NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Rassemblement mardi 24-11 à 14h devant le rectorat d’Orléans, contre le projet de loi de programmation de la recherche à l’université (LPR)

Le projet de loi de programmation de la recherche (LPR) est confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Une journée de mobilisation nationale a lieu ce mardi 24 novembre. Un rassemblement est prévu à Orléans.

« Un déficit croissant d’investissement », des « carrières scientifiques qui séduisent moins » : voici, en partie, le constat qui motive le projet de loi de programmation de la recherche (LPR) pour les années 2021 à 2030. Vendredi 20 novembre, le Parlement l’a définitivement adopté. Mais si ce constat semble partagé par tous, les moyens d’action, eux, divisent. En effet, plusieurs points fâchent les chercheurs, mobilisés depuis plusieurs semaines.

Avec cette loi, le gouvernement promet, notamment, de réinjecter »25 milliards d’euros » dans la recherche publique, étalés par marches progressives sur les dix prochaines années. Mais de nombreuses critiques jugent l’enveloppe globale, présentée comme « historique », trop faible au démarrage, et sans garanties au cours des prochains quinquennats.

Ce mécontentement du monde universitaire est à l’origine d’une journée de mobilisation nationale ce mardi 24 novembre. Elle sera relayée à 14 heures, à Orléans, devant le rectorat. SNASUB-FSU, SNESUP-FSU, SUD Education et l’UNEF 45 sont notamment à l’initiative de ce rassemblement et appellent les autres organisations syndicales à participer à la mobilisation intersyndicale.

« Nous, personnels et étudiants de la communauté universitaire d’Orléans, nous appelons à participer à la mobilisation nationale contre la loi LPR », lancent-ils dans un communiqué. Les syndicats estiment que « les atteintes aux missions de l’université publique, au statut de l’enseignant-chercheur, aux modalités d’exercice des fonctions de l’enseignant-chercheur, aux libertés académiques et aux libertés publiques (liberté d’expression, liberté d’association et libertés syndicales) dans l’enceinte de l’université sont inacceptables. »

Ils réclament en particulier : 

  • « un moratoire sur le texte législatif afin d’associer, dans le cadre d’un débat public contradictoire, l’ensemble des enseignants-chercheurs des universités. Une étude d’impact menée en toute indépendance aurait clairement fait apparaître les limites du texte proposé » ; 
  • Des mesures d’urgence en termes de postes et de moyens financiers pour lutter contre toutes les formes de précarité dans l’ESR, ainsi qu’une revalorisation immédiate des bourses des étudiants. Tous les fonds d’urgence disponibles doivent être mobilisés, y compris ceux de l’Université d’Orléans. 

Ce mardi 24 novembre, à 14 heures, devant le rectorat, au 21 rue Saint-Etienne, à Orléans, rassemblement respectant les mesures sanitaires. Se munir d’une pièce d’identité et d’une attestation de déplacement dérogatoire avec les informations sur les manifestations, en pièces jointes.

Réunion numérique nationale contre la LPR et la précarité

Lundi 23 novembre 2020 – 18h00

Réunion numérique nationale
Une rencontre numérique est organisée le lundi 23 novembre de 18h à 21h, afin d’échanger sur nos différentes initiatives et d’organiser la suite de notre mobilisation.

TOUTES LES INFORMATIONS ET LES LIENS IMPORTANTS CI-DESSOUS

Mardi 17 novembre 2020, nous étions plus de 1200 réuni·es sur la place de la Sorbonne, à Paris, alors que l’Assemblée votait le texte de la LPR, finalisé en Commission mixte paritaire (CMP) le lundi 9 novembre. Dans le même temps, des assemblées générales et des rassemblements étaient organisés dans de nombreuses villes universitaires.

Dans les prochains jours, des assemblées générales vont être organisées dans de nombreux labos, départements, UFR, universités, etc. Dans le même temps, des actions se poursuivent, comme celle des « écrans noirs » et la suspension du travail des sections du Conseil national des universités (CNU).

Une rencontre numérique est organisée le lundi 23 novembre de 18h à 21h, afin d’échanger sur nos différentes initiatives et d’organiser la suite de notre mobilisation.
Cette réunion est bien sûr ouverte à tou·tes, et tout particulièrement aux membres des comités de mobilisation et collectifs engagés dans la mobilisation. Dans la mesure du possible, nous vous invitons à vous réunir localement (et numériquement) en amont pour pouvoir échanger et faire remonter des revendications et propositions d’action.

Cette réunion pourra être l’occasion de faire émerger une structure nationale de mobilisation renouvelée, chargée de relayer les luttes locales et de favoriser la coordination des initiatives. Pour préparer au mieux la rencontre, nous vous demandons de bien vouloir compléter ce formulaire https://framaforms.org/rencontre-nationale-contre-la-lpr-et-la-precarite-lundi-23-novembre-de-18h-a-21h-1605704966

Pour avoir le lien zoom actualisé, voir ici https://universiteouverte.org/2020/11/18/contre-la-lpr-et-la-precarite-on-est-toujours-la/

Plus d’informations sur la LPR : https://universiteouverte.org/2020/11/14/tou%c2%b7tes-a-la-sorbonne/

Pour un service public d’enseignement et de recherche ouvert et émancipateur, notre lutte continue !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 novembre 2020 par dans AUSTERITE, EDUCATION NATIONALE, ETUDIANTS, FACS, FRANCE, GOUVERNEMENT.
%d blogueurs aiment cette page :