NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Rapport hebdomadaire sur les violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé (01–07 octobre 2020)

Rapport hebdomadaire sur les violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé (01–07 octobre 2020)

  • Un civil abattu par l’OIF près du poste de contrôle d’Annab à Tulkarm;
  • 18 civils palestiniens, dont 2 enfants, blessés par l’OIF à l’usage excessif de la force en Cisjordanie;
  • 15 personnes ont été blessées lors de la répression par l’OIF de deux manifestations pacifiques à Kafr Qaddum à Qalqilya; 2 autres à Naplouse et Jénine; et un enfant a subi des blessures graves à Jérusalem-Est occupée.
  • 4 fusillades signalées sur des terres agricoles et 4 autres sur des bateaux de pêche à l’est et à l’ouest de la bande de Gaza;
  • Dans 112 incursions de l’OIF en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée : 102 civils arrêtés, dont 15 enfants;
  • L’OIF mène deux incursions dans les zones frontalières du centre et du sud de la bande de Gaza, où elle a aspergé de pesticides les terres agricoles;
  • Un bulldozer confisqué à Naplouse; et 62 oliviers coupés et brûlés par les colons à Salfit;
  • L’OIF a établi 68 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 3 civils palestiniens sur ces postes de contrôle.

Résumé

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des assauts, des abus et des attaques contre des civils. Cette semaine, l’OIF a tué un civil à Tulkarm, sous prétexte de lancer des cocktails Molotov. En outre, les attaques de l’OIF ont fait 18 blessés parmi les civils palestiniens dans un usage excessif de la force, dont deux enfants, en Cisjordanie. En outre, les attaques des colons et la confiscation des biens des Palestiniens se sont poursuivies, sous prétexte de travailler sans permis.

Cette semaine, le PCHR a documenté 197 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons de l’OPt. Il convient de noter que les limites dues à la pandémie du virus corona ont limité la mobilité des travailleurs sur le terrain du PCHR et la capacité de faire de la documentation sur le terrain; par conséquent, les informations contenues dans le présent rapport ne sont qu’une partie des violations continues de l’OIF.

Fusillade de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle : le 5 octobre 2020, l’OIF a tué Sameer Ahmed ‘Abed al-Jaleel Hamidy (24 ans), du village de Beit Lid dans l’est de Tulkarm, près du poste de contrôle militaire d’Annab à Tulkarm, et a gardé son cadavre en détention. L’OIF a affirmé avoir pris pour cible un groupe de civils qui leur ont lancé des cocktails Molotov. Bien qu’aucun témoin oculaire n’ait été présent au moment de l’incident pour confirmer ou infirmer le récit israélien; L’OIF aurait pu utiliser une force moins meurtrière, en particulier si les sites militaires israéliens sont fortifiés, et il n’y avait pas de menace ou de danger grave, même si les sites étaient visés par des cocktails Molotov.

En outre, 18 civils, dont 2 enfants, ont été blessés par un usage excessif de la force par l’OIF en Cisjordanie; 15 personnes ont été blessées lors de la répression par l’OIF de deux manifestations pacifiques à Kafr Qaddum à Qalqilya; 2 autres à Naplouse et Jénine; et un enfant a subi de graves blessures à Jérusalem-Est occupée.

Dans la bande de Gaza, 4 tirs de l’OIF ont été signalés sur des terres agricoles et 4 autres sur des bateaux de pêche à l’est et à l’ouest de la bande de Gaza.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 112 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, des craintes parmi les civils et des attaques contre un grand nombre d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 102 Palestiniens ont été arrêtés, dont 15 enfants.

Dans la bande de Gaza, l’OIF a effectué deux incursions dans le camp de réfugiés de Bureij, dans l’est du pays, et dans l’est de Khan Yunis; au cours de laquelle un drone israélien a pulvérisé des terres agricoles dans la zone frontalière avec des pesticides, à l’est de Khan Yunis, et arrêté un enfant qui s’est faufilé en Israel et l’a relâché plus tard.

Démolitions:

Le PCHR a documenté une violation à Naplouse, où l’OIF a cessé de travailler dans une terre agricole et confisqué un bulldozer.

Attaques de colons : Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont documenté 2 attaques : 12 oliviers coupés et 50 autres brûlés à Salfit.

Politique de fermeture israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

L’OIF a déclaré la fermeture des points de passage de la Cisjordanie et de la bande de Gaza le vendredi 02 octobre 2020 et le samedi 03 octobre 2020, en raison de la fête juive de « Sukkot ».

Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires a déclaré que les points de passage de Cisjordanie seront fermés pendant les jours susmentionnés, à l’exception des points de passage suivants : point de contrôle Barta’a, point de contrôle Nabi Ilyas pour les résidents dans les points de couture, et point de contrôle de Ni’lin, qui sera ouvert et exploité comme d’habitude le vendredi. Le Coordonnateur a ajouté que seuls les cas humanitaires et vitaux seront autorisés à traverser la traversée de Beit Hanou « Erez », tandis que Karm Abu Salem (Kerem Shaloum) sera fermé.

Pendant ce temps, la bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt puisqu’elle est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et ayant des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

Pendant ce temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes clés étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont restreints, et ils font l’objet d’arrestations.

