NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Paris. Grand rassemblement contre les violences policières mardi 02 juin à 19h à l’appel du Comité Adama ! IL N’Y A PAS QU’AUX USA !

Alors que des révoltes massives contre les violences policières ont éclaté depuis mardi aux Etats-Unis, une nouvelle expertise médicale tente de disculper les policiers dans l’affaire Adama Traoré, mort entre leurs mains en 2016. Contre ce déni de Justice, et pour rappeler que le racisme d’Etat et les meurtres policiers ne sont pas une spécialité du pays de Trump, le Comité Justice et Vérité pour Adama appelle à un grand rassemblement ce mardi à 19h devant le Tribunal de Paris, Porte de Clichy.

Les révoltes suscitées dans l’ensemble des Etats-Unis par la mort de Georges Floyd, arrêté, plaqué au sol et mort des suites de l’étouffement perpétré par un policier auquel il n’a cessé de répéter « je ne peux pas respirer » [« I can’t breathe »] sous l’œil de passants qui ont filmé la scène, a généré un écho mondial. Partout, la situation aux Etats-Unis est suivie avec attention, tandis que la mort de Georges Floyd suscite une émotion et une rage virales.

Pourtant, bien des éléments rappellent les multiples affaires de meurtres et de violences policières, tristement banales, aux Etats-Unis comme en France et partout dans le monde. En France, le combat d’Assa Traoré pour obtenir « Vérité et Justice » pour son frère Adama, mort à l’été 2016 entre les mains de la police au commissariat de Beaumont-sur-Oise, incarne aujourd’hui la lutte contre les violences policières. Depuis bientôt quatre ans, la bataille acharnée pour obtenir la vérité jette une lumière crue sur l’impunité dont jouit la police, qui n’a cessé depuis le premier jour de s’appuyer sur des mensonges, faux témoignages, fausses expertises, dans le but de se disculper.

Il y a quelques jours, les résultats d’une nouvelle expertise médicale sont venus s’ajouter à cette longue liste. En effet, comme le signale le Comité Vérité et Justice pour Adama dans une publication postée sur les réseaux sociaux, « Les experts excluent sans aucune justification l’asphyxie positionnelle subie par Adama TRAORE pendant l’interpellation comme cause du décès. Les experts affirment qu’Adama TRAORE est décédé d’un œdème cardiogénique tout en disant « nous ne retrouvons pas de pathologie évidente expliquant cet œdème ». Ils précisent que les autres pathologies qu’ils relèvent (sarcoïdose, trait drépanocytaire et prétendue cardiopathie) ont « probablement pu y contribuer ». Il n’y a aucune certitude dans cette conclusion. »

Une fois de plus, le rapport d’expert tente de s’appuyer sur des pathologies, réelles ou imaginaires – à l’image de la « cardiomyopathie » soulevée par le premier rapport d’expertise avant d’être écartée par un expert cardiologue – pour disculper totalement la police. Alors qu’Adama Traoré a subi un placage ventral, la justice semble déterminée à ne donner la parole à des experts cherchant à disculper cette technique mortelle là où la famille ne cesse de répéter que « la constatation d’autres pathologies n’exclut en aucun cas qu’Adama TRAORE ait été victime d’une compression thoracique pendant son interpellation et que celle-ci ait causé une asphyxie positionnelle. »

Une technique bien rodée pour maintenir l’impunité que n’a pas hésité à utiliser… la police de Minneapolis pour justifier le meurtre de Georges Floyd. En effet, les conclusions de l’expert médical mandaté par le procureur du Comté de Hennepin (Minnesota), dont on peut trouver des extraits dans le dossier de la plainte du procureur contre Derek Chauvin, laisse entendre qu’il n’y a « pas de preuves physiques qui permettrait d’établir un diagnostic d’asphyxie traumatique ou d’étranglement » et que « M. Floyd avait des antécédents de santé, incluant une maladie à l’artère coronaire et des problèmes cardiaques d’hypertension ». Des observations qui permettent de conclure que « les effets combinés de M. Floyd, maîtrisé par la police, ses conditions de santé sous-jacentes et de potentielles stupéfiants dans son organisme ont probablement contribué à sa mort. »

Un énième exemple, s’il en fallait un autre, qui rappelle que les meurtres policiers ne sont pas l’apanage des Etats-Unis. Une réalité qu’entend bien rappeler le Comité Vérité et Justice pour Adama qui appelle à un grand rassemblement mardi 2 juin à 19h devant le Tribunal de Paris, Porte de Clichy, pour faire entendre largement notre refus de l’impunité policière, et le rejet plus large des violences et meurtres policiers. Un rassemblement auquel il faudra être présents massivement, et dans lequel le nom de Georges Floyd et les images des mobilisations aux Etats-Unis devraient être omniprésents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s