NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé du 28 janvier au 03 février 2021

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé du 28 janvier au 03 février 2021

  • Un Palestinien tué au carrefour « Gush Etzion » dans une attaque présumée au couteau
  • Recours excessif à la force de l’OIF en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupée : 13 Palestiniens blessés, dont deux enfants
  • Quatre fusillades de l’OIF signalées sur des terres agricoles, et une fois sur des bateaux de pêche à l’est et à l’ouest de la bande de Gaza
  • En 123 incursions de l’OIF en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée: 137 civils arrêtés, dont 22 enfants
  • 51 maisons et installations démolies, déplaçant des dizaines de Palestiniens dans le nord des vallées du Jourdain
  • 1 installation commerciale démolie, ainsi que 3 maisons (une auto-démolie) à Jérusalem-Est occupée; une autre maison a été démolie à Hébron; et 51 chariots et stands de vendeurs ambulants enlevés à Jénine
  • La Cour suprême d’Israël ratifie la démolition d’une maison d’Un Palestinien emprisonné par Israël
  • Attaques de colons: attaques contre des civils à Qalqilya et 8 vitres de voitures brisées
  • L’OIF a établi 76 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 8 civils palestiniens aux points de contrôle dits

Résumé                                                                                        

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des agressions, des exactions et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin.

Cette semaine a été témoin d’une escalade continue dans les démolitions de l’OIF, en particulier dans les vallées du nord du Jourdain, qui ont vu trois opérations de rasage qui ont déplacé plus de 20 familles. L’OIF a également démantelé et détruit des dizaines de charrettes et de stands de vendeurs ambulants près du poste de contrôle de Jalamah et du mur d’annexion de Jénine, privant des dizaines de Palestiniens de leurs moyens de subsistance.

Cette semaine, le PCHR a documenté 237 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons de l’OPt.

Tir de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

L’OIF a tué Mohammed Hussain Mohammed Amr (36 ans), d’Hébron, le 31 janvier 2021, lors d’une attaque présumée au couteau contre le carrefour « Gush Etzion », au sud de Bethléem. Les enquêtes du PCHR indiquent que l’OIF aurait pu recourir à une force moins meurtrière pour contrôler Amr. Cette semaine également, l’OIF a abattu et blessé 13 civils, dont deux enfants, dans le cadre d’un usage excessif de la force contre des civils en Cisjordanie : 8 blessés par balle, dont un enfant, lors d’une attaque de l’OIF contre Kafr Qaddum – Qalqilya manifestation hebdomadaire; 3, y compris un enfant, ont été abattus près du mur d’annexion à Tulkarm et Jénine; et 2 autres personnes ont été blessées par balle à Kafr Malik, Ramallah.

Dans la bande de Gaza, quatre tirs de l’OIF ont été signalés sur des terres agricoles à l’est de la bande de Gaza, et une fois sur des bateaux de pêche au large de la côte nord de Gaza.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 123 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, attisation de la peur parmi les civils, et l’attaque de beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 137 Palestiniens ont été arrêtés, dont 22 enfants.

Démolitions:

Le PCHR a documenté 15 incidents :

  • Vallées du Nord du Jourdain : 8 casernes démolies (5 utilisées pour le bétail et 3 pour la résidence); 28 maisons et installations démolies à Hemsa al-Foqa, déplaçant 85 Palestiniens dont 45 enfants. En outre, 15 tentes, utilisées à des fins résidentielles et pour le bétail, ont été démolies ainsi que d’autres propriétés de 9 familles palestiniennes à Kherbet Hemsa al-Bikai’a.
  • Jérusalem-Est : maison de résidence plaquée étain démolie à As-Sawahira; maison auto-démolie à Jabel Mukaber; l’installation commerciale auto-démolie à Ras al-Amud; une autre maison en construction a été démolie à Anata.
  • Hébron: salle agricole auto-démolie; 3 avis de cessation de construction ont servi à 3 maisons, et une maison en construction a été démolie
  • Jénine: 40 charrettes de rue enlevées près du point de contrôle de Jalamah; 11 autres stands de vendeurs ambulants ont été enlevés près du mur d’annexion.
  • Naplouse: avis servi à enlever la clôture entourant un terrain à Sebastia.

Attaques de colons : Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont signalé et documenté trois incidents de violence impliquant des colons, notamment des agressions contre des civils à Qalqilya et la rupture des vitres de 8 véhicules à Salfit.

Punition collective :

Dans le cadre de la politique israélienne de punition collective pratiquée contre les Palestiniens et les familles des personnes accusées d’avoir pris des mesures contre l’OIF ou les colons, la Cour suprême d’Israël a ratifié le 3 février 2021 la décision de démolir la maison de Mohammed Kabha à Tura, Jénine. Kabha est emprisonnée par Israël.

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

Dans le même temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes principales étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la Deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont limités, et ils sont passibles d’arrestations.

