAP).

  • Toujours dans le cas où les APJM ne seraient pas rétablis, que la préfecture apporte une solution à l’ensemble de ces 150 jeunes :

– Hébergement stable pour toutes et tous dès le premier septembre (pas d’appel du 115 tous les jours !) et jusqu’à une sortie indépendante.

  • Que la préfecture régularise correctement tous ces jeunes, en application de la loi qui les protège.

 

Notre ancien préfet étant parti, M. Perrin-Boisson nous a informés que le nouveau préfet ne prendra ses fonctions qu’au 26 août. Et que dans l’intervalle, les décisions sont prises par le secrétaire général. Aussi, M. Perrin-Boisson s’est il engagé à transmettre le soir même l’ensemble de nos revendications au secrétaire général et à lui dire que nous attendons une réponse très urgente. Par ailleurs, il nous a indiqué qu’il ferait une note au Ministère de l’Intérieur, sur la situation des jeunes étrangers dans le Loiret.

A ce jour, une semaine après notre mobilisation, nous n’avons évidemment aucune nouvelle de la préfecture.

Nous avons écrit un mail au secrétaire général pour lui rappeler que nous attendons une solution !

 

Il est impossible de considérer normal que des jeunes tout juste majeurs, qui vont bientôt reprendre le lycée, puissent se retrouver à la rue du jour au lendemain.

Dans ces conditions, nous prévoyons de nouvelles mobilisations avec les jeunes : la première sera le mercredi 21 août à partir de 17 H.

Tenez vous prêt-e-s pour cette date. Nous vous donnerons de plus amples informations dès que possible.

 

Sachez aussi que le COJIE sera présent sur le festival « Un autre Monde » les 30 et 31 août au Parc Pasteur. Des jeunes feront, le 31 à 17H, une animation avec « Déjouons Les Frontières » (jeu dérivé du foot qu’un groupe a mis au point avec une jeune étudiante en design et qui retrace leur parcours de migrants). Nous informerons le public de la menace qui pèse sur l’hébergement et la prise en charge de ces jeunes et solliciterons du soutien. Alors, retenez aussi ces deux dates !

Merci de faire passer le message,

A bientôt

Pour RESF45 et le COJIE,

Ségolène

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 31 juillet 2019 par dans anticapitalisme, CONSEIL DEPARTEMENTAL, DROITS HUMAINS, FRANCE, JEUNES, LOIRET, PREFECTURE.