NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Rapport hebdomadaire sur les violations des droits de l’homme en Israël dans le territoire palestinien occupé 14 – 20 janvier 2021

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé

14 au 20 janvier 2021

  • Un Palestinien meurt dans une prison israélienne
  • Recours excessif à la force de l’OIF en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupée : 18 Palestiniens blessés, dont un enfant et une femme
  • Frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza: 1 civil blessé; une maison et des terres agricoles endommagées
  • Deux fusillades de l’OIF signalées sur des Palestiniens et des terres agricoles, et une fois sur des bateaux de pêche à l’est et à l’ouest de la bande de Gaza
  • Dans 58 incursions de l’OIF en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée : 72 civils arrêtés, dont 6 enfants et 3 femmes
  • 11 chariots de rue endommagés à Jénine, des avis de démolition ont servi à une mosquée et une école à Hébron
  • Jérusalem-Est occupée : une maison auto-démolie
  • Attentats de colons en Cisjordanie: un enfant blessé, deux véhicules incendiés et 100 semis d’oliviers déracinés
  • L’OIF a établi 77 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 4 civils palestiniens aux points de contrôle dits

Résumé

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des agressions, des exactions et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin. Cette semaine, Maher Theeb Ibrahim Sa’sa’ (44 ans), emprisonné par Israël et condamné à perpétuité, est mort à la prison de Rimonim. Sa’sa’, père de 6 enfants de Qalqilya, était malade et avait une maladie pulmonaire, il a été emprisonné en 2006 et condamné à 25 ans. Il a passé 15 ans en prison. La mort de Sa met en lumière la détérioration générale des conditions de vie de milliers de Palestiniens dans les prisons israéliennes et l’ampleur des mesures punitives prises à l’encontre de ces prisonniers, en particulier en retardant les soins médicaux, la négligence médicale et le mépris de leurs besoins médicaux, en particulier pour les prisonniers atteints de maladies dangereuses et chroniques. Il s’agit d’une violation flagrante de la responsabilité de l’occupation de fournir des conditions d’emprisonnement et des soins médicaux sans être humains aux prisonniers, selon les articles 85 et 125 de la Quatrième Convention de Genève.

En outre, cette semaine a été témoin d’une escalade continue des attaques des colons, principalement des jets de pierres sur des maisons civiles et des véhicules en Cisjordanie. En outre, les démolitions de maisons et de propriétés palestiniennes par l’OIF se sont poursuivies en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée.

Cette semaine, le PCHR a documenté 157 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons de l’OPt.

Tir de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

L’OIF a blessé 18 Palestiniens, dont un enfant et une femme, dans un usage excessif de la force contre des civils en Cisjordanie : 11, dont un enfant, ont été blessés dans des attaques de l’OIF contre deux manifestations pacifiques à Kafr Qaddum – Qalqilya; 2 personnes ont été blessées dans l’attaque de l’OIF lors d’une manifestation à Al-Mughayyir, à Ramallah; une femme a été blessée lors d’une attaque contre une manifestation à Hébron; et 3 Palestiniens ont été blessés près du mur d’annexion à Qalqilya; un autre Palestinien a été blessé lors d’une incursion de l’OIF à Teqoa, bethléem.

Dans la bande de Gaza, un Palestinien a été blessé et une maison a été endommagée par des frappes aériennes de l’OIF sur le camp de réfugiés de Maghazi, dans le centre de Gaza; en outre, des terres agricoles ont été endommagées par des frappes aériennes similaires sur l’est de Rafah et Khan Younis.

Toujours à Gaza, deux tirs de l’OIF ont été signalés sur des terres agricoles à l’est de Khan Younis, et une fois sur des bateaux de pêche au large de la côte nord de Gaza.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 58 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, attisation de la peur parmi les civils, et l’attaque de beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 72 Palestiniens ont été arrêtés, dont 6 enfants et 3 femmes.

Dans la bande de Gaza, l’OIF a effectué une incursion limitée dans l’est de Khan Younis.

