NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Colas Martinique : 28 licenciements incompréhensibles et inacceptables !

Les salariés de la Colas contestent le plan social présenté par la direction de l’entreprise au motif que la concurrence sur le marché a fait baisser  les prix. Ce  plan social prévoit le licenciement de 28 salariés sur les 74 que compte l’entreprise.

En réaction les salariés se sont mobilisés pour contester ce plan social. Une première manifestation a eu lieu en décembre pour réclamer à la direction de renoncer à son  plan. D’autant plus qu’il est fait remarquer que le  carnet commandes de l’entreprise nécessite l’embauche d’ intérimaires, puis à sous-traiter. Les discussions entamées depuis décembre avec des propositions syndicales n’ont pas réussi à faire changer la chés puis à sous-traiter. Les discussions entamées depuis décembre avec des propositions syndicales qui n’ont pas réussi à faire la direction changer d ‘orientation en dépit de postes vacants  et de travaux à venir, le TCSP en Martinique qui doit démarrer, et également des travaux en Guadeloupe, ont fait valoir les représentants syndicaux.

Les syndicats CFDT et CSTM ont proposé la réduction des frais de structure, l’activité partielle de longue durée, l’envoi de salariés en mission sur d’autres entités du groupe aux Antilles et en Guyane, ou encore des plans de départs anticipés à la retraite. Selon les syndicats, il est possible de maintenir les emplois. Aucune  réponse n’est faite  par la direction. Les syndicats l’accusant que de céder  des activités pour sous-traiter ultérieurement.

Face à ce blocage de la direction, syndicats et salariés sont de nouveau dans la rue depuis le 26 janvier 2021. Les salariés veulent des réponses aux solutions préservatrices de l’emploi proposées par eux pour éviter  les licenciements.

Le conseiller exécutif en charge des infrastructures de la CTM, Daniel Marie-Sainte a réagi sur Facebook : “Je ne comprends pas pourquoi la Colas veut licencier ses ouvriers. La CTM lui confie plusieurs chantiers dont certains accusent des retards. “

Les syndicats CFDT et CSTM ont proposé la réduction des frais de structure, l’activité partielle de longue durée, l’envoi de salariés en mission sur d’autres entités du groupe aux Antilles et en Guyane, ou encore des plans de départs anticipés à la retraite. Selon les syndicats, il est possible de maintenir les emplois.

Mais aucune réponse n’a encore été apportée par la direction. Les syndicats vont valoir que celle-ci est en train de vendre des activités pour sous-traiter ensuite.

Face à ce blocage de la direction, syndicats et salariés sont de nouveau dans la rue depuis le 26 janvier 2021. Les salariés veulent des réponses aux alternatives proposées par eux pour empêcher les licenciements.

Le conseiller exécutif en charge des infrastructures de la CTM, Daniel Marie-Sainte a réagi sur Facebook : “Je ne comprends pas pourquoi la Colas veut licencier ses ouvriers. La CTM lui confie plusieurs chantiers dont certains accusent des retards. “

Pas de licenciement ! Diminution du temps de travail sans perte de salaire ! 32h Du travail pour toutes et tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s