NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Plus de 600 personnes devant la prison de Lannemezan pour la libération de Georges Abdallah !

Samedi 24 octobre devant les portes de la prison de Lannemezan c’est finalement plus de 600 personnes qui se sont rassemblées pour exiger la libération immédiate de Georges Abdallah, communiste arabe et combattant de la résistance palestinienne emprisonné en France depuis 1984. Pour la dixième année consécutive, cette manifestation a connu une participation historique malgré le couvre-feu et la pandémie qui ont limité les déplacements.

De  Philippe POUTOU « C’était la 10ième manifestation pour sa libération : de la gare à l’entrée de la prison où il est enfermé. Moment émouvant parce qu’il s’agit de faire du bruit pour qu’il entende (il paraît qu’il l’entend vraiment), en tout cas il est derrière les murs. 

Nous étions plusieurs centaines (600 ? Je suis mauvais en calcul) sous le soleil d’automne, pas loin des Pyrénées. Comme l’année dernière à peu près. 

Bonne ambiance. On retrouve les mêmes camarades et manifestant.es pour l’essentiel (c’est ma 4ieme), comme un rdv rituel. C’est très sympas, fraternel. 

Des jeunes, des moins jeunes, des militant.es des divers comités de soutien à Georges, des syndicalistes, des asso, politiques. Et du NPA, bien présents, visibles avec drapeaux-banderole-autocollants et en forme malgré tout : des camarades de Tarbes, de Toulouse, de Montpellier, d’Albi, de Pau, du Gers, de Paris, de Marseille, de Bordeaux (Npa BEL).

A l’arrivée, une lettre de Georges est lue (toujours des lettres combattives, défendant la perspective révolutionnaire), plusieurs prennent la parole à la suite pour exprimer solidarité et leurs combats.

J’ai eu plusieurs discussions fraternelles avec des jeunes antifa, cgtistes, un groupe gilets jaunes de Tarbes, militant.es PC et if course des camarades du Npa…

En espérant que cette énergie, tout ce travail militant aura gain de cause un jour prochain. Avec une pensée solidaire aussi pour les prisonniers politiques basques qui sont enfermés aussi à Lannemezan ».

Philippe POUTOU

De nombreuses délégations de Toulouse, Bordeaux, Pau, Auch, Tarbes, Paris, Lille, Lyon, Grenoble, Marseille, Martigues, Annecy, Montpellier et d’ailleurs avaient fait le déplacement. De nombreux comités de soutien à la Palestine et à Georges Abdallah étaient présents (Collectif Palestine Vaincra, Samidoun, Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah, Couserans-Palestine, UJFP, ISM-France, CAPJPO-EuroPalestine, des comités BDS, des sections de l’AFPS, Collectif 65 pour la libération de Georges Abdallah, Libérons Georges 33…), des organisations politiques de gauche et d’extrême gauche (UJDL/PCL, JC/PCF, FI, NPA, Lutte Ouvrière, UCL, Secours Rouge, Eunomia, PRCF, ANC, PCRF, PCOF, JR, PCM, DIP, Partizan, Libertat, Partido de los trabajadores, Rete dei Comunisti…) tout comme des syndicats (Union Syndicale Solidaires, des sections SUD et CGT…) et des organisations antiracistes et antifascistes (ATIK, FUIQP, AFA Pau, AFA Paris Banlieue, AFA Tolosa, AFA 79, DAR Harraga, Toulouse Anti CRA, Comité Vérité et Justice 31…).

L’immense diversité politique et organisationnelle des participants à la manifestation témoigne que le combat pour la libération de Georges Abdallah unis toutes les personnes éprises de justice. La marche était ouverte par une banderole unitaire des différents comités de soutien à la libération de Georges Abdallah.