Démolitions:

 Pchr a documenté 5 incidents :

  • Jérusalem-Est occupée : maison auto-démolie Beit Hanina
  • Jénine: 11 charrettes de rue agressées près du mur d’annexion à Anin
  • Hébron: avis de démolition servi à une école et une mosquée à Kherbet Um Qassa
  • Naplouse: 9 avis de démolition et de cessez-le-feu signifiés à Douma

Attaques de colons : Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont signalé et documenté 5 incidents de violence chez les colons :

  • Ramallah: deux véhicules incendiés à Turmus Ayya
  • Hébron : attaques de colons contre des bergers, 100 semis d’oliviers déracinés dans l’est de Yatta; pierres lancées sur des véhicules circulant sur le chemin Bypass (60).
  • Naplouse: un enfant blessé dans une attaque contre des maisons à Madama.

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

Dans le même temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes principales étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la Deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont limités, et ils sont passibles d’arrestations.

I. Tir et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

  • Vers 13h15 le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Aqabat Jaber, au sud-ouest de Jéricho, dans le centre de la Cisjordanie. Un groupe de jeunes Palestiniens s’est rassemblé près de l’entrée principale du camp et y a lancé des pierres sur l’OIF stationnée. L’OIF a immédiatement et sans discernement tiré des grenades lacrymogènes et des bombes sonores sur les lanceurs de pierres et les a poursuivis dans les rues du camp. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. L’OIF a également arrêté Abed al-Rahman Khaled Saleh (20 ans) et s’est retirée plus tard.
  • Vers 16h00, une force militaire israélienne accompagnée de dizaines de soldats israéliens s’est déplacée dans le village de Tuqu, à l’est de Bethléem. L’OIF a fermé les entrées du village et établi des postes de contrôle militaires dans plusieurs zones. Ils ont ensuite fouillé des civils palestiniens, vérifié leurs iD et entravé leur mouvement. Au cours de laquelle un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres et des bouteilles vides sur l’OIF, qui a riposté avec de lourdes balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes. En conséquence, un homme de 22 ans a reçu une balle en caoutchouc dans le pied et a reçu des soins à l’hôpital.
  • Le vendredi 15 janvier 2021, vers 11 heures, les habitants du village d’Al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah, dans le centre de la Cisjordanie, ont organisé une manifestation pacifique contre les terres menacées de confiscation dans la région de Ras al-Teen, près de l’entrée est du village. Pendant ce temps, l’OIF est arrivée sur les lieux et a tiré des balles en caoutchouc, des grenades lacrymogènes et des bombes sonores sur les manifestants. De violents affrontements ont éclaté entre les manifestants et l’OIF. En conséquence, un homme de 21 ans a été abattu d’une balle en caoutchouc dans la jambe, et un homme de 19 ans a subi une blessure aux éclats d’obus lacrymogènes à la main et a reçu un traitement sur place.
  • Vers 12h30, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens. L’OIF a pourchassé de jeunes Palestiniens rassemblés dans la région, les a affrontés et a tiré des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, 5 manifestants ont été abattus avec des balles en caoutchouc et à bout d’éponge; l’un d’eux a été blessé à l’abdomen tandis que le reste dans les membres inférieurs.
  • Après la prière du vendredi, des dizaines de jeunes Palestiniens ainsi que des militants internationaux et israéliens de la paix ont organisé une manifestation pacifique à l’entrée du village d’al-Tawana, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron, pour protester contre la démolition de maisons et la confiscation des terres et en solidarité avec Haroun Abu ‘Arram (23 ans), abattu et blessé au cou par l’OIF sans aucune justification. Les manifestants ont hissé des drapeaux palestiniens, scandé des slogans et fermé la route de contournement (60), faisant obstacle au mouvement des colons. Entre-temps, un grand nombre d’OIF sont arrivés sur les lieux, ont sévèrement poussé les manifestants à les disperser et ont tiré des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, Siham ‘Atiyia Abu ‘Arram (45 ans) a subi une bombe sonore des blessures par éclats d’obus dans son pied droit et a reçu un traitement sur place. En outre, de nombreux manifestants ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. L’OIF a également arrêté Suliman ‘Eid Yamen Hathaleen (68 ans) et l’a emmené dans un camp militaire dans la colonie de « Mitzpe Yair ». Hathaleen a été libéré plus tard.
