NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa45@npa-mail.org

Emmanuel Macron a vraiment posé avec un tee-shirt «LBD 2020» à Angoulême ! Provocation !

La photo montrant le président de la République posant avec un tee-shirt dénonçant les violences policières a bien été prise lors du festival de la BD d’Angoulême.

Question posée par le 30/01/2020

Macron et LBD

Bonjour,

Vous nous interrogez sur l’authenticité de la photo montrant Emmanuel Macron posant avec l’auteur Jul et un tee-shirt estampillé «LBD 2020», où la mascotte du festival de la bande dessinée d’Angoulême, détournée pour l’occasion, est éborgnée.

Clairement la photo du jour. Jul qui fait poser Macron avec un tee-shirt sur les violences policières. La discussion pendant le repas avec les auteurs a porté sur cette question notamment pic.twitter.com/6XDi8tWqrR

— Quentin Girard (@quentingirard) 30 janvier 2020

Comme plusieurs journalistes, l’envoyé spécial de Libération à Angoulême Quentin Girard a reçu la photo directement de la part du dessinateur. En exploitant les métadonnées de cette image, CheckNews peut certifier qu’elle a été prise ce jeudi à 15h25. Deux auteurs présents durant le repas confirment à notre rédacteur que la photo a été prise à l’issue d’un déjeuner avec des auteurs et des éditeurs. L’un d’entre eux assure que le Président a posé avec le tee-shirt en connaissance de cause : «Jul a porté le discours militant. On a beaucoup parlé de la situation des auteurs mais aussi d’écologie et de maintien de l’ordre pour ne pas dire violences policières. J’ai été surpris que Macron pose avec le tee-shirt mais il avait vu de quoi parlait le dessin.» Au cours de cette discussion animée, le Président a récusé le terme de «violences policières», selon ces mêmes sources.

Un des auteurs du collectif à l’origine du fauve éborgné indique aussi: « Entre nous, je me demande qui piège qui sur cette photo. Le sourire crispé de Macron met en lumière le cynisme du personnage. Le personnage est cynique, pas la situation. Jul a la bonne attitude sur la photo qui fait qu’il ne rigole pas avec Macron. Je vois déjà des commentaires disant que c’est de la connivence, que les faiseurs de mickey font du lol… C’est de la guerre de tranchée de com, tout ça. Mais je persiste à croire que là, on a frappé fort. Même s’il y aura toujours des gens qui diront « il fallait pas faire ça/pas faire comme ça »».

Interrogé par BFMTV sur les raisons pour lesquelles il a posé avec le tee-shirt «LBD 2020», Emmanuel Macron a répondu: «Nous sommes un pays libre, démocratique, qui aime l’insolence et donc il y a eu ce travail qui a été fait avec un tee-shirt, où en effet, il y a BD, et LBD avec le L barré. J’ai eu une discussion d’ailleurs ce midi avec Jul. Je suis en désaccord complet avec son approche. Nous ne sommes pas d’accord. Je récuse le terme de violences policières. Je considère qu’il y a de la violence dans la société. Quand des actes condamnables sont faits, les policiers comme les gendarmes doivent être exemplaires et à ce moment-là, être poursuivis et sanctionnés, si leur culpabilité est prouvée. Mais la violence, elle est d’abord dans la société. Et en France, la police comme la gendarmerie sont au service d’un ordre républicain. Ils sont là pour protéger des lois. Donc je ne mets pas ces violences au même niveau. Donc je ne suis pas du tout d’accord avec leur approche. Néanmoins de là, où je suis, je dois défendre la créativité, la liberté d’expression, y compris l’insolence, et y compris la création d’artistes qui disent des choses, font des choses avec lesquelles je ne suis pas en accord, mais qui sont là. Voilà. Donc c’est ça une société libre. C’est aussi parce que nous sommes une société libre, où le président de la République peut accepter de poser avec un tee-shirt, où il y a quelque chose avec lequel il n’est pas d’accord, que c’est une société dans laquelle on est en droit d’exiger de chacun, le respect et la civilité, dans lequel on peut dire que la violence est interdite».

allo @Elysee – c’est pour un déni au sommet (précisions 1)

«Je récuse le terme de violences policières, la violence est d’abord dans la société»

Angoulème, 30/01/2020, source: @BFMTV pic.twitter.com/cthoQKQe3g

— David Dufresne (@davduf) 30 janvier 2020

Cordialement

Edit: Article mis à jour à le 29 janvier 2020 à 17h55: ajout de la réaction d’Emmanuel Macron et de la citation d’un auteur sur le «cynisme de Macron».

Quentin Girard , Jacques Pezet

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 février 2020 par dans anticapitalisme, ETAT POLICIER, FRANCE, PRESIDENCE.