I. Fusillade de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

  • Le jeudi 11 octobre 2020, vers 11 h, l’OIF s’est installée dans le village de Qatanna, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Saleem Mahmoud Shamasna (50), l’ont arrêté et confisqué son véhicule. Pendant ce temps, des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés près de la maison de Shamasna et ont lancé des pierres sur les soldats israéliens qui ont riposté en tirant des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes sur les lanceurs de pierres et les pourchassaient. Un certain nombre de civils dans la région ont été victimes d’inhalation de gaz lacrymogènes. Il convient de noter que Shamasna a servi près de 7 ans dans les prisons israéliennes dans des périodes distinctes; dans le dernier dont il a passé 18 mois en détention administrative.
  • Vers 15 h 30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière, à l’est de Khan Younis, a ouvert le feu sur des terres agricoles à l’est du village de Khuza’a, adjacente à la clôture frontalière susmentionnée. Aucune blessure n’a été signalée.
  • Vers 22h00, l’OIF s’est installée dans le village de Sabastia, au nord-ouest de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, et stationnée dans la région d’al-Athar, à l’ouest de la ville. Des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur les soldats israéliens qui ont riposté par des balles réelles, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes. En conséquence, Adham Anwar al-Sha’er (29 ans), du village de Barqa, a été blessé par balle à l’œil gauche alors qu’il était assis avec 3 de ses amis dans un restaurant, à 30 mètres des soldats. Adham a été emmené à l’hôpital gouvernemental de Rafidia pour y être soigné, puis il a été transféré à l’hôpital al-Najah, où il a subi une intervention chirurgicale pour lui enlever l’œil. Il convient de noter qu’Adham a été abattu alors qu’il jouait aux cartes avec ses amis et qu’il ne participait pas aux événements, de sorte qu’il n’y avait aucune justification ou raison de lui tirer dessus.

Adham Anwar al-Sha’er a déclaré au travailleur de terrain du PCHR : «Vers 22 h le jeudi 01 octobre 2020, alors que j’étais assis à Sebastia Caffe dans la région d’al-Athar, à l’ouest de Sebastia, au nord-ouest de Naplouse, et je jouais aux cartes avec trois de mes amis. J’ai vu une trentaine de soldats israéliens stationnés à 30 mètres du jardin de la caffe, mais nous nous en fichions parce que nous sommes habitués à de telles incursions. Pendant ce temps, des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur les soldats israéliens qui ont répondu avec des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes. Pendant les affrontements, mes amis et moi sommes entrés dans la caffe et avons continué notre jeu. Dès que nous nous sommes levés, un soldat israélien m’a pris pour cible avec une balle en direct dans l’œil gauche. Après 2 minutes, j’ai perdu connaissance et je me suis réveillé dans l’ambulance. J’ai été emmené à l’hôpital gouvernemental de Rafidia où ils m’ont dit que j’avais perdu mon œil gauche. Dernièrement, ma famille m’a informé que j’ai été transféré à l’hôpital al-Najah à Naplouse, et vers 10h00, le lendemain, j’ai subi une chirurgie de 3 heures à l’hôpital al-Najah, et mon œil gauche a été enlevé. Plus tard, j’aurai des opérations cosmétiques dans l’œil enlevé« .