  • Vers 7h50 le samedi 16 janvier 2021, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur des terres agricoles, à l’est du village d’Al-Fukhari; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 14h30 le samedi 16 janvier 2021, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens. L’OIF a pourchassé de jeunes Palestiniens rassemblés dans la région, les a affrontés et a tiré des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, 6 civils, dont un enfant, ont été abattus avec des balles en caoutchouc et à l’éponge.
  • Vers 20h00, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 07h00 le dimanche 17 janvier 2021, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, Khuzaʽa a ouvert le feu sur des terres agricoles, à l’est d’un village; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 06h00 le lundi 18 janvier 2021, un drone israélien a tiré un missile sur une terre agricole du quartier d’Abou Haddaf, dans la région d’al-Qarara, au nord-est de Khan Yunis. Quelques minutes plus tard, un avion de combat israélien a tiré un missile sur la même zone, provoquant un grand trou sur la terre ferme et endommageant plusieurs arbres.
  • À peu près au même moment, des avions de combat israéliens ont tiré trois missiles sur une terre agricole près de la mosquée al-Rayan, dans le village d’al-Shoka, à l’est de Rafah, causant des dégâts matériels à 6 dunums de terres plantées de légumes. Cinq dunums appartiennent à Mohammed Mousa Abu Mu’amer et un dunum appartient à Mohammed Marzouq Abu Mu’amer. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 10h30 le mardi 19 janvier 2021, l’OIF stationnée à la porte d’Eyal, située près du mur d’annexion, au nord de Qalqilya, a ouvert le feu sur des travailleurs palestiniens qui tentaient d’entrer en Israël pour travailler. En conséquence, 3 travailleurs ont été abattus de balles réelles dans les membres inférieurs.
  • Vers 22h50, des chars israéliens stationnés le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est du centre de la bande de Gaza, ont tiré un obus d’artillerie sur un poste de contrôle frontalier appartenant à des groupes armés palestiniens, à l’est du camp de Maghazi. Dans le même temps, un obus d’artillerie est tombé au-dessus de la maison de Rafat Muhareb Mahmoud ‘Abed al-Jawad (60), qui se trouve à 1500 mètres de la clôture frontalière du bloc « B » dans le camp de Maghazi. Par conséquent, la maison de deux étages a subi des dommages partiels. En outre, mohammed (19 ans), le fils de Rafat, a été blessé à la jambe gauche après que le rouble ait été dispersé.
  • Vers 16h00 le mercredi 20 janvier 2021, le prisonnier Maher Daib Ibrahim Sa’sa’ (44 ans), condamné à la prison à vie, est mort à la prison israélienne de Rimonim trois jours après avoir reçu le vaccin contre le coronavirus. Il convient de noter que Sa’sa’ était père de 6 enfants vivant à Qalqilya. Sa’sa’ est arrêté depuis 2006 et condamné à la prison à vie pour 25 ans. Il a purgé 15 ans dans les prisons israéliennes. Sa’sa’ a souffert de lésions pulmonaires. Jamal Abdullah Shaker Jebara (43 ans), le cousin de Maher, a déclaré au travailleur sur le terrain du PCHR que : « Le bureau de liaison les a informés que Maher était mort 3 jours après avoir reçu le vaccin contre le coronavirus, et que sa cause de décès était encore inconnue. Jamal a ajouté que le bureau de liaison les a informés que le cadavre du Maher sera transféré à l’Institut médico-légal d’Abou Kabir. La Commission des affaires des détenus et le Club des prisonniers de la Société palestinienne ont déclaré dans une déclaration conjointe qu’il n’y avait pas de détails clairs sur la mort de Maher, et qu’ils suivraient l’affaire pour identifier la cause du décès. La déclaration indiquait que Sa’sa’ avait reçu un vaccin contre le coronavirus, notant qu’il avait des problèmes de santé. La mort de Sa’sa’ met en lumière la détérioration des conditions de détention de milliers de détenus palestiniens dans les prisons israéliennes et montre les mesures punitives prises à leur encontre, en particulier en retardant leur traitement, la négligence médicale et le manque de traitement pour des centaines de patients qui souffrent de maladies chroniques et graves. Il s’agit d’une grave violation des obligations d’Israël de fournir des conditions de détention humanitaire et des soins médicaux aux détenus palestiniens en vertu de la Quatrième Convention de Genève, en particulier les articles 85, 125.

