NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

La fermeture du cabinet de santé de la SNCF, à Fleury-les-Aubrais est une conséquence de la casse du statut des Cheminots !

L’annonce a été communiquée auprès des syndicats de la SNCF : la maison de santé des cheminots va fermer ses portes aux Aubrais en fin de semaine. 

800 cheminotEs concernéEs par cette fermeture !

C’est une fermeture qui aurait pu passer inaperçue auprès des cheminots de la métropole : le cabinet médical de la SNCF, situé près de la gare des Aubrais, tirera définitivement son rideau le 1er novembre.

En d’autres termes, à partir de lundi 2 novembre, il n’y aura plus de rendez-vous médicaux possibles dans ce bâtiment qui appartient à la SNCF. « Huit cent cheminots étaient concernés par cette maison de santé, qui offrait la présence d’un médecin traitant, de la médecine du travail et d’un infirmier« , explique Sébastien Nugou, secrétaire regional de la CGT de la SNCF. « Il faudra aller dorénavant sur Tours ou Vierzon en ce qui concerne la médecine du travail. Pour le reste, il faudra s’organiser sur les deux heures hebdomadaires que le médecin traitant nous accordera sur un autre cabinet médical orléanais ». 

Une fermeture mal venue en pleine pandémie !

L’annonce de la fermeture n’a pas été communiquée aux salariés de la SNCF (sauf aux syndicats). Elle ne nous a pas non plus été confirmée par les services régionaux de la SNCF. 

Les cabinets médicaux SNCF s’inscrivent dans une part du statut des cheminots qui était, parmi les entreprises nationales, à la pointe concernant la médecine préventive du travail. Cette gratuité de soins, par des médecins rémunéréEs par l’entreprise au prorata de leur présence et des visites chez les agentEs, est aujourd’hui sacrifiée sur l’hôtel de la rentabilité de la SNCF…Aux dépens des salariéEs !

Selon les syndicats, le cabinet médical fermerait ses portes pour des raisons foncières, « pour reloger des équipes », estime Sébastien Nugou. 
Le minutage serait plutôt mal choisi. En effet, un atelier est sur le point de se construire aux Aubrais, augmentant ainsi sensiblement le nombre de cheminots sur le secteur. 

Une pétition adressée à Carole Canette, maire de Fleury : Sans suite ?

La municipalité de Fleury-les-Aubrais a été interpellée il y a quelques jours par la CGT via une pétition en ligne pour sauver le cabinet de santé. Toutefois, elle n’aurait « pas son mot à dire« , dit Marion Gazeaux, porte-parole de la CGT des cheminots des Aubrais, s’agissant d’un bâtiment SNCF. Elle n’a en tout cas pas donné suite aux sollicitations des cheminots…. Etrange car il y a plusieurs éluEs Cheminots, et non des moindres, puisqu’un adjoint siège au Conseil d’Administration de la SNCF ! Etonnant qu’une municipalité ne s’émeuve pas de la santé des salarièEs de sa commune .

Une pétition, même massivement signée, ne suffira pas à faire reculer la SNCF si la mobilisation des salariéEs n’y est pas !

NPA Loiret 29-10-2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s