NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Serge Grouard, nouveau président LR du Loiret, échappe à la « guillotine » !

Affaire des masques : une irrégularité sanctionnée de 25.000 euros pour Serge Grouard par la commission des comptes de campagne La commission de contrôle a estimé que la distribution des masques aurait dû figurer sur les frais de campagne du maire d’Orléans. La sanction ? Une amputation de 25.000 euros du remboursement des frais par l’Etat. MAIS PAS D’INVALIDITE DU SCRUTIN ET DONC DE REELECTION ! Le Boulet est passé très près d’autres seraient tombés pour moins que ça !

La Commission ménage Serge Grouard le nouveau Président LR du LOIRET !

La menace d’une inégibilité de Serge Grouard, le maire LR d’Orléans, planait puisque la commission nationale des comptes de campagne et financements politiques lui avait demandé de se justifier sur l’affaire des masques distribués dans l’entre deux-tours des dernières élections municipales. Un peu à l’image de ce que faisait un Dassault sur Melun ?

Le maire d’Orléans est, en partie, fixé sur son avenir qui se trouve conforté par sa nomination, d’en haut, (ceux d’en bas, les militantEs ou adhérentEs, n’ont pas eu leur mot à dire !) comme secrétaire général des LR du Loiret !

De sources proches du dossier, l’instance nationale a reconnu que cette distribution s’était inscrite dans la campagne électorale ; les frais auraient donc dû figurer dans les comptes de campagne. Ce n’est pas le cas. Et surtout, elle mentionne que les 80.000 masques ont été mis à disposition par l’association départementale des maires du Loiret.

Le montant est estimé à 41.000 euros, une somme provenant notamment de dons d’entreprises. Cela constitue une irrégularité constatée par la commission de contrôle, qui ne rejette pas pour autant les comptes du candidat Serge Grouard.

La réaction de Serge Grouard

Toutefois, cela aura des conséquences sur le remboursement des frais de campagne du maire d’Orléans. S’il pouvait l’imaginer à hauteur de 50.954 euros, cette somme sera amputée de 25.000 euros pour l’irrégularité constatée. Le remboursement de l’Etat s’établira donc à 25.954 euros. « Par sa décision, la commission de contrôle des comptes de campagne a validé notre compte de campagne et l’a réformé de telle sorte que le remboursement ne sera pas de 50.000 euros mais de 25.000 euros. J’en prends acte », a réagi le maire.

Toutefois, le dossier n’est pas complétement refermé puisque le volet judiciaire n’est pas bouclé. L’irrégularité reconnue par la commission aura-t-elle une incidence ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 décembre 2020 par dans AFFAIRES, BUDGET, ETAT POLICIER, FRANCE, MAIRE, MUNICIPALES-MUNICIPALITES, ORLEANS AGGLOMERATION.
%d blogueurs aiment cette page :