II. Incursions et arrestations :

Jeudi 14 janvier 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Abou Dis, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Lo’ay Fayez Arabiya (26 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le village de Beit Ta’mir, au sud-est de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Lo’ay Jamil Soman (25 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée dans le village de Kafr Malik, au nord-est de Ramallah, au nord de la Cisjordanie. Des dizaines de soldats se sont déployés dans tous les quartiers du village. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons, et encerclé la maison de Zaher Hamayel (57), après avoir brisé la porte principale de la maison, sans la fouiller. Plus tard, l’OIF a arrêté (6) des civils : Ahmed Fayez Ba’irat (26 ans), Mohye Faris Hamayel (23 ans), Eman Faraj Ba’irat (27 ans), Ja’far Mohammed Safa et Maher Hamayel. Dans la matinée, l’OIF a libéré les trois dernières personnes arrêtées et remis à la famille de Mohammed Hamayel une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la prison d’Ofer.
  • Vers 16h40, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah,en Cisjordanie. Ils se sont déployés dans les quartiers et les rues, ont établi des postes de contrôle aux entrées du village et ont tiré des bombes sonores alors qu’ils patrouillaient dans les quartiers. L’OIF a perquisitionné et fouillé des dizaines de maisons, arrêté (16) civils, dont deux enfants, et les a emmenés à l’endroit où les véhicules militaires stationnés à l’entrée est du village. L’OIF les a interrogés pendant quatre heures consécutives, avant de libérer 6 civils; Ayman Abu Alia et son fils Bassam, Mo’ath Rasmi Abu Alia et son frère Ayoub, Na’san Feras Na’san et Shadi Belal Na’san. Toutefois, 10 civils, dont deux enfants, ont été maintenus en détention. Le PCHR conserve les noms des personnes arrêtées.
  • Vers 11h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’At-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Hamza Zaki Khwais (18 ans) et Nader Mohammed Abu Laban (22 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 22h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’At-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Adnan Mohammed Abu al-Hawa (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 14h00, l’OIF a arrêté Mohammed Rabah Abu Dawoud (28 ans), après l’avoir arrêté à un poste de contrôle militaire établi à l’entrée sud d’Hébron.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions dans les villages de Dura, Halhul et Beit Kahil, dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi 15 janvier 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Abu Rajab (18) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Tulkarm, au nord de la Cisjordanie, et est stationnée au milieu du village. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Fawzi Mohammed Sakallah (30 ans) et Ra’fat Mohammed Abu Sharifa (26 ans), de Tulkarm.
  • Vers 16h00, l’OIF, stationnée à un poste de contrôle militaire à l’est de Jérusalem-Est occupée, a arrêté Mohammed ‘Ammar al-Hadra (18 ans), du quartier d’At-Tur, alors qu’il traversait le poste de contrôle.
  • Vers 23h00, l’OIF s’est installée à Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Abu Sbitan (21 ans) et l’ont arrêté.

Samedi 16 janvier 202:

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’At-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mahmoud Ahmed Abu al-Hawa (22 ans) et Ameer Maher Abu Jum’a (21 ans), et les ont arrêtées.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Tha’er Mahmoud (27 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 22h00, l’OIF s’est déployée dans les quartiers de la vieille ville d’Hébron, a arrêté Abdul Aziz Mohammed Abu Snaina (18 ans) et l’a emmené au centre d’enquête de la colonie de « Kiryat Arba », à l’est d’Hébron.
  • L’OIF a effectué deux incursions dans les villages de Yatta et Deir Sammit, dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 17 janvier 2021:

  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans la région d’al-Karkafi, à Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Jabra Matious (27) et l’ont arrêté.
  • Vers 11h00, l’OIF a arrêté Alaa Monther Najeeb (22 ans), alors qu’il marchait dans la rue al-Wad dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est et l’a emmené au centre de police d’al-Qishleh dans la ville.
  • Vers 14h00, l’OIF postée au bout de la rue al-Wad près de la porte d’al-Majlis « Nathir », l’une des portes de la mosquée Aqsa, dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, a arrêté Jehad Naser Qaws (26 ans), alors qu’il était présent dans la région. L’OIF l’a emmené au centre de police d’al-Qishleh dans la ville.
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans le village de Jabel Mukaber, au sud-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Eid Mashahra (49 ans) et l’ont arrêté avec sa femme, Khitam Mashahra (42 ans). Il convient de noter que Mohammed a deux frères; Ramadan et Fahmi Mashahra qui purgent 20 vies dans les prisons israéliennes.