 Le Collectif Palestine Vaincra, membre du réseau Samidoun, a organisé un cortège autour du mot d’ordre « Liberté pour Georges Abdallah ! Liberté pour la Palestine ! » qui a regroupé plusieurs dizaines de manifestant·e·s. Une représentante de Samidoun Espagne et de l’organisation de femmes palestiniennes Alkarama était présente à nos côtés. De nombreux drapeaux palestiniens, du collectif et de Samidoun étaient brandis tout comme deux calicots exigeant la libération de Georges Abdallah et celle d’Ahmad Sa’adat, secrétaire général du Front Populaire de Libération de la Palestine emprisonné par l’occupation israélienne. Nous avons scandé de nombreux slogans de solidarité avec la résistance palestinienne et ses combattants emprisonnés comme : Palestine vivra ! Palestine vaincra ! Libérez Georges Abdallah !, Vive la lutte du peuple palestinien ! et également en arabe : Palestine libre ! Sionistes dehors !  ou encore Que l’impérialisme tombe ! La Palestine libre !

La manifestation s’est terminée par un hommage aux militant·e·s de la campagne de soutien décédés récemment et un lâcher de ballons aux couleurs de la Palestine. Puis une déclaration de Georges Abdallah écrite pour l’occasion a été lue. Il a souligné que

« plus que jamais les masses palestiniennes, en dépit des trahisons de la bourgeoisie, assument leur rôle de véritable garant des intérêts du peuple. Face à l’occupation et à la barbarie de l’occupant, la première réponse légitime que l’on doit afficher avant tout autre chose est la solidarité, toute la solidarité, avec ceux et celles qui par leur sang font face à la soldatesque de l’occupation. Les conditions de détention dans les geôles sionistes ne cessent de s’empirer de jour en jour et comme vous le savez, camarades, pour y faire face la solidarité internationale s’avère une arme indispensable. Tout naturellement les masses populaires palestiniennes et leurs avant-gardes révolutionnaires peuvent toujours compter sur votre mobilisation et votre solidarité active ».

Ensuite, une déclaration commune (*) de nombreuses organisations et comités de soutien (dont le Collectif Palestine Vaincra et le réseau Samidoun) a été lue. Elle a rappelé que

« lutter pour Georges Abdallah et avec Georges Abdallah […] c’est lutter aux côtés de la résistance palestinienne, pour la réalisation de tous les droits du peuple palestinien, y compris le droit au retour de tous les « réfugiés », en soutien à l’Intifada, à la jeunesse palestinienne, aux héros résistants captifs des geôles sionistes ; c’est soutenir la révolution palestinienne et lutter contre la normalisation et toutes les formes de liquidation. C’est clairement se positionner contre toutes formes de tergiversations, de compromissions, de négociations et d’illusions sans fin qui ne visent qu’à liquider le mouvement de libération national palestinien pour le réduire à une simple question humanitaire. C’est soutenir la résistance par tous les moyens au profit des intérêts du peuple palestinien et des peuples de la région. »

La Campagne libanaise pour la libération de Georges Abdallah avait également transmis une déclaration qui a été lue devant la prison. Celle-ci a souligné l’hypocrisie des occidentaux en rappelant

« qu’aujourd’hui les milliers des prisonnier·e·s politiques dans les prisons sionistes, les milliers des réfugié·e·s au Liban, en Syrie et ailleurs sont les témoins de l’occupation et de l’expansion de cette entité. “N’en parlez pas, vous risquez des peines”.

Mais normalisez avec l’entité sioniste vous allez être nommé “libre”, vous voyez camarades ? Le régime en Arabie Saoudite et les émirats arabes unis font partie du monde libre des USA ! »

Parallèlement à l’initiative nationale devant la prison de Lannemezan des activités ont également eu lieu autour de la date du 24 octobre dans plusieurs villes et pays en particulier à Beyrouth, Ramallah, Gaza, Tunis, Francfort, Genève, Göteborg, Bruxelles, Valparaiso et Zürich. 

Le mois de mobilisation pour la libération de Georges Abdallah s’achève et il a été un véritable succès. Malgré le contexte sanitaire difficile, le Collectif Palestine Vaincra a mené une campagne d’information à Toulouse sur la situation de Georges Abdallah en diffusant 10000 flyers, 900 affiches et près de 5000 stickers tout en organisant avec d’autres collectifs une large participation des toulousain·e·s à la manifestation de Lannemezan. Cela nous invite à redoubler d’efforts, à poursuivre et intensifier la campagne pour sa libération pour qu’enfin Georges Abdallah retrouve son pays, le Liban.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 octobre 2020 par dans FRANCE, JUSTICE, PRISONNIER POLITIQUE.