NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Salariés, élus et habitants mobilisés ce 31 Aout contre le projet de fermeture de la sucrerie de Toury

Le cortège se forme devant les grilles de la sucrerie, samedi 31 août 2019, à Toury. De 400 à 500 personnes prennent part au défilé. Salariés de la sucrerie de Toury, de celles de Pithiviers, Corbeilles (Loiret) et Arcis-sur-Aube, représentants du personnel, retraités, habitants, élus… manifestent contre le projet de fermeture de ce site de Cristal Union. Du côté des élus locaux, départementaux, régionaux, toutes les tendances sont représentées, de la gauche à la droite. Pour François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire, « cette fermeture est un coup terrible ».

« C’est un drame pour les salariés et la ville »

« Des propositions ont été faites par les salariés, les collectivités, la Région, l’État. Je regrette qu’aucune n’ait été sérieusement étudiée. Cette décision de fermeture est tombée avec une brutalité totale, sans dialogue et sans recherche de solution et je dénonce cela », explique François Bonneau, alors que le défilé prend la direction du centre-ville. Laurent Leclercq, maire de Toury, est à ses côtés, ainsi que Valentino Gambuto, conseiller régional, et Delphine Breton, vice-présidente du Conseil départemental d’Eure-et-Loir et conseillère départementale du canton de Voves.

 

Près de 150 emplois menacés à la sucrerie de Toury

« La sucrerie a, aujourd’hui, 145 ans. La ville s’est développée grâce à elle », rappelle Laurent Leclercq. Ce projet de fermeture frappera les 150 salariés de la sucrerie, mais aussi les soixante saisonniers qui y travaillent, plusieurs semaines par an. « C’est un drame pour les salariés et la ville. Tout cela aura un impact sur les commerces », insiste le maire de Toury lors du défilé.

De nombreux habitants sortent sur le pas de leur porte, en signe de solidarité avec les salariés de la sucrerie. C’est le cas de Maurice, bientôt 94 ans, qui habite à Toury depuis soixante-dix ans. « Cette fermeture, ce n’est pas normal », confie le retraité, la mine grave, tandis que le défilé passe devant chez lui.

On va se battre car nous ne méritons pas d’être traités comme ça.

Le cortège approche de la rue où se situe la mairie. Dès qu’ils voient le cortège, les commerçants baissent leur rideau. Les manifestants traversent la ville. Et après une heure quinze de marche, ils arrivent à leur destination, la zone d’activités de la Haute-Borne où des animations et un concert sont prévus.

 

Sucrerie de Toury : Cristal Union n’a encore reçu aucune offre valable

Depuis avril 2019, et l’annonce de ce projet de fermeture, « nous sommes mobilisés », indique, au micro, Frédéric Rebyffé, délégué CGT du site de Toury, tandis que Philippe Vigier, député de Châteaudun, rejoint les manifestants. « Sur le plan social, Cristal Union nous a fait des miettes de propositions qui ne sont pas convenables », ajoute le délégué CGT du site de Toury. « Pendant les quatre mois de négociations du plan social (*), on va se battre car nous ne méritons pas d’être traités comme ça. »

(*) Les négociations du plan social se dérouleront du 5 septembre jusqu’à fin décembre 2019.

Republique du Centre 31-08-2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 septembre 2019 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, EMPLOI, FRANCE, REGION CENTRE VAL DE LOIRE.