  1. Tir et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle
  • Vers 01h30 le jeudi 28 janvier 2021, l’OIF s’est installée dans le village de Silwad, au nord-est de Ramallah. Pendant ce temps, un groupe de jeunes Palestiniens s’est rassemblé et a lancé des pierres sur l’OIF, qui a riposté avec des grenades lacrymogènes pour les disperser. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu un traitement sur place.
  • Vers 03h00, l’OIF accompagnée d’officiers des services de renseignement israéliens s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé la maison de Marwan Muneer Dari (47 ans) après avoir fait sauter leurs portes, battu des membres de sa famille et les avoir électrocutés avec des pistolets paralysants. L’OIF a également arrêté les fils de Marwan, Mohanad (13 ans) et Majd (19 ans), les emmenant au centre de détention de Moscovie, dans l’ouest de Jérusalem. Marwan a dit qu’au moins 10 soldats ont attaqué ses fils, les ont électrocutés avec des pistolets paralysants, les ont poussés au sol, les ont menottés, les ont empêchés de porter des vêtements ou des chaussures, les ont bandés les yeux et les ont emmenés par temps froid vers une destination inconnue. Marwan a ajouté que lorsqu’il a tenté d’aider l’un de ses fils, des soldats israéliens l’ont frappé avec des bouts de canon, lui fracturant les dents du bas.
  • Vers 4h40, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Jalazone, au nord de Ramallah. Entre-temps, un groupe de jeunes Palestiniens s’est rassemblé et a lancé des pierres et des bouteilles vides sur l’OIF, qui a riposté avec des grenades lacrymogènes, des bombes sonores, des balles réelles et en caoutchouc pour les disperser. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu un traitement sur place. L’OIF a également perquisitionné et fouillé plusieurs maisons, d’où ils ont arrêté trois civils, dont 2 enfants. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme étant Mohammed Raed Masarwa (16 ans), Mahmoud Mohammed al-Ghaleeth (17 ans) et Mohammed Ahmed Sharaka (29 ans).
  • Vers 12h00, l’OIF stationnée près du mur d’annexion sur les terres du village de Zeita, au nord de Tulkarm, a ouvert le feu sur des travailleurs palestiniens qui tentaient d’entrer en Israël pour travailler. En conséquence, un homme de 25 ans, du village de Zeita, au nord de Tulkarm, a été abattu d’une balle réelle dans les membres inférieurs.
  • Vers 15h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière avec Israël, à l’est de Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza, a ouvert sporadiquement le feu sur les zones frontalières, faisant craindre aux agriculteurs palestiniens. Aucune cause ou dommage matériel n’a été signalé.
  • Vers 12h30, le vendredi 29 janvier 2021, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens. L’OIF a pourchassé de jeunes Palestiniens rassemblés dans la région, les a affrontés et a tiré des balles d’éponge, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, 8 civils, dont un enfant, ont été abattus avec des balles d’éponge dans les membres; un enfant a reçu une balle dans la tête; un civil a reçu une balle dans l’abdomen; et un autre civil a reçu une balle dans la taille.
  • Le dimanche 31 janvier 2021, l’OIF a tué un civil palestinien, affirmant qu’il avait tenté de mener une attaque à l’arme blanche au carrefour « Gush Etzion », au sud de Bethléem. Selon les enquêtes du PCHR, l’OIF aurait pu utiliser une force moins meurtrière. Le travailleur sur le terrain du PCHR a déclaré que vers 06h00, un soldat israélien posté derrière une berme de sable près de l’intersection « Gush Etzion », au sud de Bethléem, a ouvert le feu (5 m de distance) sur un homme palestinien, qui marchait dans la rue et a soudainement couru vers le soldat. L’homme palestinien a été blessé. Il est ensuite tombé par terre et a saigné à mort. L’OIF a arrêté son cadavre et l’a emmené vers une destination inconnue. L’OIF a déclaré plus tard que l’homme palestinien avait tenté de mener une attaque à l’arme blanche à l’intersection du Gush Etzion contre des soldats israéliens, qui auraient pu le neutraliser immédiatement. Les autorités israéliennes ont publié une vidéo clarifiant l’incident, et la vidéo montrait l’homme palestinien alors qu’il marchait sur le trottoir et courait soudainement vers un soldat posté derrière une berme de sable. Au cours de laquelle, l’homme palestinien essayait de sortir un outil pointu, qui s’est avéré plus tard être un petit couteau attaché à un bâton. Le soldat, qui se trouvait à 5 mètres de l’homme palestinien, a ouvert le feu sur lui et l’a directement frappé, le tuant immédiatement. Il convient de noter que l’homme palestinien ne représente pas une menace pour la vie du soldat, qui aurait pu utiliser une force moins meurtrière ou aurait pu l’arrêter. Il a été constaté plus tard que la victime est Mohammed Hussain ‘Amro (36 ans), marié et père de trois enfants de la région de Wad al-Jeef, à l’est de la ville de Halhul, au nord d’Hébron. « Amro travaillait dans les services de nettoyage de la municipalité de Halhul. Vers 23 h, l’OIF a convoqué le frère de la victime, Suliman, à l’intersection nord de la ville de Halhul, lui a raconté ce qui s’est passé et l’a interrogé avant de le libérer. Il convient de noter que le 5 janvier 2021, et dans des circonstances similaires, l’OIF a tué ‘Ahed ‘Abed al-Rahman Quqas Ikhlayil (25 ans), d’Hébron, dans la même région, affirmant qu’il avait tenté de mener une attaque à l’arme blanche. Le complexe « Gush Etzion » est composé de 20 établissements et avant-postes de peuplement aléatoires, et l’intersection est fortifiée et pleine de caméras de surveillance et de gardes avancés.
  • Vers 14h05, l’OIF stationnée sur le site militaire n° 16, au nord de Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza, a ouvert le feu sporadiquement sur des bergers palestiniens qui s’approchaient de la clôture frontalière, provoquant la peur parmi eux et les forçant à fuir. Aucune cause ou dommage matériel n’a été signalé.
  • Vers 7h23 le lundi 01 février 2021, l’OIF stationnée près du mur d’annexion, près du poste de contrôle de Barta’a, au sud-ouest de Jénine, a ouvert le feu sur des travailleurs palestiniens qui tentaient d’entrer en Israël par des ouvertures dans le mur. En conséquence, deux travailleurs ont été abattus et blessés par balles réelles dans les membres inférieurs. Vers 17h33, l’OIF stationnée dans la même zone a rouvert le feu sur des travailleurs palestiniens, blessant deux d’entre eux, dont un enfant de 15 ans, avec des balles réelles dans les membres inférieurs. Les blessés ont été transportés à l’hôpital Dr Khalil Suliman de Jénine pour y être soignés.
  • Vers 19h30, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, et était stationnée dans le quartier d’al-Hedra. L’OIF a établi des postes de contrôle militaires aux entrées du quartier, fouillé des civils palestiniens et vérifié leurs adresses d’origine. Au cours de laquelle un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres, des cocktails Molotov et des feux d’artifice sur l’OIF et leurs véhicules. L’OIF a immédiatement attaqué les manifestants, les a poursuivis dans les rues du quartier et a tiré des balles en caoutchouc et de lourdes grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, des dizaines de manifestants ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. L’OIF a également arrêté trois civils après les avoir roués de coups et les avoir électrocutés avec des pistolets paralysants. Les personnes arrêtées étaient : Ali Sameer Abu Ghannam (22 ans), Mostafa Mohammed Abu al-Hawa (28 ans) et Mo’taz Khaled Abu al-Hawa (19 ans).
  • Vers 03h00 le mardi 02 février 2021, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr Malik, au nord-est de Ramallah. Entre-temps, un groupe de jeunes Palestiniens s’est rassemblé et a lancé des pierres sur l’OIF, qui a riposté avec des grenades lacrymogènes, des bombes sonores, du caoutchouc et des balles réelles pour les disperser. En conséquence, deux civils ont été blessés; un homme de 22 ans a reçu une balle en caoutchouc dans le pied; et un homme de 19 ans a été abattu d’une balle en caoutchouc dans la cuisse. Tous deux ont reçu un traitement sur place. En outre, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes. L’OIF a perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Fadi Ahmed Shokat ‘Imrah (23 ans). Ils ont également remis à la famille de Yaseen Ahmed B’irat une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens (Shabak) dans la prison d’Ofer, à l’ouest de Ramallah.
  • Vers 7h30 le mardi 02 février 2021, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de la ville de Deir al-Balah et du camp de réfugiés de Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza, a ouvert le feu sur des terres agricoles; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 07h15, le mercredi 03 février 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, et au large de la côte d’al-Sudaniyia, à l’ouest du camp de réfugiés de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3-6 milles marins, ont ouvert le feu lourd autour d’eux et leur ont pompé de l’eau, provoquant la peur parmi les pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 08h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est du village d’al-Shoka, à l’est de Rafah, a tiré des grenades lacrymogènes sur des agriculteurs palestiniens. En conséquence, de nombreux agriculteurs ont suffoqué à cause de l’inhalation de gaz lacrymogène, et ont été forcés de quitter.
  • Incursions et arrestations :

