NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Grève sur le réseau TAO, samedi 21 septembre, jour de Festival de Loire ! Les personnels de Kéolis en ont ras-le-bol !

Plusieurs syndicats de Keolis, en charge des transports sur la métropole orléanaise, appellent à une mobilisation le samedi 21 septembre alors que la fréquence des circulations devait être renforcée pour acheminer des milliers de spectateurs vers le centre-ville.

Un tram toutes les six minutes sur la ligne A, samedi toutes les sept minutes sur la ligne B. Keolis a prévu de transporter les voyageurs du Festival de Loire jusqu’au  soir en vue du spectacle pyrotechnique.

Sud Tao pointe les temps de parcours, les erreurs récurrentes sur les salaires ces derniers mois… « Tout est en train d’être réglé, assure Fabrice Mayer, directeur de Keolis Orléans. En ce qui concerne les temps de parcours, je pense qu’il faut patienter encore un peu, le temps que le réseau se stabilise. Nous n’en sommes qu’à trois semaines après la rentrée. » (sic !)

La CFDT, elle, mobilise les régulateurs. Il s’agit d’agents du poste de contrôle et de commandement. « L’ensemble du PCC est gréviste ou absent. Il n’y aura donc aucun bus, ni aucun tramway le samedi 21 septembre pendant le Festival de Loire à Orléans », indiquait-elle vendredi dernier. La CGT, également, rejoindra l’appel à la grève.

Pour le patronat : « Aucune des revendications n’est matière à perturbation » ; Pour les salariéEs la faiblesse des salaires et les « turn over »  et modifications d’horaires suffisent largement à la grève !

Cette perspective de paralysie du réseau inquiète Fabrice Mayer, directeur de Keolis Orléans. « L’impression que cela me donne concernant Sud, c’est que ce syndicat a une volonté de perturber le réseau pendant le Festival de Loire. Parmi ses revendications, aucune n’est  matière à perturbation. C’est embêtant. Et puis nous sommes en période de pré-élection professionnelle. »

Ses craintes dans son dialogue social avec le CFDT paraissent moins profondes. « On se revoit mercredi (18 septembre). Il n’y a pas une volonté de paralyser le réseau », pressent Fabrice Mayer. « Si on trouve une solution,  le PCC pourra fonctionner. »

Le Directeur espère que la CFDT brisera la grève VOILA LA SEULE REPONSE DU PATRONAT A LA LUTTE DES SALARIEES  !

Ce n’est pas pour autant que Keolis pourra tenir ses promesses du samedi 21 septembre. « Le mouvement devrait être assez suivi par Sud, constate le directeur. Nous ne connaîtrons que jeudi le nombre de grévistes ».

Les usagers sauront, alors, si la fréquence d’un tram toutes les six minutes sur la ligne A et de sept minutes sur la ligne B sera maintenue.

 Cette entreprise, qui se permet des sponsorisations à 5.000 €, sous paye ses employéEs dans des horaires de travail sans cesse revus …pour le plus grand profit des actionnaires !!! Alors quel meilleur moment pour la grève si ce n’est lorsqu’il y a le plus d’usager !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 septembre 2019 par dans Actualités des luttes, anticapitalisme, FRANCE, KEOLIS, ORLEANS AGGLOMERATION, transports.