  • Le vendredi 02 octobre 2020, vers 02h30, des canonnières israéliennes stationnées à l’ouest de Khan Younis, au sud de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant dans la zone de pêche autorisée et ont ouvert le feu sur eux, provoquant la peur et la panique parmi les pêcheurs palestiniens les forçant à fuir. Aucune blessure n’a été signalée.
  • Vers 7h00, l’IOF stationné près du mur d’annexion, adjacent au village de Faroun, au sud de Tulkarm, a interdit l’entrée des travailleurs palestiniens en Israël par l’un des trous du mur d’annexion, même s’ils avaient des permis. Pendant ce temps, une altercation verbale a éclaté entre les travailleurs et les soldats israéliens; au cours de laquelle les soldats ont attaqué les travailleurs. En conséquence, Ra’fat Ghaleb Mansour (32 ans), de Kafr Qalil, à l’est de Naplouse, a subi deux fractures à la jambe après qu’un soldat israélien a été sévèrement poussé. Mansour a été transporté à l’hôpital gouvernemental Dr Thabit Thabit de Tulkarm.
  • Vers 12h30, l’OIF stationnée à l’entrée nord établie sur les terres du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation à laquelle participaient des dizaines de civils palestiniens. L’OIF a poursuivi les jeunes hommes qui se sont rassemblés dans la région. Pendant ce temps, l’OIF a tiré des balles réelles, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, 13 civils, dont un enfant, ont été blessés. (Le PCHR garde les noms des civils blessés).
  • Vers 17h10, l’IOF stationnée le long de la clôture frontalière, à l’est de Khan Younis, a ouvert le feu sur des terres agricoles à l’est de Khuza’a, adjacente à la clôture frontalière avec Israël. Aucune blessure n’a été signalée.
  • Le samedi 3 octobre 2020, vers 16 h 30, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation à laquelle participaient des dizaines de civils palestiniens. L’OIF a poursuivi les jeunes hommes qui se sont rassemblés dans la région. Pendant ce temps, ils ont tiré des balles réelles, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, deux civils ont été abattus de balles réelles; l’un dans les membres inférieurs et l’autre dans la taille.
  • Vers 17h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière, à l’est de Khan Younis, a ouvert le feu sur des terres agricoles à l’est du village d’al-Fukhari, adjacente à la clôture frontalière avec Israël. Aucune blessure n’a été signalée.
  • Vers 23h00, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Issawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont été déployés dans les quartiers du village, où ils ont établi un poste de contrôle militaire temporaire à l’entrée ouest et fouillé les véhicules palestiniens. Pendant ce temps, des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés et ont lancé des pierres, des feux d’artifice et des cocktails Molotov sur les soldats israéliens. L’OIF s’est immédiatement déplacée dans le quartier d’Obaid depuis l’entrée ouest et a tiré des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur les manifestants. Les affrontements se sont poursuivis pendant deux heures. En conséquence, des dizaines de civils ont été victimes d’inhalation de gaz lacrymogènes. Par ailleurs, Ahmed Haitham Mahmoud (19 ans) et Lo’ay Ashraf Mahmoud (23 ans) ont été arrêtés.
  • Vers 21h00 le dimanche 04 octobre 2020, l’OIF s’est renforcé avec plusieurs véhicules militaires qui se sont déplacés dans le village de Hizma, au nord de Jérusalem-Est occupée, stationnés à l’entrée de la ville et patrouillé dans les rues. Des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur les soldats israéliens, qui ont riposté par des balles réelles et des grenades lacrymogènes. En conséquence, Ameer Ghazi Salah al-Dein (16 ans), a été abattu d’une balle dans la tête et emmené avec l’ambulance de la RPC dans l’un des hôpitaux de Ramallah. Des sources médicales ont décrit sa santé comme critique en raison d’une fracture du crâne. Dernièrement, l’OIF s’est retirée du village et aucune arrestation n’a été signalée.
  • Le lundi 05 octobre 2020, vers 03h30, l’OIF s’est installée à Jénine, au nord de la Cisjordanie, et a été stationnée à Jabal Abu Thuhair et Khillat al-Suha, au sud-est du village. Des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur les soldats israéliens qui ont riposté avec des balles réelles et des grenades lacrymogènes. En conséquence, un civil de 18 ans, originaire de Khillat al-Suha, a été atteint d’une balle dans le bassin et il a été transporté à l’hôpital Dr Khalil Suliman. De nombreux civils ont été victimes d’inhalation de gaz lacrymogènes et ont été soignés sur place. Avant leur retrait, l’OIF a perquisitionné et fouillé la maison d’Ahmed Khairy Khalaf (30) et l’a arrêté.
  • Le lundi 05 octobre 2020, vers 11 h 45, l’OIF stationné le long de la clôture frontalière, à l’est de Khan Younis, a ouvert le feu sur des terres agricoles à l’est du village d’al-Qarara, adjacente à la clôture frontalière avec Israël. Aucune blessure n’a été signalée.
  • Vers 19h20, l’OIF stationnée dans un poste de contrôle militaire temporaire établi à l’entrée de la colonie d’Inab, à l’est de Tulkarm, a tiré plusieurs balles réelles près du point de contrôle. Plus tard, les autorités israéliennes ont annoncé dans un communiqué qu’elles surveillaient trois civils palestiniens lançant des cocktails Molotov sur un site militaire dans la région, et que l’OIF leur avait ouvert le feu, visant l’un d’eux. Les médias israéliens ont déclaré que le civil blessé avait été tué après avoir reçu une balle en direct dans la poitrine, et que l’OIF avait gardé son corps en détention pendant que les deux autres civils s’enfuyaient. Le civil tué a été identifié comme étant Le sameer Ahmed Hamidi (24 ans), de Beit Lid, à l’est de Tulkarm. Hamidi était membre du Conseil de l’Union étudiante de l’Université al-Khadouri, ancien prisonnier dans les prisons israéliennes, et il a été libéré il y a deux ans. Le travailleur sur le terrain du PCHR a déclaré que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avait officiellement informé la famille de Hamidi de la mort de leur fils. Bien qu’aucun témoin oculaire n’ait été présent au moment de l’incident pour confirmer ou infirmer le récit israélien; L’OIF aurait pu utiliser une force moins meurtrière, en particulier si les sites militaires israéliens sont fortifiés, et il n’y avait pas de menace ou de danger grave, même si les sites étaient visés par des cocktails Molotov.
  • Vers 20h00, des canonnières israéliennes stationnées au large d’al-Sudaniya au large d’al-Sudaniya, à l’ouest de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à l’intérieur (3-5 milles marins) et ont ouvert le feu sur eux, provoquant la peur et la panique parmi les pêcheurs palestiniens qui les forçaient à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Le mardi 6 octobre 2020, vers 6 h 40, l’OIF le long de la clôture frontalière, à l’est du camp de réfugiés d’al-Maghazi, a ouvert le feu sur des terres agricoles, adjacentes à la clôture frontalière susmentionnée. Aucune blessure n’a été signalée.
  • Le mardi 06 octobre 2020, vers 09h20, des canonnières israéliennes stationnées au large d’al-Sudaniya au large de Jabalia, et d’al-Waha, au nord-ouest de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, ont chassé des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert sporadiquement le feu sur eux, provoquant la peur et la panique parmi les pêcheurs palestiniens les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Le mercredi 7 octobre 2020, vers 17h00, des canonnières israéliennes stationnées au large d’al-Sudaniya, à l’ouest de Jabalia, et d’al-Waha, au nord-ouest de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, ont chassé des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, leur ont ouvert de violents tirs et ont tiré des bombes sonores, provoquant la peur et la panique parmi les pêcheurs palestiniens qui les ont forcés à fuir. Aucune victime n’a été signalée.