Jeudi 28 janvier 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (4) des civils; Mohammed Hussain al-Khateeb (19 ans), Ali Yasser Kan’an (24 ans), Waleed Salem al-Khateeb (20 ans) et Mohammed Hamza Mobarak (23 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village d’al-Eizariya, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté la maison d’Islam Bassam Odwan (22 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Araqa, à l’ouest de Jénine, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) enfants; Ahmed Nidal Yehya (15 ans), Abdul Rahman Abdullah Salah (15 ans) et Ibrahim Ammar Salama (15 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Halhul, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Yaser Ahmed Zama’ra (26 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Karf Aqab, au nord de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Izz al-Dein Atef Mutair (24 ans) et Rajab Maher Mutair (26 ans) et les ont arrêtées.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Omar Zaki Khwais (18 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h10, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, au sud-ouest de Jéricho. Ils ont attaqué et fouillé la maison de Mohammed al-Mimi (23) et lui ont remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens au poste de contrôle de Beit El DCO, à l’entrée sud de Jéricho.
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans le village d’Abu Dis, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mahmoud Dawoud Afana (59 ans) et l’ont arrêté avec son fils, Mo’tasem (27 ans). L’OIF les a emmenés vers une destination inconnue.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr Ni’ma, à l’ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et remis à Alaa’ Baker Naser (18 ans) une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens en détention « Ofer », à l’ouest de Ramallah. Pendant ce temps, l’OIF a arrêté (4) des civils; Mohammed Sameer Abu ‘Adi (23 ans), son frère Ahmed (29 ans), Mohammed Sa’di Naser (22 ans) et Mohammed Suliman Abu ‘Adi (23 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Kafr Thulth, à l’est de Qalqilya, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Arkan Yousef Abu Safiya (23 ans).
  • Vers 3 h 30, l’OIF s’est installée à Azzun, à l’est de Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) civils, dont un enfant; Yehya Wael Shbeita (26 ans), Mohammed Emad Shbeita (18 ans) et Waleed Isma’el Redwan (15 ans).
  • Vers 3h45, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Yamun, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Omar Kamel al-Ja’bari (32 ans).
  • Vers 3h55, l’OIF s’est installée à Qabatiya, au sud-est de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Omar Zakarna (24 ans).
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’al-Dheisha, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Yousef Hisham Arafa (19) et l’ont arrêté.
  • Vers 09h00, l’OIF a arrêté Alaa Baker Naser (18 ans), de Kafr Ni’ma, à l’ouest de Ramallah, alors qu’il faisait référence aux services de renseignement israéliens détenus par « Ofer », à l’ouest de Ramallah.
  • Vers 10 h, l’OIF s’est installée dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Ayyoub Abu Hadwan (17 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 15h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire de Beit Furik, au nord-est de Naplouse, a arrêté Anas Basel Abu al-Reesh (23 ans), du camp de réfugiés de Balata, à l’est de Naplouse, et l’a emmené vers une destination inconnue. Après quatre heures et demie, l’OIF a arrêté (3) des enfants du camp susmentionné. Les personnes arrêtées sont: Omar Emran Hashash (16 ans), Ameer Naser Hashash (17 ans) et Hamadallah Ahmed Hashash (16 ans).
  • Vers 17h00, l’OIF a arrêté Mohammed Marwan Obaid (21 ans) et Ali Sufian Obaid (19 ans), alors qu’ils étaient présents près de l’entrée ouest du village d’al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. L’OIF les a emmenés vers une destination inconnue.
  • Vers 23h00, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Mohammed Ma’moun Muhaisen (17 ans), Hasan Belal Mahmoud (18 ans) et Mahmoud Sa’di al-Rajabi (25 ans).
  • L’OIF a effectué (8) des incursions dans le village d’Atuf, au sud-est de Tubas; Beita, Qusra, Asira al-Shamaliya et Sebastia dans le gouvernorat de Naplouse; Dhahiriya, Beit Ummar et al-Shuyukh dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi 29 janvier 2021:

  • Vers 6h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est alors occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Yazan Emran Obaid (21 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 13h00, l’OIF a arrêté Ahmed Ayesh Obaid (23 ans), alors qu’il se trouve près de l’entrée ouest du village d’al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. L’OIF l’a emmené dans l’un des centres d’enquête de la ville.
  • L’OIF a effectué (6) des incursions au Samu et à Dura dans le gouvernorat d’Hébron; Tulkarm; Qarawat Bani Hassan, à l’ouest de Salfit; Saffarin et Beit Lid, au sud de Tulkarm. Aucune arrestation n’a été signalée.

