NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Solidarité et libération du rappeur Hasel !

Des dizaines d’agents des Mossos d’Esquadra, la police catalane, sont entrés ce matin dans l’Université de Lleida pour arrêter le rappeur Pablo Hasél, condamné à neuf mois de prison pour crimes d’exaltation du terrorisme et injures à la Couronne (la monarchie espagnole).

Hasél s’était enfermé ce lundi dans le bâtiment de l’Université de Lleida pour rendre son arrestation imminente difficile.  » Ils devront la faire exploser pour m’arrêter et m’emprisonner », avait exprimé l’artiste  où il a également dénoncé « une atteinte très grave à nos libertés ».

La police a toutefois pu contourner les barricades qui avaient été placées à l’entrée du bâtiment par la cinquantaine d’activistes enfermés à côté de Hasél, et qui ont été encerclés par les agents pour procéder à l’arrestation du chanteur.

Devenu pour certains un symbole de la liberté d’expression en Espagne, le rappeur Pablo Hasél, condamné à la prison pour des tweets attaquant la monarchie et les forces de l’ordre, a été arrêté mardi matin afin de purger sa peine.

« Ils ne nous arrêteront pas, ils ne nous feront jamais plier, malgré toute la répression », a crié, le poing levé, ce rappeur, escorté par des policiers, selon des images de son arrestation diffusées par la télévision espagnole. « C’est l’Etat fasciste qui m’arrête. Mort à l’Etat fasciste! », a-t-il encore clamé en regardant les caméras au moment d’entrer dans un véhicule des « Mossos d’Esquadra », la police régionale catalane.

L’arrestation de Hasél intervient après que l’Audience Nacionale eut de nouveau refusé de surseoir à l’exécution de la condamnation, pour glorification du terrorisme et injures à la Couronne, imposée au rappeur.

Environ 200 personnes se sont rassemblées l’après-midi dernier devant les portes de l’Université de Lleida (Udl) pour manifester leur soutien à Pablo Hasél. Dans la soirée, des rassemblements se sont tenus en Catalogne, avec des affrontements avec la police.

Le nationaliste espagnol n’accepte pas la liberté d’expression et la création artistique qui dénoncent la couronne et le roi. L’état espagnol qui sort d’une cuisante défaite dimanche en Catalogne qui a vu la victoire des nationalistes catalans, par cette arrestation veut montrer qu’il peut réprimer et arrêter tous ceux qui dénoncent son oppression, sa violence, et qui revendique la république catalane.

Solidarité et libération du rappeur Hasél !

En défense de la liberté d’expression !

Pour la fin de la monarchie espagnole !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 février 2021 par dans CATALOGNE, DROITS HUMAINS, ESPAGNE, REPRESSION.
%d blogueurs aiment cette page :