II. Incursions et arrestations

Jeudi, 01 Octobre 2020

  • Vers 1 h, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Fawwar, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté 4 civils, dont deux enfants. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme étant : Isma’il Sameer al-Fayoumi (17 ans), Odai Hussni al-Najjar (9), Moatasem Wael ‘Awadallah Zaydat (19 ans) et Yazan Mahmoud al-Najjar (18 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village d’al-Dhahiriya, dans le sud d’Hébron, où elle fait une descente et fouille la maison d’Ashraf Hussain Hasan Jabareen (29 ans) et l’arrête.
  • Vers 01h10, l’OIF s’est installée dans le village de Deir Abu Mash’al, au nord-ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté deux civils, dont un enfant. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme étant Sa’d Ahmed Salem (19 ans) et Mansour Ahmed Mostafa ‘Ata (17 ans).
  • Vers 1 h 30, l’OIF s’est installée dans le quartier d’Al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté Ashraf Khaled al-Hadra (22 ans) et Baker ‘Emad al-Moghrabi (27 ans) et se sont retirés plus tard.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Beit Ummar, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons, d’où ils ont arrêté Hamad Niam Ikhlayil (17 ans) et Suliman Mohammed Abu Dayyiah (16 ans), les emmenant vers une destination inconnue.
  • Vers 02h10, l’OIF s’est installée dans le village d’Al-Mazra’a al-Sharqiya à Ramallah. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté Sameh Hussain Shikha (27 ans), Ja’far Suliman Abu ‘Aliyia (25 ans) et Mohammed Jad Hussain Hifa (22 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Hébron et a été stationnée dans la région d’al-Dahiyia. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Waheeb Hamdi Abu Hadeed (26) et l’ont arrêté.
  • À peu près à la même époque, l’OIF s’installe dans le village d’Isawiya, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé des dizaines de maisons, d’où ils ont arrêté 16 civils, dont 5 enfants, et se sont retirés plus tard. (Le PCHR conserve les noms des personnes arrêtées).
  • Vers 3 h 30, l’OIF s’est installée à Naplouse, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté ‘Adnan Saier Abu Howila (19 ans).
  • Vers 4 h 25, l’OIF s’est installée dans le village d’Azzun, à l’est de Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à ‘Abed al-Shaheed Na’iem Zamari (21) et Sa’ieD Ayoub Zamari (20) et les ont arrêtés.
  • Vers 5 h, l’OIF s’est installée dans le village de Tammun, au sud-est de Tubas, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons et arrêté Mohammed Ghazi Mostafa Basharat (28 ans).
  • Vers 5 h 50, l’OIF s’est installée dans le village de Sanur, au sud-est de Jénine, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté deux frères et sœurs identifiés comme Mohammed (22) et Saif (24) Yousef Farouq al-‘Eisiyia.
  • Vers 6h30, l’OIF appuyée par des véhicules militaires s’est déplacée à 100 mètres à l’est du village de Khuzaa, à l’est de Khan Yunis. Ils ont nivelé et peigné des terres qui étaient auparavant nivelées au milieu de tirs sporadiques israéliens. Cependant, aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 17h30, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed ‘Emad Dari (19) et l’ont arrêté.
  • Vers 19h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Wadi Al-Joz, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé une maison appartenant à un ancien prisonnier, Hanadi Mohammed al-Helwani (42 ans) et l’ont arrêtée, l’emmenant au poste de police de la ville. Quelques heures plus tard, al-Helwani a été libérée après l’avoir menacé de la ré-arrêter si elle ne cessait pas d’inciter contre les autorités israéliennes et la police sur les réseaux sociaux.
  • Vers 22h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle de Mavi Dotan, au sud-ouest de Jénine, a arrêté Ahmed Salah Nazzal (24 ans), du village de Qabatiya, au sud-est de Jénine, au nord de la Cisjordanie.

L’OIF a effectué (5) des incursions dans le village d’Ein Yabrud, au nord de Ramallah; Village de Beit Dajan, au nord-est de Naplouse; le village d’Idhna et le camp de réfugiés d’Al-Arroub; et Qalqilya. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi, 02 Octobre 2020

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé une maison appartenant à un ancien prisonnier, Moatasem Abu al-Hawa (27 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Yatta, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé trois maisons appartenant à Khaldoun ‘Ayed Shreteh, Nazieh Mahmoud Shreteh et Mohammed Mahmoud Shreteh et se sont retirés plus tard. Aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 3 h 10, l’OIF s’est installée dans le village de Beitunia, à l’ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné la maison de Hasan Yousef Dawoud Darakhil (65) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans la ville d’Al-Bireh, au nord-ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné la maison de Nour Mohammed ‘Abed al-‘Aziz al-Qadi (23) et l’ont arrêté.
  • Vers 6h20, l’OIF, appuyée par 8 véhicules militaires, s’est déplacée de 50 à 100 mètres à l’ouest de la clôture frontalière, à l’est du camp de réfugiés de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza. Ils ont nivelé et peigné des terres et réparé la clôture de barbelés frontaliers. Vers 9 h 30, l’OIF s’est redéployé le long de la clôture frontalière.
  • Vers 13h30, l’OIF a arrêté Nehad Bader Zaghir (43 ans), un ancien prisonnier, alors qu’il se trouvait dans la région d’al-Qataneen, dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, et l’a emmené à un poste de police de la ville. Quelques heures plus tard, Zaghir a été libéré.
  • Vers 21h40, l’OIF a arrêté Saif Nader Ibrahim (15 ans) et Qasem Shaheen (15 ans) alors qu’ils se trouvaient près du poste de contrôle militaire d’al-Anfaq, à l’ouest de la ville de Beit Jala, sous prétexte de lancer un cocktail Molotov au poste de contrôle.
  • L’OIF a effectué (7) incursions dans la ville de Birzeit, au nord-ouest de Ramallah; Zububa et Rummanah, à l’ouest de Jénine; et Les villages de Dur, Beit al-Rush, Tarrama et ‘Oyoun Abu Saif dans Hebron.No arrestations ont été signalées.