Samedi 30 janvier 2021:

  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’Obaidat, dans le quartier de Jabal al-Mukaber, au sud-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mohammed Mousa Obaidat (20 ans) et Maher As’ad Obaidat (19 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 7h30, l’OIF s’est installée à Jénine, au nord de la Cisjordanie. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Mo’taz Kamal Fahmawi (26 ans), Mohammed Fayez Nasra (25 ans) et Mosallam Sa’eed Masarwa (23 ans).
  • Vers 14h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Dawood Mahmoud Abu al-Hawa (19) et l’ont arrêté. Il convient de noter qu’Abu al-Hawa a passé plusieurs jours dans les prisons israéliennes, et qu’il a été libéré il y a 6 jours.
  • L’OIF a effectué (10) des incursions à Qabatiya et Misilyah; Ya’bad, Arraba et Kafr Ra’i dans le gouvernorat de Jénine; Hébron et Surif dans le gouvernorat d’Hébron; Jayyous, Azzun et Sir à Qalqilya. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 31 janvier 2021:

  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Balata, à l’est de Naplouse. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (2) des civils; Khaled Saleh Hashash (21 ans) et Mohammed Kayed Hashash (19 ans).
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée à Qabatiya, au sud-est de Jénine. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Ahmed Ali Zakarna (19 ans), Bashar Mahmoud Abu al-Rab (20 ans) et Mohammed Ali Abu al-Rab (19 ans).
  • Vers 08h00, l’OIF a arrêté Bâle Dawood Abu Sbeih (22 ans), d’Hébron, après l’avoir arrêté à un poste de contrôle militaire temporaire établi à l’entrée sud d’Hébron.
  • Vers 09h00, l’OIF s’est installée dans la région d’al-Hara al-Wusta (quartier central) à Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Marwan Othman al-Ghoul (47 ans), président du club de football de Silwan, et confisqué plusieurs documents et fichiers. Pendant ce temps, l’OIF s’est dirigée vers le club, ils ont attaqué et fouillé, puis ils ont emmené al-Ghoul au centre de détention de Moscovie.
  • Vers 10h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Thawri, au sud de Jérusalem-Est occupée, et a menacé de casser les portes si elles ne s’ouvraient pas. Ils ont fait une descente et fouillé l’école, les classes et le club à côté de l’école.

L’ingénieur Ahmed al-Safadi, l’ancien directeur de l’école de Silwan, a déclaré que pendant qu’il était avec l’équipe d’ingénierie du ministère de l’Éducation dans les cours d’école pour effectuer des relevés pour les murs et les cours de l’école, ils ont été surpris de voir un grand nombre de soldats israéliens prendre d’assaut l’école. Al-Safadi a précisé, après que l’OIF a pris d’assaut l’école, ils ont appelé le directeur de l’école, Suha Shwaiky, et le chef du club sportif près de l’école, pour ouvrir toutes les classes et les salles afin de les fouiller. Il a ajouté que l’OIF n’avait trouvé que des livres et de la papeterie et qu’elle s’était retirée de l’école et qu’aucune confiscation n’avait été signalée.

Lundi 01 février 2021:

  • Vers 00h45, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Nabi Elias, à l’est de Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Omar Khaled Jaber (25 ans), un soldat des forces de sécurité palestiniennes.
  • Vers 1 h 30, l’OIF s’est installée à Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Ahmed Abu Shanab (25 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée à Dura, au sud-ouest du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Lo’ay Monjed Qazzaz (27 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h30, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée vers le village d’al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Baset Abu Alya (48) et arrêté ses fils; Abdul Rahman (22 ans) et Watan (19 ans).
  • Vers 4 h 30, l’OIF s’installe à Hébron et est stationnée rue Ein Sara. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Haleem al-Oweiwi (30 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 11h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Isma’el Dawood Abu al-Hawa (15 ans) et Ra’ed Hazem al-Sayyad (16 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 21h15, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire à l’entrée du village de Jit, à l’est de Qalqilya, et arrêté Mohammed Jawad Qafini (22 ans), de Tulkarm.
  • Vers 22h30, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire à l’entrée du village d’Azzun, à l’est de Qalqilya, et a arrêté Yehya Ali Odwan (22 ans), du village.
  • L’OIF a effectué (8) des incursions dans les villages de Jalamah, Beit Qad, Arranah, Faqqua, Yamun et Jaba’ dans le gouvernorat de Jénine; Village de Far’un et camp de réfugiés de Nour Shams, à l’est de Tulkarm. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mardi 02 février 2021:

  • Vers 1h30, l’OIF s’est installée à Dura, au sud-ouest du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Isma’el Ahmed al-Awawda (55 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le camp de réfugiés d’al-Aroub, au nord d’Hébron, et est stationné au centre du camp. Ils ont perquisitionné et fouillé (4) maisons et arrêté (4) civils, dont deux enfants. Les personnes arrêtées sont: Bashar Yaser Hassan (15 ans), Nimir Hasan Jawabra (16 ans), Jamal Nawwaf Jawabra (18 ans) et Ahmed Ra’fat al-Badawi (20 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Taffuh, à l’ouest d’Hébron, et était stationnée dans l’ouest du village. Ils ont perquisitionné et fouillé trois maisons et arrêté (3) des civils; Ghassan Mohammed Irzeiqat (32 ans), Waleed Mahmoud Irzeiqat (28 ans) et Yousef Abdul Kareem Irzeiqat (29 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village de Qatanna, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ashraf Ibrahim Shamasna (37 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le village de Barta’a, au sud-ouest de Jénine. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (9) des civils; Mo’nes Marwan Qabha (27 ans), Baker Nafe’ Qabha (26 ans), Ma’moun As’ad Qabha (27 ans), Ahmed Mahmoud Qabha (28 ans), Orwa Abdul Qader Jad (28 ans), Suhail Nasif Jad (25 ans), Mohammed Jad Jad (32 ans) et ses frères Haitham (35 ans) et Anan (26 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village de Tura, au sud-ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Riyad Ayyoub Qabha (26 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village de Kifl Haris, au nord de Salfit. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Abdul Salam al-As’ad (16 ans).
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée à Tammun, au sud-est de Tubas. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Monawar Mohammed Bsharat (47 ans), ainsi que son fils Fahed (23 ans).
  • Vers 03h50, l’OIF s’est renforcée avec plusieurs véhicules militaires déplacés vers Ramallah, et stationnés dans plusieurs quartiers de la ville. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Wissam Saqer Hanaisha (28 ans) et Atta Khattab (30 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Beitunia, à l’ouest de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Naseem Sami Owda (26 ans) et Mahmoud al-Faroukh (26 ans) de Diaa.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Balata, à l’est de Naplouse. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Ahmed Riyad Hashash (24 ans), Ahmed Naser Hashash (20 ans) et Saleh Mohammed Abu Asab (38 ans).
  • Vers 05h00, l’OIF s’est installée à Jénine et a été stationnée dans la région d’al-Hadaf et dans la vallée de Burqin, près du camp de réfugiés de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ahmed I’temad Qasrawi (26 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 07h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Yaser al-Jayyar (15 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 10h00, l’OIF a arrêté Nathir Mohammed Nassar (23 ans), après avoir fait référence aux services de renseignement israéliens dans la colonie de Gush Etzion, au sud de Bethléem, après l’avoir convoqué par téléphone.
  • À peu près au même moment, l’OIF a arrêté Yassin Ahmed Ba’irat (22 ans), du village de Kafr Malik, au nord-est de Ramallah. Tout en se référant aux services de renseignement israéliens en détention « Ofer », à l’ouest de Ramallah.
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’Obeid, dans le village d’al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont pris d’assaut et fouillé une poisson poisson poisson et arrêté Saif Ramadan Obaid (25 ans).
  • Vers 21h15, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire sur la rue principale entre Naplouse et Qalqilya. Ils ont arrêté Mohammed Qaher Abu Haniya (22 ans), Bara’ Qaher Abu Haniya (25 ans) et Mahmoud Khaldoun Redwan (26 ans), du village d’Azzun, à l’est de Qalqilya.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions à Ya’bad et Burqin à Jénine; Shuqba et Budrus dans le gouvernorat de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 03 février 2021:

