NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Tours : 120 policiers tournent le dos à la justice et défendent leur collègue !

Ce vendredi 18 décembre 2020, quelque 120 policiers se sont réunis devant le palais de justice, pour lui tourner le dos et déplorer, comme hier soir, la condamnation de leur collègue. 

Le deux-tons est enclenché. Et les policiers se mettent en place. Ils sont en tenue ou pas, venus de tous les secteurs de l’agglomération à l’appel du syndicat majoritaire Unité SGP-Police Force ouvrière, rejoint ce vendredi midi par les adhérents de l‘Unsa, Alliance et Alternative CFDT. 

Tous tournent le dos à la justice. Une manière de réagir à la condamnation de leur collègue. Jugé le 10 décembre pour violence sans incapacité totale de travail  par une personne dépositaire de l’autorité publique, ce dernier a été condamné ce lundi 14 décembre à une peine de 6 mois avec sursis simple et une interdiction d’exercice professionnel pendant 18 mois. Le gardien de la paix quadragénaire a interjeté appel de la décision.

Les faits remontent au mois de juillet. Là où le fonctionnaire évoque une « stimulation faciale » donnée à un jeune homme qui fait un malaise alors qu’il intervient avec deux collègues sur les bords de Loire, à Tours, la justice a estimé que ce coup porté, soudain, précédé d’aucun avertissement ni d’aucun geste de premier secours, ne pouvait correspondre à une manœuvre de réanimation. 

Un second procès aura donc lieu. 

En attendant, les syndicats policiers dénoncent « la condamnation de trop » dans un contexte de défiance. 

« Ce qui nous choque, c’est cet espèce de zèle particulier à se concentrer sur les éventuelles fautes des policiers plutôt que sur les peines prononcées à l’égard de certains auteurs », expliquait hier soir Gabriel Coste, de Unité SGP-Police Force ouvrière. Une quarantaine de « nuiteux » avait rejoint le parvis du palais de justice. 

Son collègue Thierry Pouilloux, ce midi, renchérit  : « On ne sait plus comment intervenir ». Le pouvoir ne semble pas leur avoir appris ?

Pour le syndicat Alliance, le « ras-le-bol général est là, exprimé aujourd’hui ». Pierrick Briault explique que les fonctionnaires ont besoin d’être « soutenus, épaulés« . Même lorsqu’ils y vont « un peu fort » ?

Les récents propos d’Emmanuel Macron au média Brut sur les « violences policières » ne passent pas. « Il y a un sentiment de colère », insiste Julien Bertault, pour Alternative CFDT. Auquel se greffe le problème, local et récurrent, des effectifs…Toujours plus de flics et plus libres de « faire leur métier » !

 » En démocratie, la justice se rend dans les prétoires, pas dans les rues ! » Pour le président du tribunal judiciaire de Tours, les rassemblements d’hier soir et de ce midi, posent question. 

Christophe Régnard, via un communiqué, rappelle  : « Dès le 17 septembre 2020, date de la présentation du policier au tribunal, une présence importante de policiers devant le palais de justice avait pu être constatée. De nombreux policiers se sont à nouveau rassemblés aux abords du tribunal et dans la salle d’audience lors du procès le 10 décembre et lors du prononcé de la décision le 14 décembre. Cette situation n’a pu être perçue que comme une forme de pression sur les magistrats en charge du dossier « . 

Et le président Régnard de poursuivre : « […] si le droit de manifestation est constitutionnellement garanti, il convient de rappeler que le procès du policier en cause s’est déroulé au cours d’une audience publique au cours de laquelle des témoins ont été entendus et la défense a pu s’exprimer. « 

Il indique qu’une décision « particulièrement motivée « , a été rendue. 

Et de conclure : « Le respect des procédures destinées à protéger les citoyens s’impose à tous, et sans doute plus qu’à tout autres, aux forces de sécurité intérieure ». 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 décembre 2020 par dans ETAT POLICIER, FRANCE, JUSTICE, MANIFESTATIONS, MANIPULATION, POLICE, TOURS.