Lundi 18 janvier 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée vers Beit Kahil, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Eisa Hussain ‘Asafra (22 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est renforcée avec plusieurs véhicules militaires déplacés dans le camp de réfugiés d’al-Fawwar, au sud d’Hébron, et stationnés au centre du camp. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Salah al-Dein Mahmoud Abu Warda (16 ans) et l’ont arrêté. Il convient de noter qu’il a été blessé par les éclats d’obus israéliens le 10 mai 2020, qui lui ont causé une fracture de la jambe gauche et l’ont conduit à subir une intervention chirurgicale.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Madama, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté ‘Ameed Mohammed Qat (20 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée vers Deir Sammit, au sud-ouest de Dura, au sud-ouest du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Hameed Abdul Majeed al-Sharawna (19 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée à Hébron et a été stationnée dans le quartier d’al-Sheikh. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Tayseer Mohammed Abu Sbaih (33 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée dans le village de Kobar, au nord de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Husam Atta Zibar (33 ans) et Othman Sabah Zibar (45 ans) et les ont arrêtées. L’OIF les a libérés plus tard.
  • Vers 4h30, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Lo’ay Abed Abu Alya (17) et l’ont arrêté.
  • Vers 07h10, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires et bulldozers déplacés à 100 mètres à l’est du village de Fukhkhari, à l’est de Khan Yunis. Ils ont nivelé et peigné les terres adjacentes à la clôture frontalière avec Israël pendant des heures, puis ils ont redéployé à nouveau à l’intérieur de la clôture.

Mardi 19 janvier 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Salim, au nord-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Abdul Rahman Eyad Jabbour (21 ans) et son frère Adham (18 ans).
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr Ra’i, au sud de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Bassam Nabeel Diab (30 ans) et son frère Belal (26 ans).
  • Vers 4h20, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’al-Am’ari, au sud d’al-Bireh, au nord du gouvernorat de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mo’tasem Ramadan Jad al-Haq (22 ans) et l’ont arrêté. Il convient de noter que Jad al-Haq est un ancien prisonnier.
  • Vers 12h30, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, au sud-ouest de Jéricho. Pendant ce temps, des dizaines de jeunes hommes se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur les véhicules israéliens, qui ont riposté en tirant des grenades lacrymogènes et chassé les lanceurs de pierres et arrêté Bara’ Mohammed al-Hindi (12).
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (8) civils, dont un homme avec sa femme et ses enfants. Les personnes arrêtées sont: Naser Darwish (18 ans), Arafat Ahmed Mustafa (35 ans), Wasim Nayef Obaid (55 ans), sa femme, sa fille et ses fils, Nayef (32 ans), Amro (19 ans) et Mohammed Na’el Obaid (27 ans). Plus tard, l’OIF a sorti Naser Darwish et Nayef Obaid.
  • Vers 19h00, l’OIF s’est installée dans le village de Hizma, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Karim Salem al-Khatib (16 ans) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions à Zububa, à l’ouest de Jénine; Kafr Qalil et Tal, au sud-ouest de Naplouse, et le village de Fara’ata, à l’est de Qalqilya. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 20 janvier 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Tulkarm, au nord de la Cisjordanie, et était stationnée au centre du camp. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Yehya Mohammed Owda (24 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Asira al-Shamaliya, au nord de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Esmat Jameel al-Shouli (73 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans le village d’Anabta, à l’est de Tulkarm, et a été stationnée dans le centre du village. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Yousef Mezyed (20 ans) et Tayseer Abdul Dayem al-Zeq (52 ans).
  • Vers 14h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Wasim Obaid (30 ans).
  • L’OIF a effectué (3) des incursions à Hébron, Yatta et Beit Kahil, dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

III. Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris jérusalem-Est occupée

Démolition et confiscation de biens civils

  • Le vendredi 14 janvier 2021 au soir, Fawwaz Abu Hammad a auto-démoli sa maison de Beit Hanina, au nord de Jérusalem-Est occupée, conformément à la décision de la municipalité israélienne de construire sans permis.