  • Vers 00h30, l’OIF s’est installée à Naplouse et a été stationnée dans le côté est de la ville, dans la zone du tombeau Joseph, pour assurer l’entrée de dizaines de colons au tombeau. Les colons priaient alors l’OIF a obtenu leur retrait.
  • Vers 1 h, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr al-Dik, à l’ouest de Salfit. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté l’avocat Hussam Abdul Hakim al-Dik (34 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Eizariya, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Ibrahim Hafez al-Warni (16 ans), Abdullah Mohammed Ma’touq (19 ans) et Salam Salah (22 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Qabatiya, au sud-est de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Qasem Saba’na (27 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Shwiaka, au nord de Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Ayman Khaled Obaid (23 ans), Wassim Maher As’ad (20 ans) et Yousef Mohammed Muhanna (24 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’al-Fawwar, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté deux civils : Ibrahim Mostafa Abu Awad (21 ans) et Mohammed Bassam Ghatasha (22 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Hizmah, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (5) civils, dont un enfant. Les personnes arrêtées sont: Hamad Ali al-Khateeb (34 ans), Owda Ahmed Askar (25 ans), Bashar Askar al-Khateeb (25 ans), Qusai Hamed al-Khateeb (19 ans) et son frère Fadi (16 ans).
  • Vers 2h30, l’OIF s’est installée à Beit Ummar, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté Ibrahim Hussain Abu Ayyash (20 ans) et Izzat Ahmed Awad (25 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Sebastia, au nord-ouest de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (4) des civils; les jumeaux Naser et Nasr Ahmed al-Sha’er (19 ans), Malik Medhat Kayed (22 ans) et Assem Abdul Majeed Dababsa (20 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Asira al-Shamaliya, au nord de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Azzam Emad Jawabra (23 ans).
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée à Teqoa, à l’est de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (5) civils, dont deux enfants. Les personnes arrêtées sont: Ahmed Suliman Abu Mfarreh (17 ans), Bashar Hatem Sabbah (16 ans), Ahmed Owdallah al-‘Ammour (29 ans), Oday Mohammed al-‘Ammour (22 ans) et Awadallah Adel al-‘Ammour (19 ans).
  • Vers 11h30, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire à l’entrée de Jéricho. Ils ont arrêté Samer Mohammed Abu Murad (19 ans) du camp de réfugiés de Jénine et l’ont emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 15h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Thawri, au sud de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs magasins et arrêté Ehab Zakariya Nasr al-Dein (42 ans) et Nidal Ghaith (32 ans) de Rabea.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions dans le camp de réfugiés de Yatta, Sa’ir et al-Aroub, dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

III. Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris jérusalem-Est occupée

