NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

BORDEAUX : POURSUIVIS POUR FAITS DE GRÈVE… 10 MOIS APRÈS LES MOBILISATIONS CONTRE LES E3C ! COMMUNIQUÉ DES PROFS MOBILISÉS DU LYCÉE MAURIAC DU 23/11

Changement de direction, enseignants convoqués au rectorat… à Bordeaux, le lycée François Mauriac est en grève ce lundi

Les enseignants du lycée François Mauriac sont en grève ce lundi 23 novembre. Ils dénoncent l’attitude du rectorat, qui annonce des sanctions contre les professeurs s’étant opposés à la réforme du bac.

Après Melle, la vague de répression continue à s’abattre dans l’éducation, cette fois-ci à Bordeaux et… 10 mois après les mobilisations contre les E3C du Bac Blanquer ! Des collègues du lycée Mauriac de Bordeaux étaient présents à nos côtés dès le mois de mars à Poitiers et étaient là en force le 12 octobre pour notre semaine de CAPA disciplinaires. C’est donc tout naturellement que le comité de soutien aux 4 de Melle relaiera toutes les initiatives pour obtenir l’abandon des procédures disciplinaires pour nos collègues de Bordeaux.

Le Comité de soutien aux 3 de Bordeaux appelle à 

– adopter des motions de soutien. Un modèle adaptable à cette adresse :

https://frama.link/motion-type-mauriac-bordeaux

– participer à la caisse de solidarité :

https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/soutien-aux-3-de-bordeaux

« Communiqué des enseignants mobilisés du lycée François Mauriac du lundi 23 novembre 2020

Les 20 et 21 janvier 2020, de très nombreux collègues étaient en grève au lycée dans le contexte houleux du passage des E3C. Nous avons découvert que cette forte mobilisation avait été anticipée par les services du rectorat puisque des personnels vacataires étaient convoqués pour se substituer aux personnels grévistes, ainsi que l’équipe mobile de sécurité du rectorat, des IPR et même des forces policières devant et à l’intérieur du lycée.

Malgré le mouvement de grève, les enseignants grévistes, conformément à leur sens du devoir et des responsabilités, sont restés dans l’établissement pour suivre les élèves et empêcher, dans une cohue compacte, d’éventuels incidents.

Or, vendredi 20 novembre, près de dix mois après ces faits, nous apprenons avec stupeur et sidération que trois de nos collègues font l’objet de mesures disciplinaires arbitraires et que dans le même temps notre direction est limogée. Pourtant, depuis la rentrée de septembre, nous avions réussi à surmonter tous ensemble les difficultés de cette rentrée hors normes, en pleine crise sanitaire, doublée, depuis le drame traumatisant de l’assassinat de Samuel Paty, d’une crise sécuritaire. Depuis, tous les discours célèbrent la confiance de la nation en ses enseignants et leur engagement, la liberté d’expression, et l’indispensable retour à plus de sérénité dans les établissements scolaires, qui doivent rester des sanctuaires.

Mais c’est tout le contraire que nous vivons depuis ce vendredi 20 novembre 2020, jour où en fin d’après-midi, nous avons reçu des courriers aussi lapidaires que brutaux de Madame la Rectrice, annonçant conjointement le changement de direction et les mesures disciplinaires engagées contre nos collègues mobilisés.

C’est une véritable onde de choc, alors que nous avions réussi à élaborer et mettre en place collectivement dans les meilleurs délais un nouveau protocole sanitaire permettant une continuité pédagogique pour tous les élèves, et que le climat de l’établissement était justement particulièrement serein. Nous apprenons par ailleurs que des IPR seront désormais présents dans toutes les instances du lycée, ce que la rectrice a désigné dans son courrier comme constituant un « accompagnement pédagogique et éducatif (…) renforcé ».

Nous sommes donc indignés par les méthodes employées, l’absence de dialogue et la précipitation contre-productive qui nous impose un calendrier délétère alors que les faits se sont déroulés il y a dix mois.

Comment le limogeage d’une direction et les mesures disciplinaires engagées arbitrairement contre trois de nos collègues pourraient-ils fédérer la communauté éducative du lycée François Mauriac et contribuer à la réussite de nos élèves dans un climat serein ?

Comment ces mesures d’une brutalité inédite pourraient-elles participer d’une dynamique de renouveau dans un climat de confiance renforcé ?

Nous sommes abasourdis du traitement infligé à notre lycée, manifestement mis sous tutelle, et à nos collègues dont nous refusons qu’ils servent de boucs émissaires. Nous leur témoignons tout notre soutien et demandons l’arrêt des poursuites à leur encontre.

Les enseignants mobilisés du lycée François Mauriac »

#Soutienaux3debordeaux #SoisProfEtTaisToi 

Un commentaire sur “BORDEAUX : POURSUIVIS POUR FAITS DE GRÈVE… 10 MOIS APRÈS LES MOBILISATIONS CONTRE LES E3C ! COMMUNIQUÉ DES PROFS MOBILISÉS DU LYCÉE MAURIAC DU 23/11

  1. mitigeur inox
    8 mars 2021

    Merci pour cet article excellent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 novembre 2020 par dans EDUCATION NATIONALE, ENSEIGNANTS/ES, ETAT POLICIER, FRANCE, REPRESSION.