Samedi, 03 Octobre 2020

  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans la région d’Um al-Dalia, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Sameeh Saleem Qafisha (25) et l’ont arrêté.
  • Vers 13h00, l’OIF a arrêté les gardes de la mosquée al-Aqsa, Mohammed al-Shalalda et Ahmed al-Dalal, alors qu’ils se trouvaient sur leur lieu de travail dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, les emmenant au poste de police de la ville. Le Département de dotation islamique (Awqaf) a déclaré que la police israélienne avait libéré les gardes après les avoir interrogés pendant plusieurs heures. Le Département des dotations islamiques a précisé que la police avait libéré les gardes sans aucune condition. Elle a ajouté que les gardes avaient été arrêtés sans aucune raison. Al-Awqaf a déclaré que l’OIF avait récemment expulsé de nombreux gardes et employés d’al-Awqaf de la mosquée al-Aqsa; parmi eux se trouvait Zeenat Abu Sobeih, chef des gardes de la mosquée Al-Aqsa.
  • L’OIF a effectué (8) des incursions dans la ville d’al-Bireh, Al-Mazra’a al-Sharqiya et Abu_Shukheidim villages, au nord de Ramallah; Le village de Sebastia, au nord-ouest de Naplouse; Beit Kahil, Beit Ummar et les villages ad-Dhahr à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche, 04 Octobre 2020

  • Vers 00h00, l’OIF s’est installée dans le village de Silwad, au nord-ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté Mohanad Sameer al-Tawil (20 ans), Jum’a Hasan Hammad (19 ans), Handala Sameer Hammad (22 ans), Mohammed Moneer Hammad (21 ans), Sarhan Akram Hammad (20 ans), ‘ADEL Maher Hammad (21 ans) et Mo’min Haroun Hammad (20).
  • Vers 4 h, l’OIF s’est installée dans le village de Beit Fajjar, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Ali Yousef Taqatqah (20) et Adel Abu Ya’qoub Derieh (27 ans) et les ont arrêtés. Il convient de noter que les deux ont déjà été arrêtés par l’OIF.
  • Vers 11h20, l’OIF qui patrouillait sur la route de contournement de Yitzhar, au sud-ouest du village de Tell, au sud-ouest de Naplouse, a arrêté Kareem ‘Abed al-Men’iem Ramadan (35) alors qu’il cueillait des oliviers, sous prétexte d’un manque d’autorisation et de coordination nécessaires.
  • Vers 14h00, des drones israéliens ont aspergé les terres agricoles de pesticides le long de la clôture frontalière, à partir du village d’al-Qarara, à l’est du pays, vers la région d’al-Faraheen, à Abasan_al-Kabira, à l’est de Khan Yunis. L’OIF a affirmé qu’elle avait pulvérisé les terres agricoles pour se débarrasser des mauvaises herbes et pour des raisons de sécurité. En conséquence, les récoltes des agriculteurs palestiniens ont subi des dommages.
  • Vers 14h00, l’OIF a arrêté Montaser ‘Ali al-‘Ajlouni (21 ans), de la vieille ville d’Hébron, alors qu’il passait sur la rue Shuhada fermée. Il a été conduit dans un centre d’enquête dans la colonie deKiryat Arba,à l’est d’Hébron.
  • Vers 17h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire des conteneurs, à l’est de Bethléem, a arrêté Tamer ‘Azi al-Shawamrah (29 ans), de la région d’Um al-Sharayet, au sud de Ramallah, alors qu’il passait par le poste de contrôle.
  • L’OIF a effectué (5) des incursions dans le village de Far’un et dans la région de Kafa, au sud de Tulkarm; Les villages de Sa’ir et de samu à Hébron; et le village de Deir al-Ghusun, au nord de Tulkarm. Aucune arrestation n’a été signalée.

