NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Secteur aérien

27 octobre 2020


En cette journée du 19 octobre se sont réunis, en visioconference, des délégation de travailleurs du secteur aérien européen des organisations syndicales appartenant au Réseau international de solidarité et de luttes.

Pour le Portugal ont participé C. O. Travailleur de la manutention aeroportuaire de Groundforce (Lisbonne) et syndicaliste de SOS Handling, pour l’Espagne C. F travailleur à la manutention aeroportuaire de Iberia (Madrid), pour la France J. L. J. Technicien de maintenance aéronautique à Air France (Paris), syndicaliste à Sud Aérien, pour l’Italie M. F. Travailleur à la manutention aeroportuaire de Airport Handling (Milan) et D. C. Technicien de maintenance aéronautique à Alitalia (Rome) du syndicat CUB transport.

Dans la conversation ont été abordés la situation sanitaire et économique des différents pays, et aussi les situations spécifiques au transport aérien de chacun. En relation à la pandémie qui s’observe en Europe, où une deuxième et importante vague est en cours.

Avec de petites différences, en relation aux divers niveaux d’urgence dans les 4 pays. Les gouvernements réalisent les mêmes modalités restrictives, avec semi-confinement et couvre-feux territoriaux, la réduction des horaires des bars et restaurants, des restrictions pour les sports de contact… Mais en ne faisant rien pour la capacité des transports en commun qui continuent à circuler bondés entre les différentes cités. De même dans aucun des 4 pays ils ne pensent à fermer les activités des entreprises non essentielles. La situation est dramatique pour les salariés des 4 pays qui vont perdre leurs indemnités chômage en 2021 et pour les milliers de précaires qui ont déjà perdu leur travail. En Italie le frein aux licenciement prendra fin en janvier 2021.

Dans le secteur aérien la situation opérationnelle est toujours dramatique avec des vols à 30% de l’année dernière. Mais avec un pourcentage de passagers encore plus bas. Seule l’activité de fret aérien cargo fonctionne bien. Dans le même temps la situation est dramatique pour les conditions de vie des travailleurs précaires qui sont sans emploi. De même ceux qui sont au chômage partiel avec des indemnités réduites au minimum. Les activités externalisées sont aussi celles où les travailleurs souffrent le plus, souvent sans accès à un revenu.

En France a eu lieu le 15 octobre une importante manifestation sur l’aéroport de Roissy Paris-CDG avec les travailleurs de ADP (aéroport de Paris) principalement. Le 2 novembre est prévue une manifestation contre la sous traitance de l’activité court courrier Air France. Les deux soutenues par Sud Aérien. En même temps il y a des tensions entre AF et KLM. Dans cette situation, l’activité d’Air France/KLM est tournée vers le fret en long courrier.

Au Portugal viennent d’avoir lieu les élections des représentants du personnel sur les aéroports de Lisbonne Porto, Madère et Faro. Dans lesquels les camarades de SOS Handling ont maintenu et amélioré leurs positions nationale (30%). Représentants de l’unique alternative de syndicalisme combatif. Les vols de la TAP Air Portugal étant au minimum, les travailleurs de Groundforce en font les frais, leurs activités étant principalement liées à cette compagnie nationale.

Dans l’état espagnol la situation d’Iberia reste préoccupante face à l’arrivée du brexit. Faisant partie du groupe IAG dans lequel British Airways est majoritaire et qui pourrait perdre des droits de vol dans l’union européenne. En même temps est très préoccupante la situation d’ Air Europa, deuxième compagnie aérienne espagnole, avec beaucoup de travailleurs. Sans trêve se poursuit aussi la lutte des camarades de la Cgt espagnole contre la précarité et pour prendre soin de la santé des travailleurs.

Enfin en Italie, à été établie sur le papier la nouvelle Alitalia (Italian Transporte Aereo) qui ouvre la voie vers la privatisation avec l’annonce de 3500 licenciements. Autre situation critique est celle des travailleurs de la manutention aéroportuaire à Milan Linate où des centaines de camarades ont leur poste de travail en danger suite à une réorganisation d’Alitalia. Les travailleurs du secteur aérien et aéroportuaire italien ont fait grève le 23 octobre à l’occasion de la grève générale nationale lancée par CUB (Comités Unitaires de Base).

À la fin de la réunion il a été proposé d’organiser une campagne de pétition internationale (européenne) contre les licenciements, contre la précarité et la flexibilité horaire, pour les revenus garantis à 100% pour tous les travailleurs du secteur aérien, et aussi contre la Norme Européenne qui régule la libéralisation du secteur aéroportuaire, en particulier la manutention.

CGT Iberia (État espagnol)
CUB Transporti/Aircrew Committee (Italie)
SOS Handling (Portugal)
SUD Aérien (France)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s