Démolition et confiscation de biens civils

  • Le jeudi 28 janvier 2021, vers 09h00, les bulldozers de la municipalité israélienne ont démoli une salle agricole de la région de Khelet al-Nahel, dans le village de Wadi Rahhal, au sud de Bethléem, apparemment pour construction sans permis.
  • Rami Abu ‘Ahour, chef du conseil du village de Wadi Rahhal, a déclaré que l’OIF s’était installée dans la région de Khelet al-Nahlah et avait démoli une salle agricole de 20 m² appartenant à Na’im Mohammed Mustafa Radi et nivelé des zones de terres agricoles palestiniennes. Ils ont déraciné des dizaines d’oliviers et frappé Mousa Mohammed Herzallah, lui causant des ecchymoses.
  • À peu près au même moment, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires et accompagnée d’un véhicule et d’une grue de l’administration israélienne, s’est déplacée dans la région d’al-Wad al-Ahmar, au nord du village de Fasayil, dans le nord de la vallée du Jourdain, au nord de Jéricho. L’OIF s’est déployée dans la région et l’a encerclée. Ils ont amené des travailleurs d’entreprises privées israéliennes à démanteler 8 casernes; 5 ont été utilisés pour le pâturage des moutons et 3 étaient résidentiels. Ces casernes appartiennent à Ibrahim Soliman Abu ‘Arouj (48 ans) et à son fils Ra’fat (27 ans) et ont été démolies sans avertissement préalable pour avoir construit dans la zone C.
  • Vers 12h00, l’OIF, appuyée par deux véhicules militaires et accompagnée d’un véhicule de l’administration israélienne et d’un camion, s’est déplacée dans la région d’Oumma al-Rayan, dans le village d’As-Sawahira, à l’est de Jérusalem occupée. Les officiers de l’administration civile ont démantelé une habitation en étain construite sur une superficie de 60 m² et une caserne pour le pâturage des moutons appartenant à Isma’il Saray’ah et les ont confisquées prétendument pour construction sans permis.
  • Le samedi 31 janvier 2021 au matin, Mazen Abdel Fattah ‘Awawdah, du village de Deir Sammit, au sud-ouest de Dura, au sud-ouest d’Hébron, a auto-démoli une pièce agircutoturale construite en briques et en tôles sur une superficie de 15 M² sur ses terres près du mur d’annexion il y a 4 mois dans l’ouest de Deir Sammit. La démolition a eu lieu après ‘Awawdah a reçu un avis militaire pour démolir la salle dans les 72 heures, au cours de laquelle il ne pouvait pas déposer de contestation devant les autorités compétentes de l’administration israélienne.
  • Son fils, Mousa (30 ans), a déclaré au travailleur sur le terrain du PCHR : « Nous avons procédé à la démolition en craignant que les bulldozers militaires n’entrent et endommagent nos terres et ne coupent des oliviers. De plus, la décision de démolition ne nous a pas donné suffisamment de temps pour la contester.
  • Vers 10h00 le dimanche 01 février 2021, l’OIF, appuyée par un véhicule militaire et accompagnée d’un véhicule de l’administration israélienne, s’est déplacée vers Khelet al-Fara, près du village d’Oumma el Amad, à l’est de Yatta, au sud d’Hébron. Les soldats se sont déployés dans la région tandis que l’officier de l’administration israélienne a remis à Fawzi Hammad Khalil Abu Tabikh 3 avis d’arrêt des travaux de construction dans 3 logements abritant sa famille de 15 membres: ses 3 épouses et enfants. Les avis auraient été donnés pour construction sans permis dans la zone C, notant que l’OIF avait déjà remis à Abu Tabikh des avis d’arrêt des travaux lorsqu’il a commencé à construire ces logements le 18 juillet 2018.
  • Lundi 01 février 2021 au matin, les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont mené une opération de démolition à grande échelle contre des propriétés civiles dans la région de Hemsa al-Foqa, dans le nord des vallées du Jourdain, à l’est des Tubas. Vingt-huit maisons et installations ont été démolies, déplaçant 85 Palestiniens, dont 45 enfants dans l’opération. Ces démolitions s’inscrit dans le cadre d’une campagne accélérée de l’OIF visant à démolir et détruire les maisons et les biens des Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, dans le cadre des programmes israéliens d’annexion et d’expansion des colonies dans ce qui ne peut être considéré qu’un acte de nettoyage ethnique contre la population palestinienne indigène.
  • Selon les enquêtes du PCHR, vers 08h45 lundi, l’OIF, accompagnée de VUS de l’Administration civile israélienne et de véhicules de construction, s’est déplacée à Kherbet Hemsa al-Foqa, dans le nord des vallées du Jourdain, à l’est des Tubas. Immédiatement, les travailleurs qui accompagnaient l’OIF ont procédé à la démolition et au démantèlement de maisons civiles et d’étables à moutons, les ont chargés dans leurs camions et ont confisqué leur contenu. La démolition comprenait 14 tentes résidentielles, 7 tentes et 5 casernes pour le bétail; les structures détruites appartenaient à 11 familles (85 civils, dont 45 enfants) qui se sont retrouvées sans abri. L’OIF a demandé aux habitants de la région touchée de les accompagner pour qu’ils soient transférés dans la région d’Ein Shibley, à l’ouest du poste de contrôle d’Al-Hamra, dans les vallées du Centre du Jourdain; cependant, ils ont refusé de quitter la zone. L’OIF a menacé les habitants de revenir le lendemain et de les expulser de Hemsa al-Foqa. Il convient de noter que le 3 novembre 2020, l’OIF a mené une vaste campagne de démolition dans la même zone, qui comprenait la démolition de 70 maisons et installations et le déplacement de 60 Palestiniens (pour la plupart des enfants).
  • Vers 09h00 le mardi 02 février 2021, l’OIF accompagnée d’une grue montée sur camion a traversé l’entrée du village d’al-Jalama, rue Jénine-Nazareth, près du poste de contrôle d’al-Jamalah, au nord de Jénine. L’OIF a retiré 40 étals pour avoir vendu des légumes, des fruits et des vivres près du point de contrôle d’al-Jalamah après avoir confisqué tout le contenu, y compris les légumes, les fruits, les poussettes et les assiettes d’étain, sous prétexte d’être situé près du poste de contrôle. Certains propriétaires des étals ont été identifiés comme Étant Mohammed, Rayeq, Mahmoud et Fayez Sha’aban; Ahmed Zidat, Walid Abu Zahow; Mazen NAssar; Ahmed Abu Hannanah; Mohammed Abu Shahlah; Mohammed Abu Jomhour; Mohammed al-‘Ejawi; Mohammed Jerar; Ma’an Qasrawi; Papers al-Sa’di et Monjeh Jaramnah. Les pertes des propriétaires ont été estimées à plus de 30 000 ILS.
  • Vers 12h00, l’OIF accompagnée du VUS de l’administration civile israélienne s’est installée sur le site archéologique près du palais al-‘Aaj, dans l’ouest du village de Sebastia, au nord-ouest de Naplouse. L’officier de l’administration civile a bloqué un avis pour enlever la clôture entourant le terrain de 3,5 dunum appartenant à Mustafa Yousef Sokar du village sous le prétexte d’une construction illégale dans la zone C.
  • Dans la soirée, Mo’ataz Ahmed Khalil a auto-démoli sa maison dans le quartier d’al-Shayyah, dans le quartier de Ras al-‘Amoud, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, conformément à la décision de la municipalité israélienne de la construction non permise.

Le propriétaire, Moa’taz Khalil, a dit qu’il avait construit sa maison il y a 10 ans où il vivait avec sa femme et ses deux enfants, Norsin et Wadi’a. Khalil a ajouté que la municipalité israélienne le hante depuis qu’il a déménagé chez lui. Au cours des dernières années, la justice israélienne a tenu 9 audiences pour la maison et lui a infligé une amende de 24 000 shekels. Khalil a déclaré que la justice israélienne a demandé à son avocat lors de la dernière audience de payer 35.000 shekels comme garantie jusqu’à la prochaine audience le 17 Février ou il démolit la maison dans un mois. L’avocat a informé le tribunal qu’il ne pouvait pas se le permettre puisqu’il est au chômage depuis mars dernier en raison d’une pandémie de coronavirus. Khalil a ajouté qu’un officier israélien est arrivé à la maison et l’a menacé s’il ne démolissait pas sa maison, il sera forcé de payer 50.000 shekels ainsi que les coûts de démolition pour les officiers de la municipalité israélienne. En conséquence, il a dû auto-démolir sa maison avec l’aide de ses frères afin qu’il s’épargne les coûts élevés de démolition, qu’il ne peut pas se permettre. Khalil a également déclaré que sa maison de 50 M² est composée de 2 chambres et d’une salle de bains en plus d’une vieille pièce construite sur une superficie de 20 M². Khalil a souligné que la construction de sa maison lui a coûté 200 000 shekels et qu’il a dû payer des dizaines de milliers de shekels en tant qu’avocat au cours des dernières années.

