NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

ICF Habitat doit réhabiliter les logements délabrés à Fleury les Aubrais !

La section loirétaine de la Confédération nationale du logement (CNL) a organisé une réunion des locataires d’ICF Habitat, ce mercredi25 septembre.

Le collectif était représentée par Michel Ricoud et Denis Petitjean. Le bailleur social va débuter la réhabilitation des logements en très mauvais état à partir d’octobre.

« Il est fondamental que les locataires se mobilisent pour être partie prenante des travaux à venir », expose Denis Petitjean. « Il faut être bien conscient que, si ICF Habitat engage des travaux, c’est contraint et forcé. [æ] Tout est parti de l’article de La République du Centre, en mars dernier. Article que nous avons transmis aux députés, sénateurs, préfet et ministre de la Santé. »

Des retards risquent de se produire

Les travaux vont se dérouler d’octobre à février 2022. Mais il vaut mieux prévoir des retards et envisager la fin en septembre 2022. Le souhait d’ICF est d’avoir « un référent par cage d’escalier » pour le tenir informé des travaux, des contraintes.

Les travaux prévus concernent la sécurité incendie, avec mises aux normes des trappes de désenfumage et de l’électricité de chaque appartement. De plus, toutes les « pièces humides » – c’est-à-dire les cuisines, salles de bain et WC – doivent être refaites. Un point est à prendre en considération : une chambre n’est pas considérée comme une pièce humide, et ne sera pas refaite s’il n’est pas démontré qu’elle l’est.

« Chez moi, c’est très humide dans la chambre. Le mur est noir. On m’a dit que je n’étais pas propre. On m’a dit : « Il faut nettoyer et aérer Madame ! » », explique une locataire découragée.

« Nous sommes là pour vous soutenir »

« On reste habillés comme dehors, tellement il fait froid », relate une maman exaspérée. « Mon fils est devenu asthmatique. J’ai beau leur dire, ils ne font rien. »

« Il est très important que les locataires fassent état de tous les problèmes qu’ils rencontrent dans leur logement », reprend Michel Ricoud.

« Les infiltrations, les moisissures, les cafards, les punaises de lit et les ratsæ Il n’y a pas de honte à avoir. [æ] Si ICF tente de culpabiliser les individus, ce sera impossible face à des locataires mobilisés. Nous sommes là pour vous soutenir, L’amicale des locataires également. »

Réunions. L’Amicale des locataires organisera de nouveaux temps de rencontres les samedis 19 octobre et 30 novembre, de 10 heures à 11 h 30, et le 18 décembre, de 14 heures à 17 h 30

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 septembre 2019 par dans anticapitalisme, logement, NUISANCES, ORLEANS AGGLOMERATION.