Lundi 05 octobre 2020

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Yatta, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Esam Fayiz Hoshieh (55), enfermé les membres de sa famille dans une pièce et l’ont arrêté avec son fils Amjad (24 ans) avant leur retrait.
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée à Naplouse, au nord de la Cisjordanie, et a été stationnée dans la région d’al-Hafiryat, à l’est de la ville. Ils ont fait une descente et fouillé la maison d’Izz al-Deen Jamal Dowikat (21) et l’ont arrêté.
  • Vers 3 h, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mohammed Fawzi ‘Obaid (23) et Mohammed Marwan ‘Obaid (20) et les ont arrêtés.
  • À peu près à la même époque, l’OIF s’installe à Hébron et est stationnée dans la région de Jabal Jouhar. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ayman Riyad al-Ja’bari (40) et lui ont remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Ezion », au sud de Bethléem.
  • Vers 3 h 30, l’OIF s’est installée à Jénine, au nord de la Cisjordanie, et a stationné dans la région de Jabal Abu Dahir. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ahmed Khairy Suliman Khalaf (30) et l’ont arrêté.
  • Vers 3 h 50, l’OIF s’est installée dans le village de Beitunia, à l’ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Qart (21) et l’ont arrêté. L’OIF a également confisqué sa moto.
  • Vers 4 h, l’OIF s’est installée dans le village de Jab, au sud de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Ahmed Fayiz Hamdan Salatna (19) et ‘Eid Mohammed ‘Eid Hamamrah (20) et les ont arrêtés.
  • À peu près à la même époque, l’OIF s’installe dans le village de Beit Fajjar, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mohammed ‘Emad Thawabta (22) et ‘Abed al-Raheem Subhi al-Kar (24) et les ont arrêtés.
  • Vers 13h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté 4 civils, dont deux frères et sœurs et leur oncle. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme étant Abdullah Bader Abu ‘Asab (19 ans), Eyad Mostafa al-Asmar (37 ans) et Mousa (19 ans) et Mohammed (17 ans) Hitham al-Asmar.
  • Vers 15h30, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire d’al-Jalma, au nord de Jénine, a arrêté Fadi Samer Zakarna (19 ans), du village de Qabatiya, au sud-est de Jénine.
  • Vers 16h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mohammed Ghadeb ‘Obaid (31) et Moatasem Hamza ‘Obaid (18) et les ont arrêtés.
  • Vers 20h00, l’OIF a arrêté Waheeb Abu al-Humus (26 ans) alors qu’il se trouvait devant sa maison dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée.
  • Vers 22h30, l’OIF s’est installée dans le quartier de Bab Hatta, à Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Hasheem (19) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions dans la ville de Dura, camp de réfugiés de Fawwar, village de Beit Ummar à Hébron; et les villages de Far’un et beit Lid, au sud de Tulkarm. Aucune arrestation n’a été signalée. En outre, l’OIF a tiré des bombes éclairantes lors de leurs incursions.

Mardi, 06 Octobre 2020

  • Vers 01h00, l’OIF s’est rendue à Hébron, où elle a fait une descente et fouillé la maison d’Othman Mostafa al-Ja’bari (39) et lui a remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Ezion », au sud de Bethléem.
  • Vers 1 h 30, l’OIF s’est installée dans la ville de Dura, au sud-ouest d’Hébron, et a été stationnée dans la région de Qarwash. Ils ont fait une descente et fouillé la maison de Mohammed ‘Amer Gazzaz (23) et se sont retirés plus tard. Aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé des maisons, d’où ils ont arrêté 6 civils, dont un enfant, et les ont emmenés à un poste de police de la ville. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme étant Mohammed Ibrahim ‘Obaid (19 ans), Tareq Mousa ‘Obaid (20 ans), Reda Mohammed ‘Obaid (16 ans), Majd Basheer Ahmed (22 ans), Mohammed Thaier Mahmoud (20 ans) et Mohammed Mahmoud Mahmoud (19 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le camp de réfugiés d’Al-Arroub, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ahmed ‘Emad al-Badawi (22) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village d’al-Hejjra, à l’est de la ville de Dura, au sud-ouest d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ghassan Ibrahim Masharqah (33) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h50, l’OIF s’est installée à Ramallah, où elle a perquisitionné et fouillé la maison de Sufian Bassam Meqdad (23 ans) et l’a arrêté.
  • Vers 3 h 30, l’OIF s’est installée dans le village ad-Dhahiriya, au sud d’Hébron, et a stationné le quartier de Wadi al-Ghamari. Ils ont fait des descentes et fouillé la maison d’Ahed ‘Ali al-‘Aqabi (39) et se sont retirés plus tard. Aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 17h30, l’OIF s’installe dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abed al-Rahman Ayman al-Bashiti (16) et l’ont arrêté.
  • Vers 20h30, l’OIF a arrêté le secrétaire adjoint du Mouvement Fatah, Yaser Hasan Darwish (39 ans), alors qu’il se trouvait dans le village de Beit Hanina, au nord de Jérusalem-Est occupée.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions dans le camp de réfugiés d’Aqabat Jaber; Ville de Tulkarm; et les villages d’Ash-Shuyukh et de Sa’ir. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi, 07 Octobre 2020

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Beita, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné la maison de Qassam ‘Enad al-Jaghoub (31) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le camp d’Aida, au nord de Bethléem. Ils ont fait une descente et fouillé le Bureau du Comité populaire après avoir fait sauter ses portes. Le chef du Comité populaire pour les services, Sa’eed al-‘Izzah, a déclaré que l’OIF avait délibérément endommagé le bureau en plus des maisons voisines dans le cadre de campagnes terroristes. Il a précisé que l’OIF avait endommagé et fait sauter les portes du bureau du Comité populaire avant de prendre d’assaut le bureau. Ils ont également endommagé un certain nombre de maisons voisines. Al-‘Izzah a souligné que le bureau du Comité populaire appartient au Département des affaires des réfugiés et travaille pour servir les résidents du camp et leur fournir des services humanitaires.
  • À peu près à la même époque, l’OIF s’installe dans la ville de Yatta, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Husam Tayseer Rab’i (31) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Eizariya, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ali Baheej Bassa (20) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Hashimia, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Hassan Nayif Mohammed Jarar (29 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 2 h 45. L’OIF s’est installée dans le village de Qusra, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté Waleed Tawfiq Salama (22 ans) et Ibrahim Yousef Darwih (24 ans).
  • Vers 3 h, l’OIF s’est installée dans le village de Qabatiya, au sud-est de Jénine, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné la maison de Mo’min Ahmed Mostafa Saba’no (28) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Hébron, où elle fait une descente et fouille la maison de Bachar al-‘Aleem Da’na (37 ans) et se retire plus tard. Aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 07h00, l’OIF a fait une descente à l’école al-Jamla pour garçons, située dans la région de Wa’ret al-Erfan, dans le nord de Jénine. L’OIF a arrêté les enseignants et les identités du gardien de l’école. Ils ont ensuite fait une descente dans la salle du directeur, ouvert l’enregistreur vidéo numérique (DVR), copié tout le matériel de celui-ci.
  • Vers 11h00, l’OIF a arrêté ‘Emad Ahmed Jadallah (35 ans), du village de Tarrama, au sud de la ville de Dura, au sud-ouest d’Hébron, après s’être dirigé vers une enquête dans la colonie de« Gush Etzion », au sud de Bethléem. Les services de renseignement israéliens ont convoqué Jadallah par téléphone, et il a été emmené dans un centre de détention de la colonie.
  • Vers 15h15, l’OIF, stationnée à côté de la base militaire de Zikim le long de la clôture frontalière côtière du nord de la bande de Gaza, a arrêté ‘Izz al-Deen Sa’ieed Slman Abu Qeleeq (16), du village bédouin. Abu Qeleeq s’est faufilé dans l’Israel par la clôture frontalière. Deux heures plus tard, l’OIF l’a relâché.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions dans le village de Kafr Qaddum, à l’est de Qalqilya; et yatta, les villages as-Samu et al-Sima à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

III. Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée

  • Démolition et confiscation de biens civils
  • Le lundi 05 octobre 2020, vers 12 h, l’OIF s’est installée dans le village de Furush Beit Dajan, au nord-est de Naplouse, dans les vallées septentrionales de la Jordanie, au nord de la Cisjordanie. Ils se sont dirigés vers un bulldozer qui excavait un réservoir d’eau pour irriguer les cultures dans une parcelle de terrain appartenant à Thabet Mohammed Redwan Thabet, du village de Beit Dajan. L’OIF a ordonné au propriétaire du bulldozer d’arrêter de travailler, vérifié les cartes d’identité de lui, le propriétaire du terrain et son ami et les a interrogés pendant 2 heures. Après cela, l’OIF a confisqué le bulldozer, qui appartient à Harbi Abu Dahilah, du village de Jiftlik dans les vallées du nord de la Jordanie et l’a emmené à une destination inconnue sous prétexte de construction illégale dans la zone (C).

Attaques des colons israéliens

  • Le dimanche 4 octobre 2020, Othmaniya Mohammed Othman, du village de Kafr ad-Dik, à l’ouest de Salfit, a appris que des colons israéliens avaient attaqué ses terres et coupé des oliviers avec de la scie électrique dans la région de Khaneq al-Kuhul.

Son fils, Mansour Nasser Mansour (39 ans), a déclaré au travailleur de terrain du PCHR :

« le dimanche matin, mon père est allé sur ses terres comme d’autres agriculteurs qui ont fait la même chose pour récolter leurs oliviers. Ma mère a hérité de cette terre de mon grand-père. Mon père a remarqué que les oliviers ont été coupés récemment alors qu’ils se rendaient à la terre le 29 septembre 2020, et qu’il n’y avait pas d’attaque sur la terre. Il convient de noter que les colons israéliens ont attaqué une terre de notre voisin, Abed Suleiman Ali Ahmed.

  • Le mercredi 7 octobre 2020, vers 15 h, des colons israéliens de la colonie de «  Leshem » établies sur les terres palestiniennes de Deir Ballut, à l’ouest de Salfit, ont posé du sapin sur un terrain appelé  » Ereq al-Tout « , à l’est du village. En conséquence, 50 oliviers dans une parcelle de terrain appartenant à Yusuf, Mustfa, et Eftaih Abdullah, du village de Deir Balمut, ont été brûlés.
  • Politique de fermeture et restrictions à la libre circulation des personnes et des marchandises

L’OIF a déclaré la fermeture des points de passage de la Cisjordanie et de la bande de Gaza le vendredi 02 octobre 2020 et le samedi 03 octobre 2020, en raison de la fête juive de « Sukkot ».

Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires a déclaré que les points de passage de Cisjordanie seront fermés pendant les jours susmentionnés, à l’exception des points de passage suivants : point de contrôle Barta’a, point de contrôle Nabi Ilyas pour les résidents dans les points de couture, et point de contrôle de Ni’lin, qui sera ouvert et exploité comme d’habitude le vendredi.

Le coordinateur a ajouté que le passage à niveau de Beit Hanmoun « Erez » sera partiellement ouvert pour les cas humanitaires et « sauvetages » pendant certaines heures de travail, tandis que le passage à niveau des marchandises « Kerem Shalom » sera fermé.

En outre, la bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt puisqu’elle est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et ayant des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

Cisjordanie:

Outre les points de contrôle permanents et les routes fermées, la mise en place cette semaine de postes de contrôle plus temporaires a permis de restreindre les déplacements de marchandises et d’individus entre les villages et les villes et de refuser aux civils l’accès à leur travail. L’OIF a établi 68 postes de contrôle temporaires, où ils ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs identités et arrêté trois d’entre eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détecteurs de métaux et des bermes de sable et a resserré leurs mesures contre les mouvements individuels aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le jeudi 1er octobre 2020, la fermeture imposée à la mosquée al-Aqsa et occupé la vieille ville de Jérusalem-Est et l’intensification des postes de contrôle militaires aux portes de la mosquée al-Aqsa et à proximité et dans ses ruelles en raison de la fête juive de « Sukkot », qui commence dans le soir du même jour et se termine après une semaine.