Abu Hammad a déclaré qu’il a commencé à construire sa maison en 2007 par lui-même et a terminé en 2010. Quelques mois plus tard, il s’installe avec sa famille, mais a été hanté par la municipalité israélienne, qui lui a infligé des amendes de 43 000 ILS et a pris la décision administrative de démolir sa maison. Abu Hammad a déclaré qu’au cours des 10 dernières années, il a tenté d’autoriser sa maison à plusieurs reprises et a réussi à geler la décision de démolition; Toutefois, lors de sa dernière audience tenue en septembre dernier, la justice israélienne a tenté de lui donner une amende de 35 000 EUROS afin de reporter la décision de démolition de six mois supplémentaires. Il a refusé de payer parce qu’il n’en avait pas les moyens et qu’il était tout à fait certain que la municipalité israélienne n’autoriserait pas la maison. Abou Hammad a ajouté qu’il avait dû auto-démolir sa maison, s’épargnant des amendes supplémentaires. Abou Hammad a également déclaré qu’il avait loué un bulldozer pour démolir sa maison de 130 m² en plus de raccourcir la clôture entourant son terrain de 150 centimètres à 60 centimètres, comme l’a décidé la justice israélienne, ce qui lui a coûté environ 28 000 ILS. Abu Hammad a noté qu’il vivait dans la maison avec sa femme, ses deux filles, sa belle-fille et ses deux enfants, dont le père était mort.

  • Vers 06h00 le dimanche 17 janvier 2021, l’OIF s’est installée dans le village d’Anin, à l’ouest de Jénine, au nord de la Cisjordanie. Les soldats ont attaqué les propriétaires de 11 stalles près du mur d’annexion dans la région d’al-Thaher, près de l’école Anin for Boys, à l’ouest du village. Les propriétaires gagnent leur vie grâce à ces étals, où ils vendent des denrées alimentaires pour les travailleurs sur le chemin du travail en Israël via les trous dans le mur. Les soldats ont expulsé les propriétaires des stalles et saboté le contenu sous prétexte de travaux illégaux dans la zone C. Il convient de noter que l’OIF a avisé les propriétaires des étals le 16 décembre 2020 de les retirer. Les stalles appartiennent à Radi, Mahmoud et Mohammed Yahiya Khadour; Osayd, Yazid et Walid Yousif ‘Issa; Isma’il Khalil Yasin; Asem Dawwas ‘Issa; Hakam et Ashraf Hussein Yasin; et Mohammed Nader ‘Issa.
  • Vers 10h00, l’OIF appuyée par un véhicule militaire et un véhicule de l’Administration civile israélienne s’est déplacée vers Kherbet Um Qessah, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. L’officier de l’administration civile a remis aux citoyens un avis selon l’ordre militaire n ° 1797 pour démolir um Qessah École qui a été construit en 2020 grâce à des dons de familles et d’organisations sur une superficie de 183 mètres carrés en plus d’une cour construite en plaques d’étain sur une superficie de 70 mètres carrés et salles de bains mobiles. Quarante élèves étudient à l’école de la première à la quatrième année en plus des enfants de 10 KG avec 7 membres du personnel. L’agent a également remis un autre avis pour la mosquée de la région qui est en construction et composée d’une dalle de béton et de piliers sur une superficie de 120 m². Il convient de noter que l’ordre militaire no (1797) donne aux citoyens 96 heures pour déposer les documents officiels de licence pour les installations notifiées, et qu’il ne suffit pas de temps pour préparer un dossier juridique.
  • Vers 09h00 le lundi 18 janvier 2021, l’OIF accompagnée d’un VUS de l’Administration civile s’est déplacée dans le village de Douma ouest, au sud-est de Naplouse, au nord de la Cisjordanie. Les autorités israéliennes ont remis 9 avis d’arrêt des travaux de construction et de démolition à 9 citoyens sous prétexte de construction illégale dans la zone ©.

Les personnes touchées étaient les suivantes :