  • Le même soir, Ihsan Abu al-So’oud a auto-démoli son installation commerciale de Ras al-Amoud, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, conformément à la décision de la municipalité israélienne de la construction non permise. Le propriétaire de l’établissement a déclaré qu’il possédait un atelier de réparation automobile dans le quartier de Ras al-‘Amoud depuis 17 ans sur une superficie de 120 m². Abu al-So’oud a ajouté qu’une fois renouvelé le magasin il y a 7 ans, la municipalité israélienne l’a poursuivi et lui a imposé des amendes de construction de plus de 70 000 shekels et qu’il paie toujours pour cela. Abu al-So’oud a également déclaré que le tribunal avait tenu plusieurs audiences pour le magasin, et dans le dernier, il a rendu une décision finale de le démolir et lui a donné 21 jours pour procéder à la démolition. En conséquence, il a dû mettre en œuvre la décision de démolition par lui-même, bien que le magasin était la seule source de vie pour lui et ses fils qui travaillent avec lui.
  • Vers 06h45, le mercredi 03 février 2021, l’OIF s’est accompagnée de VUS de l’Administration civile israélienne et de travailleurs d’entreprises privées israéliennes et soutenue par deux bulldozers et trois grues montées sur camion qui se sont installées à Kherbet Humus (al-Baqi’ah) dans les vallées du Nord du Jourdain, à l’est de Tubas. Immédiatement, les bulldozers et les ouvriers accompagnés ont démoli et démonté des habitations et des bergeries et les ont chargés sur les grues. Ils les ont confisqués avec tout le contenu résidentiel. La démolition comprenait 15 tentes résidentielles et de bergerie en plus d’autres biens appartenant à 9 familles palestiniennes. Ils ont également confisqué deux voitures appartenant à la Commission de résistance aux murs et une autre voiture appartenant à Ayman Rabah Bani ‘Odah.
 Personne touchéeDommages
1-Harb Soliman Ifreij Abu Kabbash et son frère Mohammed3 bergeries démolies et confisquées (800 mètres) 3 tentes résidentielles démolies et confisquées (120 mètres) Une bergerie ouverte démolie (700 mètres) Un four de boue démoli Une tente de 40 mètres confisquée
2-Abdel Ghani al-‘Awawdah et ses fils Anas et Mo’azUne caserne de moutons démolie et confisquée (200 mètres) Une caserne d’alimentation démolie et confisquée (100 mètres) 2 tentes résidentielles démolies et confisquées (90 mètres chacune) Une salle de bain mobile démolie et confisquée 2 réservoirs d’eau confisqués
3-Isma’il Freij Abu al-Kabbash et ses fils, Nazem et Nizam,3 salles de bains mobiles démolies 2 tentes de mouton démolies (200 mètres) Tentes résidentielles (80 mètres) démolies 2 tentes confisquées (90 mètres) Un four de boue démoli Un réservoir d’eau confisqué

Dans la soirée, l’OIF s’est dirigée vers Kherbet Humus al-Foqa et a enlevé 4 tentes dressées par des Palestiniens pour protéger les habitants dont les habitations ont été démolies ces dernières heures.

  • Vers 07h00 le mercredi 03 février 2021, l’OIF accompagnée d’un VUS de l’Administration civile israélienne et d’un bulldozer s’est déplacé dans le village d’Anin, à l’ouest de Jénine. Immédiatement, le bulldozer a démoli 11 stalles près du mur d’annexion dans la région d’al-Thaher près de ‘Anin School for Boys dans l’ouest d’Anin. Ces étals étaient la seule source de revenus pour leurs propriétaires car ils vendent des fournitures alimentaires pour les travailleurs se dirigeant vers le travail en Israël via les trous dans le mur. L’OIF a expulsé les propriétaires après avoir endommagé le contenu sous prétexte de construction illégale dans la zone C. Il convient de noter que l’IOD a informé les propriétaires des étals le 16 février 2020 de les retirer. Le 17 janvier 2021, l’OIF a endommagé le contenu des stalles appartenant à Radi, Mahmoud et Mohammed Yehia Khaddour; Osayd, Yazid et Walid Yousif ‘Issa; Isma’il Khalil Yasin; ‘Issam Dawwas ‘Issa; Hakam et Ashraf Hussein Yasin; et Mohammed Nader ‘Issa.
  • Vers 08h00, des bulldozers de l’OIF ont démoli une maison en construction et des clôtures de 70 mètres dans la région de Marj al-‘Anati, dans le village d’Anata, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte de construction sans permis. Taha No’man, « Maire Anata, a déclaré que l’OIF a démoli une maison en construction qui comprenait une salle à toit de béton et des clôtures appartenant à Abdel Majeed ‘Eid Ziyad, sous le prétexte de la construction sans licence. No’man a déclaré que les autorités israéliennes ont démoli 12 installations dans le village d’Anata en janvier dernier et mènent toujours une campagne de démolition féroce contre les maisons et les installations du village.
  • Vers 15h00, l’OIF, appuyée par un véhicule militaire et accompagnée d’un véhicule de l’Administration civile israélienne et de deux excavatrices, s’est déplacée à Khelet al-Forn, au sud d’Hébron. L’OIF s’est déployée dans la région tandis que des véhicules ont commencé à démolir une maison de 200 m² en construction appartenant à Mohammed Jamal al-Sarsour. La démolition aurait été effectuée pour construction illégale dans la zone C. Les autorités israéliennes avaient précédemment notifié à al-Sarsour d’arrêter les travaux de construction et de les démolir.

Kherbet Khelet al-Forn est situé dans le sud d’Hébron, à l’ouest de la route de contournement 60, en face de l’intersection menant à la colonie « Bani Hefer » construite sur le village de Bani Na’im. Le village est habité par 150 personnes; la plupart d’entre eux sont bédouins qui sont venus de Beersheba et ont acheté une partie de ses terres. Les résidents travaillent dans l’agriculture et le pâturage des moutons.

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Vers 19h15, le jeudi 29 janvier 2021, un groupe de colons israéliens a fermé la rue principale qui relie Naplouse à Qalqilya (rue 55).) Immédiatement, des citoyens du village d’Izbat al-Tabib, dans l’est de Qalqilya, ont tenté d’ouvrir la rue et d’empêcher les colons de la fermer. L’OIF a ensuite tiré des bombes sonores et des grenades lacrymogènes pour disperser les citoyens et battre certains d’entre eux, y compris le chef du conseil du village, Bayan al-Tabib, l’OIF a arrêté un certain nombre de citoyens et les a ensuite libérés.
  • At approximately 10:20, a group of settlers sneaked into the Jinsafut village outskirts in eastern Qalqilya. And when they were recognized, citizens confronted them and forced them to leave, especially after citizens’ calls to gather in the area.
  • At approximately 02:00 on Monday, 01 February 2021, a group of settlers moved into Kafl Haris village, north of Salfit, under the pretext of visiting tombs to perform religious rituals inside. During which, settlers attacked Palestinian vehicles and houses and threw stones at them.  As a result, windows of 8 vehicles were broken and a house’s lighting.