Bethléem:

  • Le jeudi 01 octobre 2020, l’OIF a établi5 points de contrôle aux entrées ouest et nord du village de Tuqu, à l’entrée des villages de Beit Fajjar et Husan, dans la région d’Aqabet Hasnah, menant à des villages à l’ouest de Bethléem.
  • Le vendredi 02 octobre 2020, l’OIF a établi 5 points de contrôle aux entrées des villages de Tuqu, Beit Fajjar et Jannata, et de la région d’Aqabat Hasnah, menant à des villages à l’ouest de Bethléem et près de la région d’al-Nashash, au sud de la ville.
  • Le samedi 3 octobre 2020, l’OIF a établi 4 points de contrôle aux entrées des villages de Tuqu, Beit Fajjar, Marah Rabah et Husan.
  • Le dimanche 04 octobre 2020, l’OIF a établi 6 points de contrôle à l’entrée ouest de Beit Jala. Entrée ouest du village de Beit Fajjar, entrées des villages de Tuqu et al-Khader, entrée du village d’Al Jab’a et près de la région d’al-Nashash, au sud de la ville.
  • Le lundi 05 octobre 2020, l’OIF a établi 5 points de contrôle à l’entrée des villages de Beit Jala, Tuqu, Marah Rabah, région d’Aqabat Hasnah, menant à des villages à l’ouest de Bethléem, près de la région d’al-Nashash, au sud de la ville.

Ramallah:

  • Le jeudi 01 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle entre Ein Yabrud et les villages de Dura al-Qar, au nord de Ramallah.
  • Vendredi, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du camp de réfugiés de Jalazone, au nord-ouest de Ramallah.
  • Le lundi 05 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du village de Deir Abu Masha’al, au nord-ouest de Ramallah.
  • Le mardi 6 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du village de Nabi Salih, à l’ouest de Ramallah.

Hébron:

  • Le jeudi 01 octobre 2020, l’OIF a établi trois points de contrôle aux entrées des villages De : Ash-Shuyukh, Karma et Bani Na’im.
  • Le vendredi 02 octobre 2020, l’OIF a établi deux points de contrôle aux entrées de l’entrée ouest d’Hébron et de la route al-Fahes, au sud d’Hébron.
  • le dimanche 04 octobre 2020, l’OIF a établi 4 points de contrôle aux entrées de Beit Einun, Idhna, Beit Ummar et as-Samu.
  • Le lundi 05 octobre 2020, l’OIF a établi 3 points de contrôle aux entrées des villages de Bani Na’im et de Beit Ummar, et de la route de Wadi Risha, à l’ouest du village d’Idhna.
  • Le mercredi 7 octobre 2020, l’OIF a établi 4 points de contrôle à l’entrée ouest d’Hébron, beit Awwa, des villages de Kharsa et du camp de réfugiés d’al-Arroub.

Naplouse:

  • Le jeudi 01 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’intersection de la colonie de Shavei Shomron (sur la route principale de Naplouse – Tulkarm), à l’ouest de Naplouse.
  • Le samedi 3 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du village de Deir Sharaf (reliant Tulkarm et Naplouse), à l’ouest de Naplouse. L’OIF a également fermé la route reliant les villages de Qusra et Jalud, au sud-est de Naplouse, avec des barrières de sable à l’aide d’un bulldozer.

Jénine:

  • Le vendredi 02 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du village de Ya’bad, au sud-ouest de Jénine.
  • Le dimanche 4 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’intersection du village d’Arraba, au sud-ouest de Jénine.
  • Le lundi 5 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du village de Ti’inik, au sud-ouest de Jénine.
  • Le mardi 06 octobre 2020, l’OIF a établi deux points de contrôle à l’entrée du village de Ti’inik, au sud-ouest de Jénine, et à l’entrée du village d’Arraba, au nord-est de Jénine.

Salfit:

  • Le vendredi 02 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée ouest du village de Kafr ad-Dik, à l’ouest de Salfit.
  • Le samedi 3 octobre 2020, l’OIF a établi deux points de contrôle aux entrées des villages de Deir Istiya et Hares, au nord de Salfit.
  • Le mardi 6 octobre 2020, l’OIF a établi trois points de contrôle à l’entrée est de Salfit, l’entrée ouest du village de Kafr ad-Dik, entrée est du village de Deir Ballut, à l’ouest de Salfit.

Qalqilya:

  • Le vendredi 02 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée est de Qalqilya.
  • Le samedi 3 octobre 2020, l’OIF a établi deux points de contrôle à l’entrée est de Qalqilya et à l’entrée du village d’Azzun, à l’est de Qalqilya.
  • Le lundi 5 octobre 2020, l’OIF a établi trois points de contrôle à l’entrée est des villages de Qalqilya, Azzun et Izbat al-Tabib, à l’est de Qalqilya.

Jericho:

  • Le jeudi 01 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Le vendredi 02 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée sud de Jéricho.
  • Le samedi 03 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée sud de Jéricho.
  • Le lundi 05 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du village d’Al-Auja, à l’ouest de Jéricho.
  • Le samedi 03 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée sud de Jéricho.
  • Le lundi 05 octobre 2020, l’OIF a établi un point de contrôle à l’entrée du village d’Al-Auja, à l’ouest de Jéricho.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 octobre 2020 par dans APARTHEID, COLONIALISME, DEMOCRATIE, DISCRIMINATION, GAZA, ISRAEL, Palestine.