 NomAvis et l’installationNotes
1-Mohammed Fathi Ibrahim DawabshahArrêtez de niveler dans une parcelle de terrain (1 dunum et 900 mètres) pour la construction d’une caserne de moutonsLe nivellement a été pendant 2 semaines.
2-Yousif Ahmed DrawshahArrêter les travaux de construction dans une maison dans ses dernières finitions (2 étages de 150 m² pour chacun) 
3-Amin Rashid Soliman SarawshahArrêter les travaux de construction I une maison en construction; le premier étage est prêt tandis que le second dans ses dernières finitions et chacun d’eux est de 150 m² 
4-Sedqi Abdullah Mohammed RashidUn avis de démolition pour une maison de 100m²Hébergement d’une famille de 6 personnes, dont 4 enfants
5-Mohammed Nedal Rashid DawabshahUn avis d’arrêt des travaux de construction dans une maison en construction de 2 étages; chacun est de 150 m² 
6-Mansour Radi Khalil DawabshahArrêt des travaux de construction dans une maison en construction sur 80 m² 
7-Mousa Shehdah al-Badawi de JérusalemArrêt des travaux de construction dans une maison en construction sur 180 m² 
8-Redwan al-Sidawi de JérusalemUn avis de démolition pour une maison de 2 étages; chaque étage est de 150 m²Prêt
9-Abou Jebril al-BadawiUn avis de démolition pour une maison de 2 étages; chaque étage est de 150 m²Sheltering a family of 8, including 6 children

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Vers 01h00 le jeudi 14 janvier 2021, un groupe de colons de la colonie de Shiloh, établie sur les terres palestiniennes du village de Turmus Ayya, au nord-est de Ramallah, s’est faufilé dans la périphérie est du village. Les colons ont mis le feu à 2 véhicules et les ont complètement brûlés. Pendant ce temps, les villageois se sont rassemblés pour mettre le feu et expulser les colons du village. L’OIF est immédiatement intervenue pour protéger les colons et appeler un renfort de police en plus de confisquer les 2 véhicules qui appartiennent à ‘Awwad Ibrahim al-Kowk.
  • Vers 09h00, le samedi 16 janvier 2021, un groupe de colons de la colonie de « Mitzpe Yair » établie sur les terres palestiniennes de l’est de Yatta, au sud d’Hébron, a attaqué des bergers dans les terres pastorales des régions de She’ab al-Butm et d’al-Tawamin et leur a lancé des pierres, forçant les bergers à partir par crainte d’une nouvelle attaque.
  • Vers 22h00, un groupe de colons de la colonie de « Kiryat Arba » établie sur les terres palestiniennes confisquées, à l’est d’Hébron, a lancé des pierres sur les véhicules palestiniens circulant sur la route de contournement 60, arrêté certains d’entre eux et ne leur a pas permis de passer, en présence de grandes forces de soldats israéliens dans la région pour protéger les colons.
  • Vers 14h45, le dimanche 17 janvier 2021, une vingtaine de colons de groupes « Price Tag » ont pris la route de la colonie « Yitzhar » établie sur les terres palestiniennes du village de Madama, au sud-est de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, et ont attaqué des maisons civiles dans la banlieue sud-est du village. En conséquence, des fenêtres d’une maison appartenant à Mashhour Mohammed Abdel Rahim Qet et à sa fille de 10 ans, Hala, lui ont été blessées au visage alors qu’elle sortait de la maison voisine de son oncle Rasmi. Elle a été surprise par la présence des colons entre les maisons jetant des pierres. Elle a été emmenée à l’hôpital Rafidia de Naplouse pour y être soignée pendant que les colons partaient après que les villageois se soient rassemblés et les ont confrontés.
  • Mardi 19 janvier 2021 au petit matin, un groupe de colons de la colonie  » Avigayil  » s’est établi sur les terres palestiniennes de l’est de Yatta, au sud d’Hébron, déracinés et endommagés 100 semis d’olives, plantés il y a 3 ans sur des terres de 8 dunum dans la région de She’ab al-Butm, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. La terre appartient à Ali Mahmoud Abu ‘Eram. La police israélienne est arrivée sur le terrain et a ordonné à Abou Eram de se rendre à son bureau dans la colonie de Kiryat Arba, à l’est d’Hébron, afin de porter plainte.
  1. Politique de fermeture et restrictions à la liberté de circulation des personnes et des marchandises :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt alors qu’elle est entrée dans les 14E année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

La Cisjordanie:

En plus de 108 postes de contrôle permanents et routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de postes de contrôle plus temporaires qui restreignent les marchandises et les individus 77 postes de contrôle temporaires, où ils ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs iD et arrêté 4 d’entre eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détecteur de métaux et des bermes de sable et a resserré ses mesures contre le mouvement des individus aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages d’al-Jib et de Jaba, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée.
  • Le dimanche 17 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Biddu, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée.