Collective Punishment Measures:

As part of the IOF’s collective punishment policy against the families of Palestinians accused of carrying out attacks against it and/or settlers, the Israeli Supreme Court approved the demolition of a prisoner’s house in Jenin.

On Wednesday, 03 February 2021, the Israeli Supreme Court approved the demolition of a house belonging to Mohammed Kabha, a Palestinian prisoner in the Israeli jails from Tourah village, southwest of Jenin. IOF accused Kabha of killing an Israeli female settler, Esther Horgen, in an attack in Ahrash Rihan on 20 December 2020.  The Court decided to demolish 2 floors of the house where he lived with his wife and 3 kids.

  1. Closure policy and restrictions on freedom of movement of persons and goods:

The Gaza Strip still suffers the worst closure in the history of the Israeli occupation of the oPt as it has entered the 14th consecutive year, without any improvement to the movement of persons and goods, humanitarian conditions and bearing catastrophic consequences on all aspects of life.

The West Bank:

In addition to 108 permanent checkpoints and closed roads, this week witnessed the establishment of more temporary checkpoints that restrict the goods and individuals 76 temporary checkpoints, where they searched Palestinians’ vehicles, checked their IDs and arrested 8 of them. IOF closed many roads with cement cubes, metal detector gates and sand berms and tightened their measures against individuals’ movement at military permanent checkpoints.

Jerusalem:

  • On Thursday, 28 January 2021, IOF established a checkpoint at the entrance to Hizma village, east of occupied East Jerusalem.
  • On Friday, 29 January 2021, IOF established 2 checkpoints at Az-Za’ayyem village intersection and at the western entrance to Isawiya village, northeast of the city.
  • On Sunday, 31 January 2021, IOF established 2 checkpoints at the entrance to Biddu village and at the intersection of Al-Ram village, north of occupied East Jerusalem.

Ramallah:

  • On Thursday, 28 January 2021, IOF established a checkpoint on a road connecting between Ras Karkar and Deir Ibzi villages, west of the city.
  • On Friday, 29 January 2021, IOF established a checkpoint at the entrance to Ni’lin village.
  • On Saturday, 30 January 2021, IOF established a checkpoint at the entrance to Beit Ur al-Fauqa village.
  • On Sunday, 31 January 2021, IOF established a checkpoint at the entrance to Sinjil village.
  • On Tuesday, 02 February 2021, IOF established 5 checkpoints at the entrances to Silwad, Turmus Ayya, Sinjil, and Deir Abu Mash’al villages, and on a road connecting between Ras Karkar and Deir Ibzi villages, west of the city.

Bethlehem:

  • On Thursday, 28 January 2021, IOF established a checkpoint in ‘Aqabet Hussina area.
  • On Friday, 29 January 2021, IOF closed al-Container checkpoint, east of Bethlehem, and re-opened it later. IOF also established 2 checkpoints in in ‘Aqabet Hussina area and near al-Nashnash area, south of Bethlehem.
  • On Saturday, 30 January 2021, IOF established a checkpoint near the entrance to Beit Jala city.
  • On Sunday, 31 January 2021, IOF established 2 checkpoints at the northern entrance to Tuqu village and at the western entrance to Beit Fajjar village, south of Bethlehem.
  • On Monday, 01 February 2021, IOF established 3 checkpoints at the northern entrance to Tuqu village, at the western entrance to Beit Fajjar village and near al-Nashnash area, south of Bethlehem.
  • On Tuesday, 02 February 2021, IOF established 2 checkpoints at the northern entrance to Tuqu village and near al-Nashnash area, south of Bethlehem.

Jericho:

  • On Thursday, 28 January 2021, IOF established 3 checkpoints at the southern and northern entrances to Jericho, and at the entrance to Ein ad-Duyuk village.
  • On Friday, 29 January 2021, IOF established a checkpoint at the southern entrance to Jericho.
  • On Saturday, 30 January 2021, IOF established 2 checkpoints at the southern and northern entrances to Jericho.
  • On Sunday, 31 January 2021, IOF established a checkpoint on al-Mo’arajat road, which connects between Ramallah and Jericho.
  • Le lundi 01 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée nord de Jéricho, et près de l’intersection du village d’Ein ad-Duyuk.
  • Le mardi 02 février 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.

Jénine:

  • Le jeudi 28 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle entre les villages de Silat al-Harithiya et ti’inik, à l’ouest de Jénine.

Hébron:

  • Le jeudi 28 janvier 2021, l’OIF a établi 5 postes de contrôle aux entrées sud et ouest d’Hébron, aux entrées des villages de Bani Na’im et Jalajel, et à l’entrée du camp de réfugiés de Fawwar.
  • Le vendredi 29 janvier 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Awwa et idhna, à l’entrée nord de la ville de Halhul.
  • Le samedi 30 janvier 2021, l’OIF a établi 5 postes de contrôle aux entrées des villages de Sa’ir, Beit Ummar et Idhna, à l’entrée sud d’Hébron et à l’entrée nord de la ville de Halhul.
  • Le dimanche 31 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée du village de Beit Ummar et à l’entrée sud de la ville de Halhul.
  • Le mercredi 03 février 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées d’Idhna et de Yatta, à l’entrée sud d’Hébron et à l’entrée nord de la ville de Halhul.

Qalqilya:

  • Le jeudi 28 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Izbat al-Tabib, à l’est de la ville.
  • Le vendredi 29 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages d’Azzun et de Jayyous, au nord de la ville.
  • Le samedi 30 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Azzun, à l’entrée sud de Qalqilya, et entre les villages de Jayyous et Nabi Ilyas, à l’est de la ville.
  • Le lundi 01 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée du village d’Azzun et à l’entrée est de Qalqilya.

Salfit:

  • Le jeudi 28 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à deux reprises à l’entrée nord de Salfit.
  • Le vendredi 29 janvier 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Deir Ballut, à l’ouest de Salfit.
  • Le samedi 30 janvier 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Deir Ballut, Kifl Haris et Kafr ad-Dik, à l’ouest de Salfit.
  • Le dimanche 31 janvier 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée nord de Salfit et à l’entrée du village de Deir Ballut, à l’ouest de la ville.
  • Le mardi 02 février 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Deir Ballut et Kifl Haris, ainsi qu’à l’entrée nord de Salfit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s