Ramallah:

  • Le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF a fermé avec des bermes de sable à l’entrée est du village d’Al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah, et l’a rouvert le samedi 15 janvier 2021.
  • Le vendredi 15 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Nabi Salih, au nord-ouest de la ville.
  • Le samedi 16 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Nabi Salih.
  • Le mardi 19 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle Ein_Siniya la place du village.

Bethléem:

  • Le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées nord et ouest du village de Tuqu, à l’entrée ouest du village de Husan et près de l’intersection al-Nashnash, au sud de Bethléem.
  • Le vendredi 15 janvier 2021, l’OIF stationnée au poste de contrôle d’al-Container, à l’est de Bethléem, a resserré ses mesures. Ils ont également établi trois postes de contrôle à l’entrée du village de Beit Jala, à l’entrée du village de Marah Rabah et près de l’intersection al-Nashnash, au sud de Bethléem.
  • Le samedi 16 janvier 2021, l’OIF a établi 6 postes de contrôle à l’entrée du village de Beit Jala, près d’une tour de guet militaire établie près de la mosquée Belal Ben Rabah, au nord de Tulkarm; aux entrées des villages de Beit Fajjar et Tuqu, près de l’intersection al-Nashnash, et dans la région d’Aqabet Hasna, au sud de Bethléem.
  • Le dimanche 17 janvier 2021, l’OIF a fermé la porte détecteur de métaux établie à l’entrée du village de Tuqu. L’OIF a également établi deux postes de contrôle à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar et près de la région d’al-Nashnash, au sud de Bethléem.

Jericho:

  • Le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’intersection de lacolonie de Tomer et à l’entrée nord de la ville.
  • Le vendredi 15 janvier 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées nord et sud de Jéricho, et à l’entrée du village d’Ein ad-Duyuk.
  • Le samedi 16 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées nord et sud de la ville.
  • Le dimanche 17 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées nord et sud de la ville.
  • Le lundi 18 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de la ville.
  • Le mardi 19 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées nord et sud de la ville.

Naplouse:

  • Le lundi 18 janvier 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle sur la place du village de Beita, près de l’intersection de la colonie d’Yitzhar, au sud-est de Naplouse, près de l’intersection de la colonie de Shafi Shimron, au sud-ouest de Naplouse, et dans la région d’al-Moraba’a, près de l’entrée du village de Tell, au sud-est de Naplouse.

Hébron:

  • Le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée ouest d’Hébron, aux entrées des villages as-Samu et ad-Dhahiriya, et à l’entrée nord du village de Yatta.
  • Le vendredi 15 janvier 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée du camp de réfugiés d’Al-Arroub, à l’entrée sud d’Hébron et aux entrées des villages de Bani Na’im et Beit Einun.
  • Le samedi 16 janvier 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Awwa et idhna, à l’entrée ouest d’Hébron.
  • Le dimanche 17 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée sud de la ville de Halhul et à l’entrée nord d’Hébron.
  • Le lundi 18 janvier 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée est du village de Dura, à l’entrée du camp de réfugiés d’Al-Arroub, à l’entrée sud d’Hébron et à l’entrée du village de Beit Awwa.
  • Le mardi 19 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée sud de la ville de Halhul et à l’entrée du village as-Samu.
  • Le mercredi 20 janvier 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Ummar, Sa’ir, Ash-Shuyukh et Ad-Dhahiriya.

 Qalqilya:

  • Le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle à l’entrée du village d’Azzun, à l’est de la ville, et à l’entrée est de Qalqilya.
  • Le samedi 16 janvier 2021, l’OIF a établi 3 points de contrôle aux entrées de Jit. villages d’Azzun et d’Izbat al-Tabib, à l’est de la ville.
  • Le lundi 18 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Izbat al-Tabib, au nord de la ville.

Salfit:

  • Le jeudi 14 janvier 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Bruqin, Kafr ad-Dik et Deir Ballut, à l’ouest de Salfit.
  • Le dimanche 17 janvier 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Deir Ballut, Kafr ad-Dik et Kifl_Haris, à l’ouest de Salfit.
  • Le lundi 18 janvier 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle à l’entrée nord de Salfit, aux entrées des villages Deir_Istiya et Haris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 février 2021 par dans APARTHEID, COLONIALISME, CRIMES DE GUERRE, ISRAEL, Palestine.